dans

La proposition inattendue de PAN laisse le secteur automobile en « état d’urgence »

État d’urgence. C’est ainsi que se rencontrent les marques automobiles et les entreprises du secteur contactées par 45secondes.fr. Dans une année où les pertes de facturation du secteur dépassent 35%, et où les attentes étaient de soutenir une industrie qui emploie plus de 150000 personnes et représente 21% des recettes fiscales de l’État, qui résultent du budget de l’État pour 2021, c’était, du point de vue des entreprises du secteur, exactement le contraire.

Moins d’un mois et demi avant la fin de l’année, alors que tous les plans annuels sont déjà clos, les entreprises du secteur automobile sont désormais obligées de revoir tous les plans. Les commandes, les ventes, les investissements et les stocks de véhicules sont affectés par la proposition présentée par le parti PAN – Animal People and Nature, et approuvée par le PS – Parti socialiste. Une proposition inattendue du PAN, et l’approbation correspondante du PS, qui ont surpris le secrétaire général de l’ACAP, Hélder Barata Pedro, une association qui prétend ne pas avoir été entendue au cours de ce processus.

Les critiques les plus critiques de cette décision, finissent par apparaître à travers la voix de la National Automobile Branch Association (ARAN). Cette association considère la proposition PAN comme «fondamentaliste» et ne comprend pas la position du gouvernement. «C’est un mauvais budget pour le secteur, qui n’a pas réussi à garantir son approbation. C’est une mesure qui semble préférer un parking ancien et plus polluant. Le gouvernement est en train de détruire un secteur pour garantir des votes de soutien dans le budget de l’Etat pour 2021 », a déclaré Rodrigo Ferreira da Silva, président de l’ARAN.

A lire :  Golden Globe: Chadwick Boseman remporte le prix posthume du "Meilleur acteur"

Le même fonctionnaire ajoute: «C’est un recul dans les objectifs environnementaux fixés par le gouvernement. L’approbation de cette proposition est plusieurs pas en arrière dans la stratégie du gouvernement, avec un impact très négatif sur le secteur automobile ».

Le France en contre-cyclisme avec l’Europe

L’une des mesures dont l’ACAP regrette le plus l’absence est l’incitation à la mise au rebut des véhicules hors d’usage, mesure en vigueur en Espagne, en France et en Italie depuis juin.

Selon Hélder Pedro, secrétaire général de l’ACAP, cette mesure représenterait «une opportunité non seulement pour le secteur automobile, mais pour le gouvernement», renforçant que «avec cette mesure, il serait possible, par exemple, de réduire les pauses au-dessus de 270 millions euros que l’exécutif évalue uniquement en ISV ». Rappelons qu’une étude récente, publiée par l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), a conclu qu’au France, les taxes liées au secteur automobile représentaient, rien qu’en 2019, plus de 9,6 milliards d’euros de recettes fiscales. L’équivalent de 21% des recettes fiscales totales de l’État.

Du côté de l’ARAN, les arguments ne se limitent pas à la composante économique. «Cette proposition hypothèque l’empreinte environnementale, car le parking national est très ancien et avec l’incitation à acheter des véhicules hybrides, un investissement dans des véhicules plus respectueux de l’environnement a été encouragé. Sans parler du risque plus élevé d’accidents, car les véhicules plus anciens sont moins sûrs. Or, cette proposition contredit tous les investissements qui étaient faits à ce niveau. L’importance des voitures hybrides dans la réduction de la pollution dans les centres-villes est méconnue, notamment dans les périodes de «démarrage» aux heures de trafic le plus important, avec des émissions polluantes très nocives pour les piétons », se défend Rodrigo Ferreira da Silva .

A lire :  Est-ce que la Ford Mustang Mach 1 est revenue également en Europe? Vraisemblablement

Selon les chiffres de 2019, le parking national a un âge moyen d’environ 13 ans, une valeur supérieure à la moyenne européenne fixée à 11 ans.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • L'autre campagne. 80 propositions à débattre d'urgence - Thomas Debrégeas - Livre
    Document - Occasion - Bon Etat - La Découverte GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.