dans

L’appel de Sarkozy dans l’affaire du prétendu financement de Kadhafi à sa campagne en 2007 rejeté en France

, 24 sept. () –

Un tribunal français a rejeté jeudi l’appel déposé par l’ancien président Nicolas Sarkozy pour tenter d’arrêter une enquête sur le financement présumé de sa campagne à l’Elysée en 2007 par feu le dirigeant libyen Mouammad Kadhafi.

Des sources citées par le média France Info ont indiqué que la cour d’appel de Paris a mis l’appel en suspens, bien que la défense puisse encore présenter un nouveau pourvoi devant la Cour de cassation.

Les enquêtes tournent autour du financement éventuel de la campagne Sarkozy en 2007, enquêtes qui touchent également les anciens ministres Eric Woerth et Brice Hortefeux.

L’ouverture des enquêtes formelles a eu lieu en 2018, lorsque l’ancien président a été interrogé pendant deux jours pour financement illégal présumé et corruption passive après avoir prétendument accepté de l’argent versé fin 2006 et début 2007 par des représentants des autorités libyennes, puis par Kadhafi.

L’affaire a de nouveau amené les déclarations de Kadhafi sur la table en 2011, quatre jours avant le début des attentats, et dans lesquelles il se vantait déjà de son alliance avec Sarkozy.

« En tant que Libyen, si le président (français) remporte les élections grâce à nos fonds, sans aucun doute nous gagnerons aussi », a-t-il déclaré à travers un interprète, qui a mis l’argent alloué à la campagne du chef de l’Union de un mouvement populaire (UMP).

Le soulèvement de 2011 contre Kadhafi a abouti à la capture et à l’exécution du «rais» en octobre de la même année dans les environs de Syrte, après une campagne de bombardements de l’OTAN en soutien aux groupes rebelles armés.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂