in

L’Arménie et l’Azerbaïdjan tirés de la guerre totale

Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a décrété lundi (28) une mobilisation partielle dans le pays en raison de l’augmentation des tensions dans l’enclave du Haut-Karabakh, où se déroulaient dimanche des combats entre les forces azerbaïdjanaises et arméniennes.

Aliev a promulgué hier la loi martiale dans tout le pays et le couvre-feu dans certaines villes, à la suite du conflit dans la région séparatiste azerbaïdjanaise d’Arménie, qui a fait 39 morts, dont sept civils.

L’Arménie a également promulgué la loi martiale et une mobilisation générale.

Les deux États sont accusés d’avoir déclenché dimanche les hostilités, les plus graves depuis 2016, lorsque les affrontements entre les belligérants ont fait une centaine de morts. Le conflit a commencé à la fin des années 80.

L’Union européenne, les Nations Unies, la Russie, la France et l’Allemagne ont regretté les affrontements et appelé à une suspension immédiate des hostilités, ainsi qu’à un retour à la table des négociations. La Turquie a offert son aide à l’allié de l’Azerbaïdjan.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂