in

La pop star afghane Aryana Sayeed dit qu’elle « était sans espoir » avant de fuir les talibans

La pop star afghane Aryana Sayeed a décrit la scène désespérée à l’aéroport alors qu’elle se sentait « sans espoir » alors qu’elle tentait de fuir l’Afghanistan avec son mari lors de la prise de contrôle du pays par les talibans.

Sayeed, 36 ans, fait partie des plus de 48 000 personnes qui ont été évacuées sur des vols militaires et de la coalition depuis le 14 août après la prise rapide du pouvoir par les talibans après le retrait des troupes américaines après 20 ans.

La pop star, qui a un passeport britannique, a effectué un voyage de quatre jours à travers plusieurs pays qui s’est terminé par son arrivée en toute sécurité à Los Angeles le 21 août.

« Je sentais que je vais mourir ici, littéralement », a-t-elle déclaré dans une interview avec « Access Hollywood ». « J’étais désespéré. C’est comme un miracle que nous sortions. »

Sayeed a décrit le chaos à l’aéroport international de Kaboul, la capitale nationale, alors que des dizaines de milliers d’Afghans tentent de trouver un moyen de quitter le pays.

La chanteuse afghane Aryana Sayeed a décrit un sentiment « désespérant » alors qu’elle fuyait l’Afghanistan après la prise de contrôle par les talibans. Omar Sobhani / .

« Tant de femmes s’évanouissaient, et elles essayaient juste de les sortir de la foule et il n’y avait pas d’espace, pas d’espace même pour les sortir, et elles étaient juste coincées là », a-t-elle déclaré.

Au moins 20 personnes sont mortes la semaine dernière à l’aéroport alors qu’elles tentaient de s’échapper, a déclaré dimanche à . un responsable de l’OTAN. La foule dense a laissé beaucoup de gens à bout de souffle, y compris une femme et son bébé qui se trouvaient juste à côté de Sayeed.

« Des petits bébés qui crient, qui pleurent, des femmes qui pleurent… en ce moment, j’ai des frissons aux mains en en parlant », a-t-elle déclaré. « C’était tout simplement incroyable. Le bébé criait et je me disais : ‘Oh mon Dieu, ce bébé va mourir d’une minute à l’autre.' »

L’ambassade des États-Unis a maintenant déménagé à l’aéroport et le département d’État dit aux personnes qui ne sont pas éligibles à l’évacuation de rester à l’écart pour leur propre sécurité. Sayeed a décrit à quel point elle était sur le point de ne plus pouvoir quitter le pays.

« Cette nuit-là, c’était apparemment la dernière fois qu’ils ouvraient la porte pour quelqu’un, et ils ne l’ouvriraient plus », a-t-elle déclaré. « J’étais la dernière personne à entrer. Je ne sais pas s’ils ont réussi, ce qui s’est passé. »

Depuis son arrivée à Los Angeles, elle a été en contact avec sa famille et ses amis restés en Afghanistan et a déclaré qu’ils étaient « sans espoir, absolument sans espoir ».

Les femmes ont été brutalement réprimées par les talibans sous leur précédent régime du pays de 1996 à 2001, et Sayeed a déclaré qu’elle avait encore reçu des menaces avant même leur récente prise de pouvoir parce que sa carrière publique en faisait une cible. La musique pop a été interdite par les talibans sous leur régime précédent.

Sayeed plaide maintenant pour que le gouvernement américain aide le peuple afghan.

« Faire sortir quelques milliers de civils/citoyens américains d’Afghanistan est apprécié mais cela ne résoudra pas le problème », a-t-elle écrit sur Instagram. « Qu’en est-il des millions de personnes laissées dans le chaos total ?? Des milliers d’entre elles déplacées sans abri, sans nourriture à manger et nulle part où aller. Que va-t-il leur arriver ?

Le gouvernement américain a fixé une date limite au 31 août pour terminer ses évacuations, et les talibans ont mis en garde contre les « conséquences » si cette date limite était prolongée. Sayeed prévoit de continuer à défendre le peuple afghan alors que les talibans instituent un nouveau gouvernement.

« J’essaie de continuer à travailler à partir d’ici, de faire passer le mot et de demander au monde d’aider ces innocents », a déclaré Sayeed. « C’est tout ce que je peux faire, et je ne vais pas abandonner. »

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂