dans

Le procès de Sarkozy reprendra lundi après des éclaircissements sur l’un des accusés

, 26 nov. () –

Le procès contre l’ancien président français Nicolas Sarkozy pour crimes présumés de corruption et trafic d’influence reprendra lundi, après que le juge a déterminé que l’un des trois accusés peut et doit comparaître devant le tribunal, malgré les doutes médicaux soulevés. par leurs avocats.

Avec Sarkozy, son avocat Thierry Herzog et le juge Gilbert Azibert siègent sur le banc, bien que ce dernier ait évité de se rendre à la première audience lundi après avoir présenté un rapport médical dans lequel ils font allusion à d’éventuels risques dus à la pandémie de coronavirus.

Son avocat a fait valoir qu’Azibert avait 74 ans et souffrait d’une maladie cardiaque qui, selon les deux rapports médicaux présentés, déconseillerait son transfert au tribunal.

Cependant, le rapport commandé par la Cour indique que l’état de santé est « compatible » à la fois avec une convocation au tribunal et la participation à une procédure pénale dans laquelle les protocoles sanitaires établis pour contenir la pandémie de coronavirus sont respectés, selon le Réseau BFMTV et journal «Le Parisien».

Le parquet accuse Sarkozy d’avoir tenté d’obtenir des informations secrètes par l’intermédiaire d’Herzog, pour lesquelles il aurait fait appel auprès d’Azibert, alors devant la Cour de cassation. Selon les enquêteurs, l’ancien président a proposé à Azibert un poste à Monaco en échange d’informations concernant une affaire ouverte pour un financement de campagne présumé irrégulier.

Les accusations sont basées sur des conversations téléphoniques privées entre Sarkozy et Herzog. L’ancien président, qui a nié avoir commis une quelconque irrégularité, a également tenté de faire tomber les enregistrements comme preuves valables lors du procès, car il considère qu’ils ont été réalisés illégalement.

La France voit comment pour la première fois un ancien chef de l’Etat siège devant le juge pour crimes graves, puisqu’en 2011 le prédécesseur de Sarkozy, Jacques Chirac, a été condamné à deux ans pour des crimes commis pendant son mandat de maire de Paris mais ce dernier Il a évité l’image symbolique au tribunal à cause de ses problèmes de santé.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂