dans

L’égalité du mariage en Inde se rapproche alors que la plus haute juridiction joint trois affaires

L'égalité Du Mariage En Inde Se Rapproche Alors Que La

Les membres de la communauté LGBT + célèbrent avec un drapeau de couleur arc-en-ciel à Calcutta. (Getty)

Trois moyens. Un objectif: assurer l’égalité du mariage en Inde.

Dans un triple effort pour ramener l’égalité du mariage dans les livres, l’un des plus hauts tribunaux indiens a appelé le gouvernement jeudi 19 novembre à répondre.

Les juges de la Haute Cour de Dehli ont envoyé un avis à la loi de réaménager les lois existantes sur le mariage, la loi sur le mariage hindou (HMA) et la loi spéciale sur le mariage (SMA), afin de reconnaître ce droit.

Les juges Rajiv Sahai Endlaw et Asha Menon ont adressé au gouvernement central quatre semaines à peine pour répondre à un plaidoyer selon lequel les projets de loi ne font pas explicitement la distinction entre les mariages mixtes et homosexuels – une échappatoire juridique sur laquelle les militants LGBT + se sont attaqués.

Les juges, selon le Hindustan Times, a répondu à un appel lancé par quatre militants LGBT + en septembre, ainsi qu’à deux pétitions similaires.

Les militants utilisent des lacunes juridiques pour contraindre les tribunaux et le gouvernement à consacrer enfin l’Inde à l’égalité du mariage.

Tous les trois considèrent l’ordonnance de la Cour suprême de 2018 qui a supprimé l’article 377 du code pénal du pays – dépénalisant les relations sexuelles queer – comme offrant un plan pour l’égalité du mariage. Viser à remporter une victoire grâce à la formulation non sexiste de la constitution qui semble aller à l’encontre du patchwork de lois sur le mariage préexistantes.

A lire :  Why Tell Me Why est le premier jeu sans grincements de dents de notre temps - Chapitre 1

Les militants Abhijit Iyer Mitra, Gopi Shankar M., Giti Thadani et G. Oorvasi ont fait valoir dans leur plaidoyer que, bien qu’il n’y ait pas d’interdiction légale de l’égalité du mariage, l’interdiction du mariage homosexuel équivaut à une discrimination inconstitutionnelle.

«La non-reconnaissance des droits des couples homosexuels, en particulier lorsque leur sexualité a été reconnue comme telle par la Cour suprême de l’Inde, constitue une violation de diverses dispositions de la Constitution de l’Inde ainsi que de diverses conventions que l’Inde un État souverain est signataire », a déclaré le plaidoyer.

«Le déni de ce droit aux couples homosexuels est également contraire au mandat de diverses conventions internationales dont l’Inde est signataire.

«Enfin, la règle d’or éponyme de l’interprétation stipule également que sept sens doivent être attribués aux mots d’une loi, à moins qu’une telle interprétation ne conduise à une absurdité.»

Le plaidoyer est rejoint par deux autres affaires qui ont saisi les tribunaux – l’une déposée par un couple de lesbiennes qui cherchait à enregistrer leur mariage en vertu de la SMA, et deux hommes homosexuels qui se sont mariés aux États-Unis uniquement pour constater que leur mariage était invalidé en Inde en vertu de la Loi sur le mariage.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

Un Bug De Messenger Permettait Aux Pirates De Vous écouter

Un bug de Messenger permettait aux pirates de vous écouter à votre insu

Facebook Android

Les 6 meilleures alternatives à l’application Facebook