dans

La justice française réaffirme l’extradition de Félicien Kabuga, financier du génocide rwandais

PARIS, 30 sept. (DPA / EP) –

La Cour de cassation de Paris a confirmé la résolution d’une instance inférieure ordonnant la remise au Mécanisme des Tribunaux Pénaux Internationaux (MTPI) du millionnaire Félicien Kabuga, considéré comme le principal financier du génocide rwandais de 1994 et l’un des individus les plus recherchés pour ces massacres.

Le magnat était à la recherche et à la capture d’Interpol sur ordre du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), qui l’accuse de sept chefs de génocide et de crimes contre l’humanité pour génocide. Il a été arrêté en mai à l’extérieur de Paris, où il vivait sous une fausse identité, après plus de deux décennies de fuite.

La décision de la Cour de cassation est définitive, même si les avocats de Kabuga peuvent encore saisir la Cour européenne des droits de l’homme pour tenter d’arrêter «  in extremis  » le transfert de leur client, dont l’âge exact n’est même pas connu – il serait né Entre 1933 et 1935.

Kabuga, un homme d’affaires de souche hutu, est accusé d’avoir financé les milices qui ont perpétré le massacre de près de 800 000 Tutsis et Hutus modérés sur une période de 100 jours en 1994. Il était également président du comité de gestion de Radio Televisión Libre de Las Mil Colinas (RTLM), considéré comme «la voix du génocide».

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂