dans

Le mystère des essaims massifs de mille-pattes arrêtant les trains résolu

Depuis plus d’un siècle, des milliers de mille-pattes venimeux ont envahi les voies ferrées dans les montagnes épaisses et boisées du Japon, obligeant les trains à s’arrêter. Ces «mille-pattes de train», soi-disant pour leurs fameuses obstructions, apparaissaient de temps en temps – puis disparaissaient à nouveau pendant des années à la fois. Maintenant, les scientifiques ont compris pourquoi.

Il s’avère que ces mille-pattes (Parafontaria laminata armigera), endémique du Japon, ont un cycle de vie inhabituellement long et synchrone de huit ans. Ces longs cycles de vie « périodiques » – dans lesquels une population d’animaux se déplace à travers les phases de la vie en même temps – n’ont été confirmés auparavant que chez certaines espèces de cigales avec des cycles de vie de 13 et 17 ans, ainsi que dans les bambous et certaines autres plantes.

« Ce mille-pattes est le premier arthropode non-insecte parmi tous les organismes périodiques », a déclaré l’auteur principal Jin Yoshimura, professeur émérite au département de mathématiques et de génie des systèmes de l’Université de Shizuoka au Japon, qui a mené des recherches sur les cigales périodiques pour les deux derniers décennies.

En relation: Galerie: Photos éblouissantes d’insectes couverts de rosée

Les opérateurs de train au Japon ont observé pour la première fois une épidémie de mille-pattes de train en 1920; ils ont dû arrêter brièvement leur train en attendant que les rampants effrayants passent sur les voies. Selon divers récits, les mille-pattes revenaient tous les huit ans environ par la suite, formant à chaque fois une couverture dense impossible à traverser. En 1977, le premier auteur Keiko Niijima, chercheur à l’Institut de recherche sur la foresterie et les produits forestiers, a proposé pour la première fois qu’ils pourraient avoir un cycle périodique de huit ans.

A lire :  Boules de feu, vaisseaux spatiaux et… iguanes? 7 choses étranges tombées du ciel en 2020

Maintenant, Niijima, Momoka Nii, également professeur au département de mathématiques et d’ingénierie des systèmes de l’Université de Shizuoka, et Yoshimura ont confirmé le cycle de vie en utilisant des rapports d’épidémies historiques et des enquêtes détaillées. Pendant de nombreuses années, les auteurs ont collecté des mille-pattes dans les montagnes de Honshu, au Japon, et ont mené des recherches sur les créatures; ils ont déterminé leurs étapes de vie en comptant le nombre de jambes et de segments de corps, car ceux-ci sont particuliers à l’âge d’un mille-pattes.

Les chercheurs ont découvert que plusieurs couvées de cette population ont chacune leur propre synchronisation; en d’autres termes, une couvée peut être en phase d’oeuf alors qu’une autre peut être des adultes adultes. Chaque population parcourt tout son cycle de vie en huit ans.

La couvée de mille-pattes qui apparaît périodiquement sur les voies ferrées n’a pas d’affinité pour les voies ferrées ou ne signifie pas être perturbatrice; au contraire, les insectes essaient simplement de se rendre sur des aires d’alimentation qui se trouvent parfois de l’autre côté des voies. Il se trouve que le chemin de fer est un « obstacle » dans leur voyage vers de nouveaux terrains d’alimentation, a déclaré Yoshimura à 45Secondes.fr. Pour survivre, ces mille-pattes grignotent des feuilles mortes ou en décomposition prises en sandwich entre le sol et les feuilles fraîches à la surface, a déclaré Yoshimura.

Parce qu’ils vivent en si grand nombre, les adultes et les septièmes nymphes – le stade avant de devenir adultes – grignotent rapidement toute la nourriture disponible là où ils sont nés; et ainsi ils commencent un trek pour se déplacer vers un nouveau site d’alimentation, at-il dit. Sur ce deuxième site, ils mangent les feuilles en décomposition, s’accouplent, pondent un lot de nouveaux œufs et meurent plus tard.

A lire :  Verrons-nous NieR Father dans NieR Replicant version 1.22474487139?

Les chercheurs émettent l’hypothèse que leurs cycles de vie allongés pourraient être synchronisés avec l’hibernation hivernale. Contrairement aux cigales périodiques qui émergent en grand nombre et rendent ainsi chaque individu moins susceptible de succomber aux prédateurs, ces mille-pattes de train n’ont pas besoin de cette protection supplémentaire contre les prédateurs. Ils ont déjà un assez bon mécanisme de défense: lorsqu’ils sont attaqués, ils libèrent du cyanure toxique, ont déclaré les chercheurs.

Les résultats ont été publiés le 13 janvier dans la revue Science ouverte de la Royal Society.

Publié à l’origine sur 45Secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • MAGIS table CUCKOO The Wild Bunch (Structure naturelle, plateau blanc - Hêtre massif et plateau en HPL)
    Ludique, fascinante et à la fois dynamique: ces attributs vous permettent de définir les produits de la collection The Wild Bunch, dans lesquels fonctionnalité et naturel sont résolus avec un style amusant, convivial et polyvalent, pour les environnements et les situations les plus variés. Comme les autres
  • MAGIS table CUCKOO The Wild Bunch (Structure naturelle, plateau noir - Hêtre massif et plateau en HPL)
    Ludique, fascinante et à la fois dynamique: ces attributs vous permettent de définir les produits de la collection The Wild Bunch, dans lesquels fonctionnalité et naturel sont résolus avec un style amusant, convivial et polyvalent, pour les environnements et les situations les plus variés. Comme les autres
  • MAGIS table CUCKOO The Wild Bunch (Structure noir, top noir - Hêtre massif et plateau en HPL)
    Ludique, fascinante et à la fois dynamique: ces attributs vous permettent de définir les produits de la collection The Wild Bunch, dans lesquels fonctionnalité et naturel sont résolus avec un style amusant, convivial et polyvalent, pour les environnements et les situations les plus variés. Comme les autres