in

La Terre est sur le point de perdre sa deuxième lune, pour toujours

La deuxième lune de la Terre se rapprochera de la planète la semaine prochaine avant de dériver dans l’espace, pour ne plus jamais être vue.

«Quelle seconde lune», demandez-vous? Les astronomes l’appellent 2020 SO – un petit objet qui est tombé sur l’orbite de la Terre à mi-chemin entre notre planète et la lune en septembre 2020. Les satellites temporaires comme ceux-ci sont connus sous le nom de minimoons, bien que l’appeler une lune soit un peu trompeur dans ce cas; en décembre 2020, les chercheurs de la NASA ont appris que l’objet n’était pas du tout une roche spatiale, mais plutôt les restes d’un propulseur de fusée des années 1960 impliqué dans les missions lunaires American Surveyor.

Ce minimoon non lunaire a fait son approche la plus proche de la Terre le 1er décembre (la veille de l’identification par la NASA comme le booster perdu depuis longtemps), mais il revient pour un autre tour de victoire, selon EarthSky.org. Minimoon 2020 SO effectuera une dernière approche rapprochée de la Terre mardi (2 février) à environ 140000 miles (220000 kilomètres) de la Terre, soit 58% du trajet entre la Terre et la Lune.

Collection 45secondes.fr: 26,99 € chez Magazines Direct

Préparez-vous à explorer les merveilles de notre incroyable univers! La « Collection 45secondes.fr » regorge d’astronomie étonnante, de découvertes incroyables et des dernières missions des agences spatiales du monde entier. Des galaxies lointaines aux planètes, en passant par les lunes et les astéroïdes de notre propre système solaire, vous découvrirez une multitude de faits sur le cosmos et découvrirez les nouvelles technologies, télescopes et fusées en développement qui vous dévoileront encore plus de ses secrets. Voir l’offre

En relation: Les 15 galaxies les plus étranges de notre univers

Le propulseur s’éloignera après cela, quittant entièrement l’orbite terrestre d’ici mars 2021, selon EarthSky. Après cela, l’ancien minimoon ne sera plus qu’un autre objet en orbite autour du soleil. Le projet de télescope virtuel à Rome organisera un adieu en ligne à l’objet dans la nuit du 1er février.

La NASA a appris que l’objet avait fait plusieurs approches rapprochées de la Terre au cours des décennies, se rapprochant même relativement en 1966 – l’année où l’agence a lancé sa sonde lunaire Surveyor 2 à l’arrière d’un propulseur de fusée Centaur. Cela a donné aux scientifiques leur premier gros indice que 2020 SO était artificiel; ils l’ont confirmé après avoir comparé la composition chimique de l’objet à celle d’un autre propulseur de fusée, qui est en orbite depuis 1971.

Godspeed, minimoon 2020 SO. Nous vous avons construit. Nous vous avons abandonné. Et maintenant, vous nous abandonnez.

Publié à l’origine sur 45Secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂