dans

Le groupe Volkswagen réduit ses émissions de CO2 de 20% en 2020, mais…

Un demi-gramme, un maigre demi-gramme. C’était de combien le groupe Volkswagen dépassait l’objectif d’émissions de CO stipulédeux pour 2020.

Ainsi, l’ensemble de véhicules neufs vendus par le géant allemand en 2020 s’est traduit par un émissions moyennes de COdeux 99,8 g / km (calcul préliminaire), seulement 0,5 g / km au-dessus de l’objectif imposé de 99,3 g / km. Oui, ce n’est pas le 95 g / km tendance, mais rappelez-vous que les objectifs à atteindre varient d’une marque à l’autre et / ou d’un groupe à l’autre, car la masse moyenne des véhicules est également une variable dans ce calcul. En fin de compte, la moyenne de tous les constructeurs ayant une présence commerciale dans l’UE doit être de 95 g / km.

Le simple demi-gramme supplémentaire, cependant, a un coût élevé. La sanction, rappelons-nous, est de 95 euros par gramme supplémentaire et par véhicule, ce qui, compte tenu des comptes, oblige le groupe Volkswagen à payer une amende d’environ 100 millions d’euros!

Audi e-tron S

Sachant qu’il pourrait atteindre la fin de 2020 sans atteindre les objectifs d’émissions fixés, le groupe Volkswagen avait déjà pris les dispositions nécessaires pour faire face au résultat. Dans un communiqué, le groupe a déclaré que les marques Volkswagen et Audi ont même réussi à rester en deçà des objectifs imposés à chacune, mais ne s’est pas référé aux performances des marques restantes du groupe.

Il faut également noter que pour ce résultat, seules les marques Volkswagen, Audi, SEAT, CUPRA, Skoda et Porsche sont considérées. Bentley et Lamborghini ne sont pas incluses dans ces calculs. Ayant des ventes inférieures à 10000 unités par an, leurs objectifs de réduction des émissions ne sont pas les mêmes que ceux imposés aux constructeurs de volumes,

«Deep Paw…» dans l’électrification

Cependant, malgré la violation de cette année, la vérité est que le groupe Volkswagen est plus que capable d’atteindre pleinement les objectifs d’émissions de COdeux imposées pour 2021. Tout cela en raison du poids beaucoup plus important des hybrides brancher et électrique dans les ventes pour l’ensemble du groupe.

En 2020, le groupe a vendu 315400 unités de modèles hybrides brancher et électrique dans l’Union européenne, au Royaume-Uni, en Norvège et en Islande, contre seulement 72600 unités en 2019, soit plus de quatre fois plus. La part a augmenté encore plus significativement – la pandémie a eu une influence ici, les ventes totales de voitures ayant considérablement baissé – pour atteindre 9,7% en 2020 contre 1,7% en 2019.

En 2021, on peut s’attendre à une autre augmentation substantielle des ventes, compte tenu du nombre élevé de modèles électriques du groupe attendus pour cette année.

« (…) Nous avons considérablement réduit les émissions de CO2 de notre parc de véhicules neufs dans l’UE. Les marques Volkswagen et Audi en particulier ont largement contribué à y parvenir avec leur offensive électrique. Nous avons à peine atteint notre objectif de flotte pour 2020, contrecarrée par la pandémie Covid-19. Avec Volkswagen et Audi (marque), CUPRA et Skoda proposent désormais des modèles électriques supplémentaires et attrayants, ce qui nous permettra d’atteindre l’objectif de flotte cette année « .

Herbert Diess, PDG du groupe Volkswagen

En septembre 2020, la marque Volkswagen a commencé les ventes du ID.3, le premier modèle basé sur MEB, la plateforme dédiée aux véhicules électriques. Depuis, elle a livré 56 500 unités du modèle, soit près de la moitié des 134 000 tramways livrés au cours de l’année. Si nous incluons des hybrides brancher, cette valeur s’élève à 212 mille unités.

Audi, en revanche, a livré 47300 unités du tram e-tron et e-tron Sportback, soit une augmentation de 79,5% par rapport à 2019. On s’attend à ce que ces chiffres gonflent considérablement en 2021 avec l’arrivée des plus accessibles Q4 e-tron et Q4 e-tron Sportback, une paire de SUV également dérivée de MEB.

Il rejoindra cette année le Volkswagen ID.4, O CUPRA el-Born C’est le Skoda Enyaq, déjà montré l’année dernière, mais avec une commercialisation seulement à partir de cette année.

Skoda Enyaq iV Founders Edition

Skoda Enyaq IV

Objectif: être numéro 1 des tramways

D’ici 2025, le groupe Volkswagen veut être le leader mondial des ventes de véhicules électriques. Pour y parvenir, elle investira d’ici là 35 milliards d’euros dans la mobilité électrique, avec 11 milliards d’euros supplémentaires pour l’hybridation d’autres modèles.

Le groupe prévoit que d’ici 2030, ses ventes d’électricité totaliseront environ 26 millions d’unités, dont 19 millions provenant de modèles dérivés du MEB. Les sept millions de ventes restantes seront des modèles basés sur l’EPI – une plate-forme également dédiée aux tramways – qui est en cours de développement par Porsche et Audi. À ceux-ci s’ajoutent sept millions d’unités supplémentaires de véhicules hybrides.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Volkswagen Tiguan Nouveau 1.5 TSI 150ch Life + Toit ouvrant + Gps + Aff Tte Hte + Keyless + Ja18 + Camera 360 + Options
  • Volkswagen Tiguan Nouveau 2.0 TDI 150 Boite DSG7 Life + Toit ouvrant + Gps + Aff Tte Hte + Keyless + Ja18 + Camera 360 + Options
  • Volkswagen Tiguan Nouveau 1.5 TSI 150 Life + Toit ouvrant + Gps + Ja18 + Camera 360 + Keyless + Options
A lire :  La nouvelle Hyundai i20 arrive au France à la fin du mois