dans

Le Canada voulait embaucher un garçon de 12 ans pour mettre fin à Pokémon GO

Pokemon aller est l’un des jeux mobiles les plus populaires au monde. Le travail vedette de Niantic s’est développé dans la communauté depuis son lancement à l’été 2016, où il est devenu un phénomène viral. Les joueurs ont même pu entrer dans des endroits privés et interdits afin de les capturer tous, et c’est pourquoi L’armée canadienne a proposé d’embaucher un garçon de 12 ans pour découvrir pourquoi certains joueurs de Pokémon GO ont encerclé leurs bases.

Pokémon GO Xiaomi Black Shark 2

« Nous devrions embaucher un garçon de 12 ans »C’est ainsi que l’armée canadienne a géré le phénomène Pokémon GO en 2016, tel que rapporté par la CBC. Bien que cette mesure ne soit qu’une simple proposition, puisque finalement dit l’armée a ordonné à plusieurs de ses soldats de télécharger le jeu populaire basé sur la franchise à succès de Nintendo pour découvrir pourquoi certains joueurs de Pokémon GO ont entouré leurs bases, qui comprenaient à la fois des PokéStops et des gymnases.

Nous vous recommandons | Pokémon GO anticipe certains de ses événements pour cette nouvelle année.

L’un des principaux revers que Pokémon GO a rencontrés lors de sa création était que certains de ses PokéStops et Gyms étaient dans des endroits qui ne sont pas facilement accessibles aux utilisateurs, y compris plusieurs bases militaires canadiennes. Depuis l’arrivée du titre, de nombreux joueurs sont venus dans ces endroits pour tenter de capturer les Pokémon dans le jeu. L’armée canadienne a détecté une activité suspecte autour de leurs bases et, selon le département de la Défense du pays, il s’agissait de personnes jouant à Pokémon GO.

A lire :  Le Samsung Galaxy S20 FE plonge son prix à 479 euros, économise 200 euros

Enfin, ils ont ordonné à des soldats de télécharger Pokémon GO

Logo Pokemon aller

Le Département de la Défense du pays a créé un document interne de 471 pages en rapport avec le jeu, et cela a été rendu public. En guise de mesures contre ces invasions, l’armée a publiquement averti les joueurs de Pokémon GO qu’il était totalement interdit d’entrer dans la zone militaire. Mais ce n’est pas tout, puisque selon un autre document l’armée a proposé d’embaucher un garçon de 12 ans pour les aider avec ce problème.

Cependant, il ne lui restait qu’une seule proposition, car finalement l’armée a ordonné à plusieurs de ses soldats de télécharger Pokémon GO et que se promènera autour desdites bases militaires pour trouver les infrastructures Pokémon à proximité, telles que les PokéStops et les gymnases. En fait, et comme le souligne le même média, ces soldats en ont trouvé plusieurs. De plus, et bien sûr, les militaires canadiens ont également approché Niantic pour retirer ces emplacements du jeu.

Rubriques connexes: Jeux, Pokémon

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Petit Béguin Ensemble garçon débardeur + short Kenya - Taille - 5 ans
    5 ans - Go to the Wild boy !    Les stylistes de chez Petit Béguin ont créé pour votre bambin un vrai petit ensemble d'aventurier : débardeur + short.    Le t-shirt avec son all-over coloré savane apporte la touche de pep's à cette tenue !    Le petit short gris s'accordera à merveille avec ce débardeur.
  • Petit Béguin Ensemble garçon débardeur + short Kenya - Taille - 4 ans
    4 ans - Go to the Wild boy !    Les stylistes de chez Petit Béguin ont créé pour votre bambin un vrai petit ensemble d'aventurier : débardeur + short.    Le t-shirt avec son all-over coloré savane apporte la touche de pep's à cette tenue !    Le petit short gris s'accordera à merveille avec ce débardeur.
  • Changzhou Huankang Medical Device co MASQUE CHIRURGICAL KIDS ENFANTS - GARÇONS 6/12 CE MEDICAL 10 PCS
    TÉLÉCHARGER LE CERTIFICAT Masque chirurgical certifié CE EN14683 médical en boîte de 10 pièces, pour GARÇONS ET ENFANTS DE 6 À 12 ANS. Masque à usage médical Fabriqué en coton de haute qualité et en tissu filtrant non tissé, certifié pour un usage médical.Les masques de protection buccale à 3 couches sont