dans

La NASA-ESA lance le satellite Sentinel-6 Michael Freilich pour surveiller les océans

Un satellite américano-européen conçu pour étendre une mesure de plusieurs décennies des hauteurs mondiales de la surface de la mer a été lancé en orbite terrestre depuis la Californie samedi.

Une fusée SpaceX Falcon 9 transportant le satellite a décollé de la base aérienne de Vandenberg à 22 h 47 IST (9 h 17 PST) et a fait un arc vers le sud au-dessus de l’océan Pacifique. Le premier étage du Falcon est retourné au site de lancement et a atterri pour être réutilisé.

Le satellite Sentinel-6 Michael Freilich est sorti de la deuxième étape environ une heure plus tard. Il a ensuite déployé ses panneaux solaires et a établi le premier contact avec les contrôleurs d’une station au sol en Alaska.

  La NASA-ESA lance le satellite Sentinel-6 Michael Freilich pour surveiller les océans

L’ESA et la NASA ont lancé dimanche le lancement de # Sentinel6 Michael Freilich. Crédit image: ESA / Twitter

Satellites de surveillance de la mer

Sentinel-6a sera le premier de deux satellites identiques – le deuxième à être lancé dans cinq ans – qui fournira des mesures d’une précision sans précédent jusqu’en 2030 au moins.

Les deux satellites mesureront l’élévation du niveau de la mer, suivront les changements menaçant de perturber des dizaines de millions de vies en une génération.

Chaque sonde Sentinel-6 est équipée d’un altimètre radar, qui mesure le temps nécessaire aux impulsions radar pour se rendre à la surface de la Terre et revenir.

Les satellites feront le tour de la planète sur la même orbite que les missions précédentes qui ont fourni des données sur la hauteur de la surface de la mer au cours des trois dernières décennies, cartographiant 95% de l’océan sans glace de la Terre tous les dix jours.

A lire :  Google ajoute le libellé "Page rapide" au navigateur Chrome

Nommé en l’honneur d’un ancien responsable de la NASA qui a joué un rôle clé dans le développement de l’océanographie spatiale, l’instrument principal du satellite est un altimètre radar extrêmement précis qui fera rebondir l’énergie sur la surface de la mer en balayant les océans de la Terre. Sentinel-6B assurera la continuité du dossier.

La mission Copernicus Sentinel-6 est une collaboration de la Commission européenne, de l’Agence spatiale européenne (ESA), d’EUMETSAT, de la NASA et de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis.

Les satellites Sentinel ont chacun à peu près la taille et la forme d’une grande fourgonnette surmontée de panneaux solaires inclinés et pèsent près de 1 200 kilos, carburant pour fusée compris.

Ils sont conçus pour durer cinq ans et demi, mais pourraient fournir des données bien plus longtemps. L’Europe et les États-Unis se partagent le coût de 1,1 milliard de dollars (900 millions d’euros) de la mission, qui comprend le double satellite.

Selon un déclaration par l’ESA, au cours des trois dernières décennies, les séries de missions franco-américaines Topex-Poséidon et Jason ont fourni des mesures spatiales du niveau de la mer avec les premiers satellites ERS et Envisat de l’ESA et CryoSat et Copernicus Sentinel-3. Ces satellites jumeaux continueront de fournir des données car l’accélération de l’élévation du niveau de la mer est sans doute l’impact du changement climatique qui affectera le plus grand nombre de personnes au cours des trois prochaines décennies.

Près de 800 millions de personnes vivent à moins de cinq mètres du niveau de la mer, et même une augmentation du niveau de la mer de quelques centimètres peut se traduire par beaucoup plus de dégâts dus aux marées hautes et aux ondes de tempête.

A lire :  Amazon Luna: le service de streaming de jeux vidéo d'Amazon est désormais officiel

Les hauteurs de la surface de la mer sont affectées par le chauffage et le refroidissement de l’eau, ce qui permet aux scientifiques d’utiliser les données de l’altimètre pour détecter des conditions météorologiques telles que l’El Nino chaud et la fraîcheur La Nina.

Les mesures sont également importantes pour comprendre l’élévation globale du niveau de la mer due au réchauffement climatique qui, selon les scientifiques, constitue un risque pour les côtes du monde et des milliards de personnes.

«Notre Terre est un système de dynamiques étroitement liées entre la terre, l’océan, la glace, l’atmosphère et aussi, bien sûr, nos communautés humaines, et ce système est en train de changer», a déclaré Karen St. Germain, directrice de la Division des sciences de la Terre de la NASA, dans un pré – briefing de lancement vendredi.

«Parce que 70% de la surface de la Terre est l’océan, les océans jouent un rôle énorme dans la façon dont tout le système change», a-t-elle déclaré.

Avec des entrées de fils

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Les Petits Parapluies Menu en 6 ou 7 services composé par le chef Marc Andrieu pour 2 convives aux Petits Parapluies
    Dans cet établissement 3 fourchettes au Guide Michelin, le chef Marc Andrieu compose une cuisine moderne respectueuse du produit
  • Auberge De La Roche Menu gastronomique en 6 ou 8 mets concocté par le chef Philippe Feuvrier à l'Auberge de la Roche pour 2
    Restaurant 2 fourchettes au Guide Michelin situé à Morteau, dans la verte campagne du Haut-Doubs
  • Le Petit Marseillais Les P'tits Bonheurs Douche Crème On S'Fend La Poire 250ml
    Parce que, chaque jour, il est essentiel de s'offrir sa petite touche de bonne humeur, Le Petit Marseillais a créé pour vous la collection de douches Extra-Doux « Les P'tits Bonheurs ». Hautes en couleurs et généreusement parfumées, elles deviendront vite vos indispensables petits rayons de soleil dans la