dans

La marche dans le chaos a de grandes idées, mais pas assez de place pour les explorer (Critique)

Daisy Ridley et Tom Holland apportent un charme naturel à Marcher dans le chaosintrigue, mais ne peut pas tout à fait rendre le film de science-fiction aussi épique qu’il le souhaite. Voici mes pensées.

Marcher dans le chaos a eu un chemin intéressant à sortir. Tourné à l’origine en 2017, le film devait ensuite subir des reprises après de mauvaises projections de test. Cependant, le calendrier de Daisy Ridley pour Star Wars signifiait que cela ne pouvait pas se produire avant 2019 et qu’ils étaient suffisamment longs pour modifier considérablement l’histoire et ajouter une grande partie au budget.

Maintenant, après retard après retard, il arrive enfin et s’avère bien meilleur que ce que sa production en difficulté voudrait vous faire croire. Permettez-moi de commencer très rapidement. Je ne peux pas prétendre que c’est un «bon» film. Cela dit, Marcher dans le chaos était vraiment «ma merde», donc j’ai beaucoup aimé ça en regardant.

En fait, je ne me suis jamais ennuyé une seule fois, et les concepts introduits m’ont fait réfléchir longtemps après le générique. Il se trouve dans un endroit étrange, en ce sens que je me suis amusé avec ce qui était présenté, mais cela ne correspond absolument pas à la grandeur qu’il veut être.

Réalisé par: Doug Liman
Écrit par: Patrick Ness et Christopher Ford
Interprétation: Daisy Ridley, Tom Holland, Mads Mikkelsen

Date de sortie: 5 mars 2021

Comme c’est normalement le cas, je ferai de mon mieux pour m’éloigner des principaux spoilers. Il y a cependant quelques points que je dois aborder et qui nécessitent quelques petits. Donc, si vous voulez entrer dans ce film complètement avec une ardoise vierge, vous voudrez peut-être revenir plus tard …


Marcher dans le chaos, basé sur le premier roman d’une trilogie de Patrick Ness, place le public sur une toute nouvelle planète avec les colons de la première vague d’un navire de colonie. La planète n’est pas différente de la Terre, avec de l’eau potable et une vie planétaire vibrante, mais une chose majeure la distingue… Le bruit.

Ce phénomène inexpliqué rend toutes les pensées des hommes disponibles pour que tout le monde puisse les voir / les entendre. Tout ce qu’ils pensent se forme autour d’eux, même dans leurs rêves! L’histoire reprend Todd Hewitt (Tom Holland) qui est, à sa connaissance, la dernière personne née sur la planète. Vous voyez, il n’y a pas de femmes ici et on nous dit que les espèces indigènes de la planète (le Spackle) les ont toutes tuées peu de temps après leur arrivée.

A lire :  "Dr. Stone », saison 2 EN LIGNE EN DIRECT: comment et à quelle heure voir la première

Comme tout jeune, Todd cherche des moyens de s’intégrer, tout en se plaçant sous l’autorité de ceux qui l’élèvent. Il est agité sur une planète où rien ne semble changer et sa seule destination dans la vie est de faire les tâches ménagères dans sa ferme. C’est jusqu’à ce que quelqu’un de nouveau tombe littéralement du ciel.

Le crash de Viola (Daisy Ridley) atterrit sur la planète, étant le seul survivant d’un vaisseau éclaireur envoyé par la très attendue deuxième vague de colons. Todd la trouve au début et bientôt toute la ville parle – enfin, réfléchit – à ce que son arrivée laisse présager. Le maire Prentiss (Mads Mikkelsen) offre une exposition bien nécessaire lors de sa rencontre avec Viola, mais il devient clair que tout ce qu’il dit ne peut pas être fait confiance.

Après avoir trouvé un moyen d’échapper à l’examen minutieux de la ville, Viola se retrouve à la ferme de Todd. Sachant que quelque chose ne va pas et se sentant obligé de l’aider, Todd laisse tout ce qu’il sait pour escorter Viola à travers le nouveau monde à la recherche d’un moyen de renvoyer un message à son navire. Le voyage oblige Todd à confronter les idées avec lesquelles il a grandi et à apprendre la vérité troublante sur le monde qu’il connaît.

C’est une idée vraiment cool et c’est une grande aventure de science-fiction qui parvient à se sentir ancrée, tout en apportant des choses intéressantes. Dans l’ensemble, l’idée elle-même parvient à faire le gros du travail pour le film (avec moins d’exposition nécessaire que ce à quoi je m’attendais), et c’est vraiment amusant de voir comment les cinéastes jouent avec l’idée de personnes capables de voir / d’entendre tout le monde. les pensées.

La façon dont il est utilisé est une source majeure d’humour dans le film (ce à quoi je ne m’attendais pas), mais est également utilisé pour faire avancer l’action et l’histoire de manière unique. Une des choses que ma copine et moi nous sommes retrouvées à faire après avoir regardé le film était de parler de la façon dont «le bruit» serait drôle (ou horrible) dans notre monde. Le film jette des exemples intéressants d’une manière qui fait tourner votre esprit presque sans vous en rendre compte. Il y a une construction de monde intelligente et subtile qui se produit dans Marcher dans le chaos et c’est certainement l’un des éléments les plus forts du film.

A lire :  La bande-annonce de Honeydew apporte d'étranges envies, des hallucinations bizarres et le fils de Steven Spielberg

Les performances sont un autre point fort du film. Ridley et Holland jouent bien l’un contre l’autre, apportant à leurs deux personnages un élément naturel qui continue de vous entraîner même lorsque l’intrigue fait des choses étranges. Mads Mikkelsen est un méchant impressionnant et donne à l’histoire un réel sentiment de menace et de tension de manière subtile. Bon sang, même quand il parle simplement, vous avez le sentiment que quelque chose ne va pas et que nos protagonistes sont en difficulté.

Marcher dans le chaosLe plus gros problème, cependant, est qu’aucun de ces grands aspects ne se conjugue de manière significative. Ne vous méprenez pas, j’ai passé un bon moment en regardant le film mais une fois que le générique a commencé, c’était juste un peu… .eh. Ma petite amie s’est même tournée vers moi et m’a carrément demandé: «C’est ça?»

Le film a un certain nombre de concepts intrigants qu’il vous propose, mais aucun d’entre eux ne se sent pleinement exploré. Hell, un fil de l’intrigue notable impliquant l’extraterrestre, Spackle, est complètement abandonné. Il y a un moment super cool dans le film où nous avons pu voir ces extraterrestres en action et il y a des taquineries d’une histoire plus grande avec eux et comment ils réagissent à Viola… Puis rien. Cela apparaît littéralement dans cette scène et je ne pense même pas qu’ils soient MENTIONNÉS après ce point.

Des choix similaires font que le rythme est bancal tout en coupant quelques explications bien nécessaires sur d’autres éléments (d’une manière ou d’une autre, le crash de Viola a atterri en silence et personne ne l’a entendu / vu ????). Il y a aussi la question d’un prédicateur sinistre et d’autres choses liées à la trame de fond qui sont cool, mais qui manquent de plus de contexte pour que leurs moments soient significatifs.

Le résultat est que chaque moment qui devrait être payant pour le public, en termes de sous-intrigues ou de motivations des personnages, tombe mou. Ainsi, nous arrivons à la fin du film et avons l’impression qu’il y a tellement plus à résoudre.

A lire :  Une histoire de droïde donne à C-3PO et R2-D2 leur propre film d'animation Disney +

C’est un film qui veut être une science-fiction épique et qui apporte de bonnes idées pour le faire ressentir ainsi, mais il ne peut tout simplement pas arriver là où il doit être. Ma pensée écrasante est que cela aurait été une excellente série limitée (par exemple 10 épisodes). Il lui fallait plus de temps d’écran pour développer certains des personnages périphériques, explorer les concepts plus grands qu’il introduit et, dans l’ensemble, livrer l’histoire qu’il souhaitait.

Dans l’état actuel des choses, c’est difficile à dire Marcher dans le chaos est bon. J’ai vraiment adoré les éléments de celui-ci et j’ai passé un super moment à regarder, mais à la fin de la journée, il y a juste trop de potentiel inexploité. Je le recommanderais vivement en location (les performances à elles seules en valent la peine), mais je ne suggérerais pas de courir dans un théâtre pour le moment.

Marcher dans le chaos sort en salles ce vendredi, 5 mars.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • BePureHome Bronco - Grand canapé 4 places vintage velours
    Ce grand canapé confortable trouve place dans le salon pour profiter d'un moment de lecture ou tout simplement pour passer du bon temps devant sa télévision. Confortable, il permet de se détendre après une longue journée et de s'installer jusqu'à 5 lors d'un apéro dinatoire ou d'un moment convivial. Un
  • Moulin Roty Grand serpent d'activités Dans la jungle MULTICOLORE Moulin Roty
    Oh la la, mais qui voilà… Un serpent d'activités de plus de 2 mètres ! Coloré, à motifs… il ne passe pas inaperçu ! Sur lui se trouve des fleurs-grelots, un petit poussin suspendu, un hochet anneau billes, un caméléon, un papillon…
  • Asia Marché Chips à la crevette à frire 200g
    Des chips à la crevette comme au restaurant Chinois ! On est d'accord, seulement 4 chips au milieu de la table en arrivant au resto Chinois, c'est pas assez ! Désormais préparez ces chips à la crevette à la maison en moins de 5 minutes ! Il suffit de verser ces pétales dans de l'huile chaude et les récuperer