dans

Le TUE juge discriminatoire de limiter les appels à candidatures dans les institutions de l’UE à l’anglais, au français et à l’allemand

Il est d’accord avec l’Espagne et l’Italie et annule un appel de personnel de la Commission européenne et de l’OLAF

BRUXELLES, 9 sept. () –

La Cour de justice de l’Union européenne a de nouveau donné la raison à l’Espagne et à l’Italie mercredi dans un appel contre l’appel à l’opposition aux institutions européennes qui limitent les trois langues de travail dans l’UE – anglais, français et allemand – les langues dans lesquelles la procédure de soumission des candidatures peut être menée à terme, étant donné qu’il s’agit de processus discriminatoires qui excluent le reste des langues officielles de l’UE, y compris l’espagnol et l’italien.

La justice européenne annule ainsi un appel à la sélection du personnel de la Commission européenne et de l’Agence européenne de lutte antifraude (OLAF) qui a été lancé en mai 2016 puis contesté par l’Espagne et l’Italie, qui ont réussi dans le passé l’annulation de deux autres appels .

Pour accéder à l’offre, publiée en 2016, les candidats devaient avoir une connaissance de deux langues. D’une part, une connaissance approfondie de l’une des 24 langues officielles de l’UE et, d’autre part, une connaissance suffisante (niveau B2) de l’allemand, de l’anglais ou du français (deuxième langue), la deuxième langue doit être différente de la première et, en plus, celui utilisé pour remplir le formulaire pour opter pour le processus de sélection.

Le tribunal luxembourgeois considère que limiter le choix de la deuxième langue par les candidats à un nombre restreint de langues – anglais, français et allemand – constitue une «discrimination fondée sur la langue» qui, cependant, il est interdit par le statut des fonctionnaires européens.

De l’avis de la Cour européenne, il est « évident » que cette limitation « favorise certains candidats potentiels » qui peuvent participer au concours parce qu’ils connaissent l’une des trois langues de travail, tandis que les candidats qui ne possèdent pas ces connaissances sont exclus.

La restriction «n’est ni justifiée ni proportionnée» à l’objectif principal du processus de sélection, qui est, rappelle la phrase, de disposer immédiatement d’un personnel opérationnel capable de communiquer efficacement dans son travail quotidien. Il n’admet pas non plus comme raisons justifiées des arguments liant la discrimination à des limitations budgétaires et opérationnelles.

Pour cette raison, la Cour européenne dicte l’annulation de l’appel contesté dans son intégralité, tout en prévenant qu’elle ne peut avoir d’effets sur d’éventuels recrutements qui ont déjà eu lieu.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Crée ta propre bande dessinée: 100 planches de BD vierges pour adultes, ados & enfants