dans

Le monde a fait peu de progrès pour se préparer à de futures pandémies, selon Global Health Monitor

Le Conseil mondial de suivi de la préparation appelle à nouveau à une large coopération mondiale et à un financement important et à long terme de la préparation et de la prévention en cas de pandémie.

Le monde a fait peu de progrès pour se préparer à de futures pandémies, selon Global Health Monitor

Un habitant porte un masque pour freiner la propagation du coronavirus, tout en parcourant des produits carnés dans un supermarché de Pékin le 15 juin 2020. La capitale se prépare à une résurgence du coronavirus après que plus de 100 nouveaux cas ont été signalés ces derniers jours dans la ville , qui n’avait pas vu de cas de transmission locale depuis plus d’un mois. Image: AP

Alors que le monde est aux prises avec la pandémie dévastatrice de coronavirus, il fait beaucoup trop peu pour se préparer à de futures pandémies, peut-être encore plus dommageables, a averti lundi un moniteur de la santé mondiale.

Dans un nouveau rapport, le Global Preparedness Monitoring Board (GPMB), un organisme indépendant créé par l’Organisation mondiale de la santé et la Banque mondiale, a décrié que la pandémie de coronavirus avait révélé à quel point le monde s’était peu concentré sur la préparation de telles catastrophes, malgré de nombreux avertissements. que de grandes flambées de maladies étaient inévitables.

« La pandémie de COVID-19 fournit un test sévère de l’état de préparation du monde », a indiqué le rapport, concluant que peu de progrès avaient été réalisés sur aucune des actions qu’il avait réclamées dans son rapport initial l’année dernière, avant que Covid-19 ne frappe.

« Le fait de ne pas tirer les leçons du Covid-19 ou de ne pas agir avec les ressources et l’engagement nécessaires signifiera que la prochaine pandémie, qui est sûre de venir, sera encore plus dommageable », a-t-il averti.

A lire :  Le convertible Lenovo Flex 14 équipé du Core i5 est de 220 € de réduction

Gro Harlem Brundtland, coprésident du GPMB et ancien chef de l’OMS, a souligné lors du lancement virtuel du rapport lundi que le conseil avait averti il ​​y a un an que le monde était mal préparé à une pandémie.

« Tragiquement et de façon catastrophique, nous avons vu nos pires craintes se réaliser », a-t-elle déclaré. « L’impact de Covid-19 est encore pire que ce que nous avions prévu, mais les mesures que nous avons réclamées l’année dernière n’ont toujours pas été prises. »

Le rapport intervient alors que le nombre de morts dans le monde du nouveau coronavirus approche le million, sur les près de 30 millions de cas connus depuis que Covid-19 est apparu pour la première fois en Chine à la fin de l’année dernière.

Panique et négligence

Brundtland, également ancien Premier ministre norvégien, a insisté sur le fait qu’il était temps de briser le «cycle de panique et de négligence» qui avait déclenché les conséquences «catastrophiques» du Covid-19.

Le Conseil mondial de suivi de la préparation appelle à nouveau à une large coopération mondiale et à un financement important et à long terme de la préparation et de la prévention en cas de pandémie.

Il a exhorté l’ONU, l’OMS et les institutions financières internationales comme la Banque mondiale à convoquer un sommet sur l’urgence sanitaire mondiale, visant à convenir d’un cadre international pour la préparation et la réponse aux urgences.

Le cadre devrait inclure, entre autres, un « mécanisme » pour assurer « un financement durable et prévisible à l’échelle requise », a déclaré Brundtland.

« Le retour sur investissement dans la préparation à une pandémie est immense », a-t-elle déclaré, soulignant que « les estimations du coût de la prévention et de la préparation sont mesurées en milliards de dollars, mais le coût d’une pandémie se mesure en milliers de milliards ».

A lire :  Les mutations récentes du virus SRAS-CoV-2 n'affecteront probablement pas les vaccins potentiels contre le COVID-19: étude

L’actuel chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a accepté, déclarant à l’événement virtuel que «les dépenses de santé et de préparation ne sont pas des œuvres caritatives. C’est un investissement dans notre avenir».

Ne pas investir dans la préparation, a-t-il dit, c’est « comme si nous attendions que l’avion s’écrase et que nous demandions plus d’inspections de sécurité; nous attendons que la ville brûle, puis décidons que nous avons besoin d’un service d’incendie. »

Tedros a souligné que Covid-19 « ne sera pas la dernière pandémie, ni la dernière urgence sanitaire mondiale ».

« Chaque jour où nous restons là et ne faisons rien est un jour qui nous rapproche de la prochaine urgence sanitaire mondiale, que ce soit d’une épidémie, d’un changement climatique ou d’une catastrophe naturelle ou auto-infligée », a-t-il déclaré.

« Nous ne savons pas quelle sera la prochaine urgence sanitaire mondiale, mais nous savons qu’elle viendra, et nous devons être préparés. »

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Ansmann Lampe torche à LED Ansmann Future 2C PLUS 125 Lumens
    Dans la gamme FUTURE de chez Ansmann, la 2C PLUS de 21cm vient se positionner sur le secteur des torches de taille moyenne, type Maglite à LED, mais en plus puissant avec ses 125 Lumens. Elle fera le bonheur de son utilisateur avec sa finition Allemande. Fonctionne avec 2 piles LR14 fournies. Garantie de 3
  • Maisons du Monde Fauteuil à bascule en rotin Pétunia
    Découvrez le charme du fauteuil à bascule en rotin PETUNIA . Il sera parfait pour se laisser bercer au rythme d'une douce musique. Réalisé en rotin naturel, ce rocking chair trouvera sa place dans votre coin détente au salon ou dans une véranda. Facile à vivre, ce fauteuil au look intemporel vous accompagnera
  • Maisons du Monde Coussin en coton mot brodé à pompons 40x40
    Waouh ! Il est des décorations qui savent se démarquer ! Le coussin à pompons 40x40 DREAMY en fait partie. Il aura sa place dans la chambre bohème chic de votre enfant chéri. Ses pompons décoratifs bicolores et sa teinte moutarde apporteront une ambiance chaleureuse indiscutable à la pièce de ses rêves. Il

Chris Evans aborde la fuite accidentelle de nu de la manière la plus emblématique

Doctor Who Saison 13 – Qui est le «DOCTEUR»?