dans

Le bureau à domicile est-il acceptable?: Lorsque les propriétaires doivent approuver les travaux


Le travail à domicile est actuellement une pratique courante. Mais attention: toute utilisation professionnelle de l’appartement loué n’est pas autorisée. Dans certains cas, les locataires risquent la résiliation.

Si un appartement est loué à des fins résidentielles, l’utilisation commerciale n’est généralement pas autorisée. L’association allemande des locataires (DMB) le souligne.

Une autre chose ne s’applique que si une utilisation correspondante est prévue dans le contrat de location ou si le propriétaire accepte ou doit autoriser l’utilisation de l’appartement à des fins professionnelles. Cependant, selon la Cour fédérale de justice (BGH), les locataires sont certainement autorisés à travailler à domicile.

Aucun changement structurel

Selon les juges, cela est permis s’il n’y a pas de nuisance déraisonnable pour les colocataires en raison du trafic des clients, le caractère de l’appartement ne change pas et aucune modification structurelle n’est apportée (Réf.: VIII ZR 165/08). Les utilisations autorisées sont, par exemple, les activités d’écriture, le travail à domicile en tant qu’employé ou la préparation de cours pour les enseignants. Travailler à l’intérieur de vos quatre murs est également autorisé si le caractère de l’appartement ne change pas et qu’aucun changement structurel n’est effectué.

Dans tous les autres cas, l’approbation du propriétaire est toujours requise. Cela s’applique déjà dans le cas où l’appartement est donné au bureau commercial en tant qu’établissement stable et utilisé comme adresse professionnelle, le BGH a décidé dans un autre cas (Az.: VIII ZR 149/13).

Sans autorisation, il y a un risque de résiliation

La rémunération de plusieurs enfants – ici cinq enfants – comme assistantes maternelles est également interdite dans le cadre d’un usage partiellement commercial, ont estimé les juges de Karslruhe (Réf.: V ZR 204/11).

Toute personne qui exerce une activité professionnelle dans l’appartement sans l’autorisation du bailleur risque de recevoir un avertissement et éventuellement une résiliation en raison d’une utilisation du bien locatif contraire au contrat, explique l’association des locataires. L’utilisation commerciale n’est autorisée que si cela est prévu dans le contrat de location ou si le propriétaire est d’accord.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂