dans

Le MIT crée un tissu avec des fibres spéciales qui vous permet de surveiller les mouvements avec les vêtements

Les dispositifs portables sont devenus une autre partie du portefeuille de produits technologiques grand public. Ceux-ci se présentent généralement sous la forme d’une montre intelligente ou d’un bracelet, ces deux produits étant les plus courants et les plus faciles à fabriquer. Certaines exceptions sont telles que les bagues ou les lunettes intelligentes. Maintenant bien, Pourquoi pas directement les vêtements? C’est ce que le MIT a soulevé.


Dans un nouveau projet du MIT, les chercheurs ont créé de nouveaux vêtements qui utilisent des fibres intelligentes pour ressentir le mouvement de la personne à travers votre toucher. Ainsi, les fibres peuvent déterminer si une personne est, par exemple, assise, en train de marcher ou dans une posture plus spécifique.

Des chaussettes qui savent sur quoi vous marchez

Selon ses créateurs, ce nouveau vêtement avec des tissus spéciaux peut être utile pour l’entraînement sportif ou la rééducation par exemple. De plus, ils disent qu’il pourrait surveiller passivement l’activité des utilisateurs et signaler en cas d’incident, par exemple avec une personne à mobilité réduite.

Parmi les produits que les chercheurs ont créés avec ces fibres spéciales, il y a tout, des chaussettes et des gants aux gilets. À l’extérieur et dans l’utilité, ce sont des vêtements traditionnels. À l’intérieur, ils cachent une série de fibres fonctionnelles personnalisées pour détecter la pression de l’utilisateur. Ces fibres ne sont qu’une petite partie, tandis que le reste sont des fibres textiles traditionnelles.

Bien que cela puisse déjà être fait avant (et Google est l’un de ceux qui parient le plus dessus), ils disent que sa méthode résout un problème majeur: que faire lorsque l’un des capteurs cesse de fonctionner. Souvent, une partie des capteurs est cassée ou ne répond pas, ce qui fait que tout le système cesse de fonctionner. Le MIT affirme qu’avec sa technologie, il a ajouté un algorithme capable de s’autocorriger par apprentissage automatique lorsque certains capteurs cessent de fonctionner.

Vêtements intelligents 3

En conséquence, ils ont des chaussettes qui savent quand une personne marche ou un gilet qui indique la posture de la personne le porter. Mais curieusement, là où ils voient le potentiel, c’est en robotique et non chez les humains, ce qui permet aux robots de leur donner du «toucher» en enregistrant correctement la pression et le type d’élément avec lequel les fibres sont en contact. À l’heure actuelle, bien sûr, ce n’est qu’un prototype de recherche.

Via | MIT

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • FOSCARINI lampe à suspension TITE 2 (Noir - tissu de verre, fibre de carbone et métal nickelé)
    La collaboration entre Foscarini et Marc Sadler débute avec Mite, une lampe sur pied tellement innovante, qu'elle remporte le prix italien du Compasso d'Oro en 2001. Pour Mite, l'entreprise et le designer ont en effet mis au point un brevet spécial : un mix de fibre de verre et de fil de carbone, dont la
  • FOSCARINI lampe à suspension TITE 1 (Noir - tissu de verre, fibre de carbone et métal nickelé)
    La collaboration entre Foscarini et Marc Sadler débute avec Mite, une lampe sur pied tellement innovante, qu'elle remporte le prix italien du Compasso d'Oro en 2001. Pour Mite, l'entreprise et le designer ont en effet mis au point un brevet spécial : un mix de fibre de verre et de fil de carbone, dont la
  • FOSCARINI lampadaire MITE (Noir à LED - tissu de verre et fibre de carbone, métal nickelé, acier et Aluminium)
    La collaboration entre Foscarini et Marc Sadler débute avec Mite, une lampe sur pied tellement innovante, qu'elle remporte le prix italien du Compasso d'Oro en 2001. Pour Mite, l'entreprise et le designer ont en effet mis au point un brevet spécial : un mix de fibre de verre et de fil de carbone ou de Kevlar®