dans

Le chaos de la F1 dans la presse: « Accident, boom, bang in Mugello »

La course de Formule 1 au Mugello doit être interrompue deux fois en raison de violents accidents. Au final, tout est comme toujours cette saison: le champion du monde Mercedes Lewis Hamilton domine, les concombres Ferrari boiteux derrière. Et pourtant, il y a une course absurde entre les deux, comme le note la presse internationale.

France

« L’Équipe »: « Même si le résultat du premier Grand Prix de Toscane dimanche au Mugello n’a rien d’inhabituel (double succès pour Mercedes, Lewis Hamilton devant Valtteri Bottas), le chemin pour y arriver a été long et mouvementé. »

Grande Bretagne

« Le gardien »: « Le résultat semblait familier, mais seulement après que le chaos et le désastre aient apporté de la couleur au Grand Prix de Toscane. Lewis Hamilton est sorti victorieux au Mugello avec son coéquipier Mercedes Valtteri Bottas à la deuxième place, mais seulement après que le champion du monde a pris la tête. avait perdu, la course avait été interrompue deux fois – une fois à cause d’un grave accident dont quatre pilotes avec beaucoup de chance se sont échappés sains et saufs – et aucune place sur le terrain ne semblait sûre tant que le drapeau à damier n’était pas agité. « 

« Courrier quotidien »: « Drapeaux rouges, accidents, erreurs – tout le chaos au Mugello, et pourtant Lewis Hamilton mène à sa 90e victoire, moins que la performance maximale de Michael Schumacher que beaucoup pensaient ne jamais être touchée. »

Espagne

« Marca »: « Accident, boum, bang au Mugello »

«Mundo Deportivo»: « La course de dimanche était une course de pure survie. »

A lire :  Le juge Rob Rinder visite le charnier de l'Holocauste dans un nouveau programme de la BBC

Italie

« La Gazzetta dello Sport »: « Trois courses en une, mais le résultat est toujours le même: Lewis Hamilton. L’Anglais de la Mercedes a remporté un Grand Prix fou en Toscane, marqué par trois départs, de nombreux accidents et deux drapeaux rouges. »

« Corriere della Sera »: « Petit rouge. Hamilton l’emporte dans le chaos du Mugello. Ferrari n’est qu’une illusion: huitième et dixième. Si personne n’était blessé, c’était parce que les matériaux en carbone ultra-résistants, le halo et toutes les autres mesures de sécurité étaient bons pour quelque chose. Un étirement. la vieille école des émotions risquées. « 

« Corriere dello Sport »: « Le 1000e GP Ferrari restera dans les mémoires pour la performance désastreuse que Ferrari a mise sur sa piste: Leclerc tente, mais est dépassé et huitième, Vettel est encore plus loin derrière. »

« La Stampa »: « La fête est finie pour Ferrari. Encore un grand embarras au Grand Prix du Far West. »

«La Repubblica»: « Des autos tamponneuses au Mugello. Seul Hamilton s’amuse à la fête Ferrari. »

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

"Borderlands 3" obtient un écran partagé à 4 joueurs sur PS5 et Xbox Series X.

Apple ouvre la porte à la diffusion en continu de jeux vidéo depuis Google Stadia et xCloud dans l'App Store, bien qu'il impose ses conditions

Apple ouvre la porte à la diffusion en continu de jeux vidéo depuis Google Stadia et xCloud dans l’App Store, bien qu’il impose ses conditions