in

La NASA utilise la technologie pour atterrir sur la lune sans pilote

«Evolution des capacités intégrées d’atterrissage sûres et précises» (SPLICE) est le nom d’un projet publié par la NASA dans un communiqué jeudi dernier (17), qui vise à améliorer la sécurité à l’atterrissage et à prévenir les accidents.

Afin de rendre un futur atterrissage sur la Lune puis sur Mars moins risqué, la NASA a construit un tout nouveau système, mélangeant un ensemble de capteurs laser, une caméra, un ordinateur ultra-rapide et des algorithmes sophistiqués. Et, surtout, sans avoir besoin d’un pilote humain.

Selon le chef de projet, Ron Sostaric: «Ce que nous construisons est un système complet de descente et d’atterrissage qui fonctionnera sur les futures missions Artemis sur la Lune et qui pourra être adapté pour Mars. Notre travail consiste à assembler les composants individuels et à nous assurer qu’il fonctionne comme un système fonctionnel.  »

Comment fonctionne SPLICE?

SPLICE vise à garantir que les futurs engins spatiaux puissent atterrir dans une grande variété d’endroits, en évitant les rochers et les cratères. Le système est capable d’identifier des zones cibles sûres qui ne font que la moitié de la taille d’un terrain de football (110 mx 49 m). Pour se faire une idée de la précision de ces mesures, la zone d’atterrissage d’Apollo 11 en 1968 était de 11 × 5… kilomètres!

Le fonctionnement de SPLICE commence par un balayage de la surface sous le navire avec des lasers. Après avoir capturé l’état du sol, le système effectue une comparaison avec une base de données de points de repère connus, pour savoir exactement où se trouve le navire.

Le traitement et l’identification de l’emplacement exact sont terminés lorsque l’engin spatial est à environ quatre kilomètres au-dessus de la surface de la cible, ce qui permet de guider en toute sécurité l’atterrissage. La NASA espère que SPLICE pourra déjà être utilisé par la première femme à atterrir sur la Lune en 2024, dans le cadre du programme Artemis.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • La lunologie