vendredi, juillet 12, 2024
AccueilActualitéLa Russie nomme sa dernière arme anti-drone du nom d'un personnage de...

La Russie nomme sa dernière arme anti-drone du nom d’un personnage de Disney iconique

Rencontre avec Wall-E: La nouvelle arme russe anti-drone nommée d’après le célèbre robot.

En pleine tension croissante de la guerre avec l’Ukraine, la Russie dévoile une nouvelle avancée dans la guerre électronique : un système anti-drone surnommé Wall-E, du nom du célèbre robot de Disney. Ce développement marque une première pour la Russie, qui lance sa plateforme terrestre de guerre électronique domestique.

Lire aussi :

La Naissance d’une Technologie Révolutionnaire

La Russie a développé Wall-E, un système anti-drone terrestre qui interfère avec les communications entre les drones et leurs opérateurs. Cette technologie est conçue pour stopper net les drones de reconnaissance et les drones kamikazes, empêchant ainsi les attaques contre les troupes au sol.

Les missiles chinois battent es croiseurs américains en Mer Rouge dans une simulation plus vraie que nature

Fonctionnement du Système Wall-E

Wall-E est équipé du système de guerre électronique Fumigator, capable de créer un « dôme de suppression » des communications d’un rayon de 250 à 300 mètres. Ce dôme rend les drones ennemis incapables de réaliser leurs missions, protégeant efficacement les troupes sur le terrain. De plus, il est doté de canaux de contrôle sécurisés, permettant une opération sans entrave même en présence de systèmes de suppression actifs.

Autonomie et Mobilité

Le modèle de véhicule portable de Wall-E est particulièrement adapté pour les conditions difficiles, offrant une mobilité essentielle dans des environnements de combat variés. Avec une batterie durable, le système peut opérer sur de longues périodes et maintenir actif le système de guerre électronique, fournissant une couverture continue aux troupes.

Contexte d’Utilisation en Guerre

L’augmentation de l’utilisation des drones dans le conflit russo-ukrainien a transformé les stratégies de combat des deux côtés. Les systèmes de brouillage russes, y compris Wall-E, ont prouvé leur efficacité en protégeant notamment les tanks contre les attaques par drones en vue à la première personne (FPV). En outre, la Russie utilise également des techniques traditionnelles comme les écrans de fumée et les cages anti-drone pour renforcer la défense de ses unités blindées.

Impact Sur l’Artillerie et les Bombes Guidées

Le brouillage effectué par les systèmes russes a également impacté la performance des systèmes d’artillerie à mobilité élevée (HIMARS) fournis par les États-Unis, ainsi que l’efficacité des bombes guidées, réduisant leur capacité à infliger des dégâts attendus. Cela a amené l’Ukraine à réduire l’utilisation de ces systèmes dans le conflit en cours.

Enjeux Futurs et Efficacité du Wall-E

Avec l’inauguration récente des Forces de Systèmes Sans Pilote (USF) par l’Ukraine, une branche des forces armées dédiée aux systèmes sans pilote, l’efficacité de Wall-E dans la protection des troupes au sol contre les attaques de drones ukrainiens reste à observer. Les résultats futurs de cette technologie pourraient redéfinir les mécanismes de défense dans les zones de conflit.

Insolite : Des LEGO faits à partir de météorites pour révolutionner la construction spatiale, c’est vraiment possible ?

Cet article explore le développement du système anti-drone Wall-E par la Russie, une innovation nommée d’après le robot de Disney et conçue pour bloquer les communications entre les drones et leurs opérateurs. Avec sa capacité à créer un dôme de suppression des communications et à opérer sous conditions difficiles, Wall-E se présente comme un ajout crucial aux stratégies de guerre électronique de la Russie, promettant de protéger efficacement les troupes sur le terrain face aux avancées technologiques des drones ukrainiens.

Source : Business Insider

Top Infos

Coups de cœur