dans

Le gouvernement français retire le terme de «séparatisme» du projet de Macron pour parler de «laïcité»

, 6 oct. () –

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé que le terme «séparatisme» ne fera plus partie du nom du projet de loi présenté la semaine dernière par le président Emmanuel Macron pour lutter contre l’islamisme radical, et qu’au lieu de cela, le terme «laïcité» sera inclus.

Macron a parlé ouvertement de lutte contre le «séparatisme islamique» lorsqu’il a présenté vendredi ce projet tant attendu, qui comprend, entre autres mesures, une extension de l’interdiction du port du voile, le resserrement des contrôles sur les associations musulmanes et des modifications du système scolaire et de formation islamique.

Darmanin a expliqué ce mardi sur Radio Classique que « l’idée est de lutter contre le principal séparatisme qu’est l’islam radical », mais aussitôt après il a précisé que « ce n’est pas le seul objet du texte ». Ainsi, pour élargir sa portée sémantique, il deviendra le «projet de loi pour renforcer la laïcité et les principes républicains».

Le ministre a avancé qu’il y aurait des modifications «en marge» de la loi de 1905 qui établit la séparation entre l’Église et l’État en France, de telle sorte que l’interdiction qui envisage déjà ladite réglementation du prosélytisme politique dans les lieux de culte s’accompagne de permet d’imposer des sanctions.

PEN VOIT « QUELQUES INTUITIONS »

La politicienne d’extrême droite Marine Le Pen, leader du Groupe national, a estimé que le discours de Macron incluait «certaines intuitions» qui sont sur la bonne voie vers la lutte contre l’islamisme radical, mais a assuré que, au-delà de «nommer» menace, n’a pas encouragé des mesures pouvant être considérées comme « efficaces ».

A lire :  Kämna remporte l'évasion sur une étape montagneuse du Tour sans se battre pour le jaune

« J’ai l’impression que le président de la République pense que dire c’est faire la même chose », a déclaré Le Pen, dans des déclarations à RTL. L’ancien candidat à la présidentielle, qui veut se présenter à nouveau en 2022, a plaidé pour l’interdiction du financement étranger pour les mosquées et l’extension de l’imposition de la laïcité au secteur privé.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Le projet réformateur. Programme de gouvernement - Jean Servan-Schreiber - Livre
    Programme - Occasion - Bon Etat - Laffont GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Petit lexique anglais/français des termes de médecine - J Delamare - Livre
    Anglais - Occasion - Etat Acceptable - Maloine GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Termes techniques français - Collectif - Livre
    Sciences - Occasion - Bon Etat - Hermann GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
La Banque centrale européenne s'est engagée à créer un euro numérique en 2021 qui complète la trésorerie

La Banque centrale européenne s’est engagée à créer un euro numérique en 2021 qui complète la trésorerie

Une fuite de carburant de fusée aurait pu causer la pollution de l’eau et tuer la vie marine dans la région russe du Kamtchatka