dans

La situation à bord s’est aggravée: les migrants sautent du navire de sauvetage

Depuis des jours, aucun port n’a autorisé le navire de sauvetage «Open Arms» avec 278 réfugiés à bord à accoster. Des dizaines d’entre eux ne voient pas d’autre issue que de nager à terre. Pendant ce temps, l’équipage fait appel aux autorités italiennes.

48 réfugiés ont sauté du navire de sauvetage espagnol « Open Arms » au large de la Sicile dans la Méditerranée. Les personnes munies de gilets de sauvetage espéraient atteindre la côte en nageant, a précisé l’organisation humanitaire. La veille, 76 personnes avaient fait la même tentative. Tous ont été sauvés par les garde-côtes italiens et «se portent bien».

Après que «Open Arms» ait tenté en vain de trouver un port pour les migrants, il se trouve maintenant devant la ville sicilienne de Palerme depuis quelques jours. L’équipage attend la permission de ramener les gens à terre. «La souffrance à bord augmente, celle des invités et de l’équipage», écrit l’organisation humanitaire sur Twitter. Les gens attendent sur le navire depuis une dizaine de jours. Malte avait déjà refoulé les gens et le navire est depuis lors au large des côtes italiennes.

Les rescapés ont flotté dans la mer pendant trois jours

Au total, les «Open Arms» ont accueilli 278 personnes. Ils ont été sauvés de Malte et de la Libye lors de trois missions entre le 8 et le 10 septembre. L’organisation a appelé les autorités italiennes à laisser débarquer les migrants restants, y compris des femmes et deux enfants.

Avant d’être secourus, plusieurs personnes avaient dérivé «pendant trois jours sans nourriture ni eau» dans la mer. Selon une équipe médicale de l’organisation d’urgence à bord, certains des sauvés souffrent de brûlures, de problèmes de santé et de symptômes de stress post-traumatique.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂