in

La NASA s’apprête à lancer une mission DART pour écraser délibérément un vaisseau spatial sur un astéroïde : voici pourquoi

Le test de redirection des doubles astéroïdes de la NASA, également connu sous le nom de mission DART, sera lancé à 22 h 20 PT, le 23 novembre (1 h 20 HNE) à bord d’une fusée SpaceX Falcon 9 depuis la base de Vandenberg Space Force, en Californie.

Une fois le lancement de novembre effectué, la NASA procédera au test de sa technologie de déviation d’astéroïdes en septembre 2022. Le test sera effectué pour voir comment ils impactent le mouvement d’un astéroïde proche de la Terre dans l’espace.

La NASA mène la mission DART pour évaluer les technologies permettant d’empêcher un astéroïde dangereux de frapper la Terre. DART s’écrasera intentionnellement sur un astéroïde pour modifier son mouvement dans l’espace.

La cible de cette technologie de déviation d’astéroïdes est Dimorphos. Dimorphos est une minuscule lune en orbite autour de l’astéroïde Didymos, qui est un astéroïde proche de la Terre. Au nom de la défense planétaire, la NASA réalise sa première démonstration grandeur nature de ce type de technologie.

Une illustration du vaisseau spatial DART de la NASA et du LICIACube de l'Agence spatiale italienne avant l'impact sur le système binaire Didymos.  Image : NASA/Johns Hopkins APL/Steve Gribben

Une illustration du vaisseau spatial DART de la NASA et du LICIACube de l’Agence spatiale italienne avant l’impact sur le système binaire Didymos. Image : NASA/Johns Hopkins APL/Steve Gribben

L’objectif principal de la NASA est de détecter la menace des objets géocroiseurs (NEO), car ils pourraient causer des dommages potentiels. Les astéroïdes et les comètes dont les orbites les placent à moins de 30 millions de kilomètres de la Terre peuvent être qualifiés d’objets géocroiseurs.

La raison pour laquelle la NASA a choisi Dimorphos pour cette mission était sa taille, qui pourrait constituer une menace pour la Terre. DART s’écrasera délibérément sur Dimorphos à une vitesse de 14 763,8 milles à l’heure. Une caméra appelée DRACO sera attachée à DART et son logiciel de navigation autonome aidera le vaisseau spatial à détecter et à entrer en collision avec Dimorphos.

Dimorphos orbite autour de Didymos d’un pour cent et ce crash modifiera la vitesse de Dimosphos ainsi que la période orbitale de la lune de quelques minutes. Ce changement sera mesuré et examiné par des télescopes au sol sur Terre.

Selon l’Agence spatiale européenne (ESA), cette mission sera la première fois que les humains modifieront la dynamique d’un corps du système solaire de manière mesurable.

Trois ans plus tard, la mission Hera de l’ESA mènera une enquête de suivi sur Didymos et Dimorphos. Il s’agira d’étudier en détail Dimorphos, de mesurer les propriétés physiques de la lune et d’étudier l’impact DART et son orbite.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂