dans

Le jour où la France a dominé la Ligue des champions

Le Jour Où La France A Dominé La Ligue Des

La saison 1992-93 était sans précédent pour la Coupe d’Europe.

D’une part, parce que le nouveau format appelé Champions League est sorti. De l’autre, car après trois tentatives infructueuses, une équipe de France a finalement remporté le nouveau «Orejona».

On parle de l’Olympique de Marseille, jusqu’à présent la seule équipe de Ligue 1 à remporter la compétition, ce que le PSG tentera de changer dimanche contre le Bayern Munich.

Malgré l’exploit historique, cette équipe mythique, dirigée par Didier Deschamps et formée par le vétéran belge Raymond Goethlas, a connu une triste fin.

Passons en revue les années de gloire du club.

Quadruple champion de France

Marseille a balayé son pays à la fin des années quatre-vingt et au début des années quatre-vingt-dix, remportant cinq titres de champion (1989-93) et une Coupe de France (1988-89).

Auparavant, le club n’avait pas remporté le titre de première division depuis 1972. Tout a changé lorsque l’homme d’affaires Bernard Tapie est arrivé en 1986.

Le également acteur et politicien, avait une obsession: la Ligue des champions. La tâche ne serait pas facile. Les deux équipes françaises précédentes pour atteindre une finale l’ont perdue. Le Stade de Reims est tombé au Real Madrid (1956, 1959), ainsi que l’AS Saint-Étienne au Bayern (1976).

Tapie est allé travailler et a investi une somme d’argent importante dans l’attaquant alors jeune et sensationnel, Eric Cantona. Cependant, au milieu des blessures et des suspensions, le Français n’a jamais fini de consolider. Beaucoup moins devenir la star mondiale qui a ensuite été vue à Manchester United.

A lire :  Serie A : La juventus de Cristiano Ronaldo joue encore avec le feu

Goethlas a remplacé Franz Beckenbauer à la mi-1990-91 et Cantona était à la traîne du dessin tactique du Belge. Le meilleur était encore à venir.

Finales Bari et Munich

Marseille a disputé deux finales de Coupe d’Europe en trois ans. Le premier, lors de ce même tournoi.

Les Français ont affronté les quarts de finale avec tout à perdre face au double champion d’Europe, le redoutable AC Milan.

Menés par Arrigo Sacchi et une attaque menée par les Néerlandais Ruud Gullit, Frank Rijkaard et Marco Van Basten, entre autres footballeurs notables et légendaires, les Rossoneri visaient leur troisième championnat continental consécutif.

Cependant, Marseille a surpris les Italiens dans un match qui s’est soldé par une polémique, car il y a eu un black-out qui a poussé les champions encore à se retirer du terrain avant le coup de sifflet final.

Marseille ayant un avantage cumulé de 2-1, les Italiens ont ensuite accepté le revers. C’est ainsi qu’ils se sont qualifiés pour les demi-finales, où ils ont également battu le Spartak Moscou. Le rêve de l’équipe de France a abouti à la finale de cette édition, s’inclinant face au onzième Red Star yougoslave lors d’une séance de tirs au but dans un duel organisé dans la ville de Bari, en Italie.

La «revanche» de Marseille viendrait deux saisons plus tard, à Munich.

Renforcé au but avec Fabien Barthez, Deschamps comme capitaine et quelques autres touches, Marseille revient au bal du sacre en 1993. Leur rival, Milan encore, mais avec Fabio Capello à la barre.

Le Français a répété la dose avec un but du défenseur Basile Boli et a battu Milan qui est resté invaincu en 58 matchs. La défaite a représenté le dernier engagement majeur de la carrière professionnelle du magnifique attaquant néerlandais Marco van Basten, qui, en raison d’une blessure à la cheville, l’a poussé à prendre sa retraite à 29 ans.

A lire :  En Ligue 1?Delort publie des messages mystérieux sur les réseaux sociaux

Goethlas, le plus âgé à remporter la Ligue des champions

Le titre pour Marseille, en plus d’être la première Ligue des champions pour une équipe française, a également représenté le Belge Goethlas devenant le plus ancien entraîneur à remporter la compétition à 71 ans et 232 jours.

Comme nous l’avons mentionné au début de cette revue, Goethlas est arrivé au milieu de la saison 1990-91 pour remplacer Beckenbauer, emmenant Marseille dans une autre dimension internationale avec deux finales européennes.

Goethlas n’était pas un étranger. Avant de venir à Marseille, il a conduit Anderlecht à remporter deux Super Coupes d’Europe contre le Bayern Munich et Liverpool en 1976 et 1978, respectivement. Aussi la Coupe des vainqueurs de coupe de l’UEFA de la même année.

Puis, avec le Standard de Liège – le fidèle rival d’Anderlecht – «  Raymond la Science  », comme on l’appelait en raison de ses stratégies sur le terrain, le Belge a conquis deux autres ligues avec sa nouvelle équipe et a joué la finale de la Winners ‘Cup, qui est tombée contre Barcelone.

Mais comme dirait le célèbre chanteur de ponceño et de salsa portoricain, Hector Lavoe, «tout a sa fin». Le fait est que pour Goethlas, cela ne s’est pas terminé dans le bon sens. Un scandale de trucage de matchs a été découvert et il a été suspendu pendant un an par la fédération belge.

Puis, en France, après avoir remporté cette Ligue 1 la même année que la Ligue des champions en 1993, son nom a de nouveau été impliqué dans la corruption de joueurs d’autres équipes.

A lire :  António Félix da Costa et DS TECHEETAH célèbrent à Lisbonne

De ce scandale, Marseille, tout nouveau champion et dynastie en France, est descendu administrativement en deuxième division. Il a perdu le titre national, mais pas le titre européen. C’est ainsi que cette équipe a été démantelée.

Plusieurs personnes ont été condamnées à des années sous pression, dont le propriétaire Tapie.

Ils disent qu’il n’y a pas d’endroit plus triste que celui où l’on se souvient joyeusement de soi. Pour les fans de Marseille, l’un des plus spectaculaires du pays français, cet épisode continue de peser sur eux. Mais au final, le club reste jusqu’à présent le seul à remporter la Ligue des champions.

Le PSG, dirigé par Neymar, Kylian Mbappé et compagnie, aura le dernier mot.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Olympique Lyonnais Polo noir Ligue des Champions 19/20 - XL OL - Foot Lyon
    Informations produit: Polo noir manches courtes Composition : 100% polyester Logo officiel Olympique Lyonnais sur poitrine gauche  Logo Ligue des Champions sur poitrine droite  Col à boutons 
  • 20 CONNECTEURS TELECOMMUNICATIONS ETON 23 ETON TON23002
  • Olympique Lyonnais Polo noir Ligue des Champions 19/20 - M OL - Foot Lyon
    Informations produit: Polo noir manches courtes Composition : 100% polyester Logo officiel Olympique Lyonnais sur poitrine gauche  Logo Ligue des Champions sur poitrine droite  Col à boutons 
Horoscope Du Samedi 22 Août: Prédictions Sur L'amour, Le Travail

Horoscope du samedi 22 août: prédictions sur l’amour, le travail et l’argent

The Batman: Date De Sortie; Distribution Et Personnages; Mises à

The Batman: date de sortie; Distribution et personnages; Mises à jour de la bande-annonce