dans

La gamme Tribeca 2020 comprend «Le voyage en Grèce», «Le roi de Staten Island» de Judd Apatow, «Shirley» et plus encore

le Festival du film de Tribeca arrive avec une gamme de longs métrages de grande taille, y compris un certain nombre de premières mondiales et de succès critiques d’autres festivals comme TIFF, Sundance et SXSW. Le voyage en Grèce, Le roi de Staten Island, Shirley, et le hit TIFF Mauvaise éducation font partie des films de la gamme Tribeca 2020, qui comprend 115 films de 124 cinéastes de 33 pays différents. Le festival annuel du film basé à New York se déroule du 15 avril26 et, pour la première fois, se rendra également au New Jersey.

Vous pouvez toujours compter sur le Festival du film de Tribeca pour présenter une combinaison de nouveaux films de nouveaux réalisateurs aux côtés de certains des meilleurs tubes d’autres festivals – mais le festival fondé par Robert de Niro n’est pas sans sa propre palette passionnante de premières mondiales. .

La gamme nouvellement annoncée comprend 95 premières mondiales, 2 premières internationales, 4 premières nord-américaines, 4 premières américaines et 9 premières new-yorkaises, ainsi qu’un aperçu. L’une de ces premières mondiales est Michael WinterbottomQuatrième entrée de son Voyage la franchise, Le voyage en Grèce, quelles étoiles Rob Brydon et Steve Coogan retour pour manger à travers la Grèce et faire plus d’impressions de Michael Caine. Aussi en première à Tribeca est Alice WuFilm de deuxième année tant attendu La moitié, Andrew IrvineLe drame de Catherine Keener Pas d’avenir, Jamie BabbittDrew Barrymore rom-com Le stand-in, Gamme GabrielLe biopic de David Bowie poussière d’étoiles, et Brent WilsonDocumentaire Brian Wilson: Long Promised Road.

Tribeca propose également quelques favoris du festival, y compris Cory FinleyLe TIFF a frappé Bad Education, Josephine DeckerElisabeth Moss et Michael Stuhlbarg avec Shirley, Julie Delpy«S My Zoe, Judd ApatowOuvre SXSW Le roi de Staten Island, et Ron HowardDocumentaire Reconstruire le paradis.

« Le festival de cette année embrasse le pouvoir unique du film de rassembler les gens – que ce soit littéralement l’expérience commune de regarder un film dans un théâtre bondé, ou de la manière plus intangible qu’un grand film peut vous faire ressentir avec la lutte d’un étranger », a déclaré le directeur du festival. Cara Cusumano a déclaré dans un communiqué. «Dans une année électorale où nous irons aux urnes pour prendre ensemble de grandes décisions sur notre avenir, ces films sont une opportunité de connexion et de compréhension.»

Vous trouverez ci-dessous la programmation actuelle du Tribeca Film Festival avec tous les synopsis fournis par le festival. Voir la programmation complète ici.

CONCOURS NARRATIF AMÉRICAIN

Décalage de 2 heures, réalisé et écrit par Brea Grant. Produit par Jordan Wayne Long, Tara Perry, Matt Glass, Christina McLarty Arquette, David Arquette. (USA) – Première mondiale. L’infirmière Mandy essaie juste de survivre à son double quart de travail, mais sa mauvaise toxicomanie, ses collègues ennuyeux, ses patients nécessiteux et son cousin sournois rendent les choses assez difficiles, sans parler des criminels qui volent des organes et d’un condamné blessé. Avec Angela Bettis, Chloe Farnworth, Nikea Gamby-Turner, Kit Williamson, Tara Perry, David Arquette.

Cowboys, réalisé et écrit par Anna Kerrigan. Produit par Gigi Graff, Anna Kerrigan, Dylan Sellers, Chris Parker. (USA) – Première mondiale. Troy et son jeune fils transgenre Joe sont en fuite de sa mère conservatrice dans le désert du Montana, avec un détective à la poursuite de ce récit émotionnellement puissant. Avec Steve Zahn, Jillian Bell, Sasha Knight, Ann Dowd.

Humains pleinement réalisés, réalisé et écrit par Joshua Leonard. Produit par Sean Drummond, Chelsea Bo. (USA) – Première mondiale. Les futurs parents Elliott et Jackie se lancent dans une quête de réalisation de soi avant la naissance imminente de leur premier enfant dans ce portrait étonnamment honnête et hilarant des parents et des enfants. Avec Joshua Leonard, Jess Weixler, Tom Bower, Beth Grant, Michael Chieffo, Janicza Bravo.

La moitié, réalisé et écrit par Alice Wu. Produit par Anthony Bregman, M. Blair Breard, Alice Wu. (USA) – Première mondiale. Dans un Cyrano-rencontre-Pygmalion moderne, Ellie, une étudiante sino-américaine timide-A se retrouve à aider le jock de l’école à courtiser la fille qu’ils aiment tous les deux secrètement. Avec Leah Lewis, Daniel Diemer, Alexxis Lemire, Collin Chou. Une version de Netflix.

Petit poisson, réalisé par Chad Hartigan, écrit par Mattson Tomlin. Produit par Lia Buman, Rian Cahill, Chris Ferguson, Tim Headington, Brian Kavanaugh-Jones, Mattson Tomlin. (USA) – Première mondiale. Une pandémie qui attaque la mémoire des gens se propage dans le monde à un rythme alarmant. Deux jeunes mariés peinent à conserver leur identité, à la fois individuellement et en couple. Avec Olivia Cooke, Jack O’Connell, Raúl Castillo, Soko.

Lorelei, réalisé et écrit par Sabrina Doyle. Produit par Francesca Silvestri et Kevin Chinoy, Jennifer Radzikowski. (USA) – Première mondiale. L’ex-con réformé Wayland retourne dans sa ville natale et renoue avec sa petite amie du lycée Dolores, maintenant une mère célibataire rêvant d’Hollywood dans le conte fable de Doyle sur la seconde chance. Avec Pablo Schreiber, Jena Malone, Amelia Borgerding, Parker Pascoe-Sheppard, le chancelier Perry.

Materna, réalisé par David Gutnik, écrit par David Gutnik, Jade Eshete, Assol Abdullina. Produit par Liz Cardenas, Emily McEvoy. (USA, Kirghizistan) – Première mondiale. Quatre femmes dont la vie est séparée par la race, la culture et la classe mais connectées par les complexités de la maternité deviennent inextricablement liées par un incident dans le métro de New York. Avec Kate Lyn Sheil, Lindsay Burdge, Jade Eshete, Rory Culkin, Michael Chernus, Sturgill Simpson, Assol Abdullina. En anglais, russe avec sous-titres anglais.

A lire :  Série télévisée «Outer Range» en route pour Amazon avec la star Josh Brolin, le producteur exécutif Brad Pitt

Mon cœur ne peut battre que si vous le lui dites, réalisé et écrit par Jonathan Cuartas. Produit par Kenny Oiwa Riches, Anthony Pedone, Jesse Brown, Ian Peterson, Patrick Fugit. (USA) – Première mondiale. Dwight et sa sœur Jessie atteignent un carrefour sur ce qu’il faut faire de leur petit frère Thomas, un enfant maladif avec une mystérieuse affliction, dans ce premier long métrage indie américain. Avec Patrick Fugit, Ingrid Sophie Schram, Owen Campbell.

Pas d’avenir, réalisé par Andrew Irvine, Mark Smoot, écrit par Mark Smoot. Produit par Jonathan Duffy, Kelly Williams, Jeff Walker, Lisa Normand. (USA) – Première mondiale. Après l’overdose d’un ami éloigné, le toxicomane en convalescence Will, toujours aux prises avec sa propre sobriété, retourne dans sa ville natale où il commence une liaison troublée avec la mère en deuil de son ami. Avec Catherine Keener, Charlie Heaton, Rosa Salazar, Jackie Earle Haley, Austin Amelio, Jefferson White.

Le cœur violent, réalisé et écrit par Kerem Sanga. Produit par Ed McDonnell, Shawn Levy, Dan Cohen, Tobey Maguire, Matthew Plouffe, P. Jennifer Dana, Mark Roberts, Ross Putman, Dave Hunter. (USA) – Première mondiale. Quinze ans après le meurtre de sa sœur aînée, le taciturne Daniel se retrouve à tomber amoureux de Cassie, une lycéenne pleine d’entrain dans cette histoire de Roméo et Juliette d’inspiration gothique méridionale qui se déroule au cœur des États-Unis. Avec Grace Van Patten, Jovan Adepo, Lukas Haas, Mary J. Blige, Kimberly Williams-Paisley, Jahi Di’Allo Winston.

NARRATIF SPOTLIGHT

Mauvaise éducation, réalisé par Cory Finley, écrit par Mike Makowsky. Produit par Fred Berger, Eddie Vaisman, Julia Lebedev, Oren Moverman, Brian Kavanaugh-Jones, Mike Makowsky. (USA) – Première américaine. Dans le sillage d’un scandale de détournement de fonds imminent, un surintendant charismatique lutte pour maintenir l’ordre afin de garder son lycée prospère dans cette comédie sombre et énergique basée sur une histoire vraie scandaleuse. Avec Hugh Jackman, Allison Janney, Geraldine Viswanathan, Ray Romano. Une sortie de HBO Films.

Nettoyer, réalisé par Paul Solet, écrit par Paul Solet, Adrien Brody. Produit par Daniel Sollinger, Adrien Brody, Paul Solet, Elliot Brody. (USA) – Première mondiale. Tourmenté par une vie passée, l’homme de poubelle Clean tente une vie de rédemption tranquille. Mais lorsque ses bonnes intentions le marquent comme la cible d’un chef de la criminalité locale, Clean est obligé de se réconcilier avec la violence de son passé dans cette chevauchée brutale et sanglante. Avec Adrien Brody, Glenn Fleshler, Richie Merritt, Ari Chandler-DuPont, Mykelti Williamson, Rza, Michelle Wilson, John Bianco.

Ne dis rien à une âme, réalisé et écrit par Alex McAulay. Produit par Chris Mangano, Merry-Kay Poe. (USA) – Première mondiale. Le frère aîné de Joey, Matt, le convainc de voler une maison pour que leur mère malade et l’agent de sécurité Hamby tombe dans un puits à leur poursuite. Hamby doit maintenant faire preuve d’esprit avec les adolescents pour sortir. Avec Jack Dylan Grazer, Fionn Whitehead, Rainn Wilson, Mena Suvari.

Le comité de Dieu, réalisé et écrit par Austin Stark. Produit par Molly Conners, Amanda Bowers, Jonathan Rubenstein, Ari Pinchot, Jane Oster, Bingo Gubelmann, Benji Kohn. (USA) – Première mondiale. Lorsqu’un cœur de donneur arrive dans un hôpital de New York, un comité de médecins et de bureaucrates doit se réunir pour décider lequel des trois patients mérite la greffe vitale dans ce drame médical éthiquement chargé. Avec Kelsey Grammer, Julia Stiles, Colman Domingo, Janeane Garofalo, Dan Hedaya.

Heureusement, réalisé et écrit par BenDavid Grabinski. Produit par Jack Black, Nancy Leopardi, Ross Kohn, Spencer Berman, BenDavid Grabinski. (USA) – Première mondiale. Joel McHale joue dans ce thriller de comédie romantique produit par Jack Black sur un couple marié dont les amis effectuent une intervention pour mettre fin à leurs constantes manifestations publiques d’affection. Avec Joel McHale, Kerry Bishé, Stephen Root, Natalie Morales, Paul Scheer et Natalie Zea.

Héritage, réalisé par Vaughn Stein, écrit par Matthew Kennedy. Produit par David M. Wulf, Richard Barton Lewis, Arianne Fraser. (USA) – Première mondiale. Lorsque le patriarche d’une famille riche et puissante de New York décède subitement, sa fille se retrouve avec un héritage secret choquant qui remet en question ses croyances en la justice et menace de détruire la vie de sa famille. Avec Lily Collins, Simon Pegg, Connie Nielsen, Chace Crawford, Patrick Warburton, Michael Beach. Une version de DirecTV.

Le roi de Staten Island, réalisé par Judd Apatow, écrit par Judd Apatow, Pete Davidson, Dave Sirus. Produit par Judd Apatow, Barry Mendel. (USA) – New York Premiere. Judd Apatow met en scène Pete Davidson, de Staten Island, dans son premier rôle principal, dans cette comédie vivifiante et émouvante sur l’épuisement professionnel qui doit apprendre à abandonner le passé et enfin grandir. Avec Pete Davidson, Marisa Tomei, Bill Burr, Bel Powley, Maude Apatow, Ricky Velez, Steve Buscemi. Une version Universal Pictures.

A lire :  Universal garantit les droits de «The Mister», basé sur un roman de «Fifty Shades of Grey», auteur E.L. James

L’amour est l’amour est l’amour, réalisé par Eleanor Coppola, écrit par Eleanor Coppola, Karen Leigh Hopkins. Produit par Anahid Nazarian, Adriana Rotaru. (USA) – Première mondiale. Eleanor Coppola, une ancienne de Tribeca, livre un triptyque réconfortant qui explore l’amour, l’infidélité et la romance. Avec Maya Kazan, Joanne Whalley, Chris Messina, Kathy Baker, Marshall Bell, Cybill Shepherd, Rita Wilson, Rosanna Arquette, Polly Draper.

L’amour se diffuse, réalisé et écrit par Jamie Adams. Produit par Jamie Adams, Maggie Monteith. (Pays de Galles) – Première mondiale. Le groupe de rock Glass Heart se retire dans un cottage isolé pour trouver l’inspiration et l’énergie pour son prochain album. Tout dépend de la star Kelly, mais l’inspiration ne vient pas et les tensions commencent à monter. Avec Alia Shawkat, Eliza Gonzalez, Chanel Cresswell, Nick Helm, Dolly Wells, Tara Lee.

Lundi, réalisé et écrit par Argyris Papadimitropoulos. Produit par Christos V. Konstantakopoulos, Brian Kavanaugh-Jones, Damian Jones, Deanna Barillari. (Grèce) – Première mondiale. Mikey et Chloé sont deux Américains vivant à Athènes. Les deux sont romantiquement sans attache lorsqu’ils se rencontrent un vendredi d’été chaud. Leur chimie instantanée mène à un week-end tourbillonnant et à des questions sur leur avenir à leur réveil lundi. Avec Sebastian Stan, Denise Gough.

My Zoe, réalisé et écrit par Julie Delpy. Produit par Malte Grunert, Gabrielle Tana, Andrew Levitas, Julie Delpy, Hubert Caillard, Dominique Boutonnat. (Allemagne, France) – Première américaine. Dans cet hybride de drame et de science-fiction, les spectateurs ont droit à la toute nouvelle exploration par le réalisateur et la star Julie Delpy des relations modernes – ici le lien éternel entre parent et enfant. Avec Julie Delpy, Daniel Brühl, Gemma Arterton, Richard Armitage, Sophia Ally. En anglais, français, allemand avec sous-titres anglais. Une version de Blue Fox Entertainment.

Route de la soie, réalisé et écrit par Tiller Russell. Produit par Stephen Gans, David Hyman, Duncan Montgomery, Alex Orlovsky, Jack Selby. (USA) – Première mondiale. Déchiré des manchettes, Silk Road capture la naissance du marché du darknet titulaire à travers un jeu de chat et de souris élaboré et passionnant entre son créateur ambitieux Ross Ulbricht et un agent de la DEA réputé, désespéré de faire tomber le pivot millénaire. Avec Jason Clarke, Nick Robinson, Alexandra Shipp, Katie Aselton, Jimmi Simpson, Paul Walter Hauser.

Le son de Philadelphie, réalisé et écrit par Jérémie Guez. Produit par Aimee Buidine, Julien Madon, David Hinojosa, Christine Vachon, Trevor Matthews, Nick Gordon. (France, Belgique, Pays-Bas, USA) – Première mondiale. Élevés en tant que frères, les cousins ​​Peter et Michael sont les descendants des tueurs à gages irlandais. Trente ans plus tard, les deux sont pris dans un cycle familial sans fin de vengeance et de destruction. Avec Matthias Schoenaerts, Joel Kinnaman, Maika Monroe, Paul Schneider, Nicholas Crovetti, Ryan Phillippe.

Le stand-in, réalisé par Jamie Babbitt, écrit par Sam Bain. Produit par Tom McNulty, Caddy Vanasirikul, Ember Truesdell, Chris Miller, Brian O’Shea (USA) – Première mondiale. Drew Barrymore joue dans cette comédie sur une actrice hollywoodienne qui échange des lieux avec sa remplaçante enthousiaste afin qu’elle puisse prendre une pause dans l’œil du public. Avec Drew Barrymore, Michael Zegen, TJ Miler, Holland Taylor, Charlie Barnett, Ellie Kemper, Andrew Rannells, Lena Dunham.

poussière d’étoiles, réalisé par Gabriel Range, écrit par Christopher Bell, Gabriel Range. Produit par Paul Van Carter, Nick Taussig, Matt Code. (Royaume-Uni) – Première mondiale. En 1971, David Bowie a entrepris un voyage de transformation à travers l’Amérique avec le publiciste en difficulté Rob Oberman. Stardust offre un aperçu intime des moments qui ont inspiré Bowie à se réinventer pour devenir vraiment lui-même: son alter-ego céleste emblématique Ziggy Stardust. Avec Johnny Flynn, Jena Malone, Marc Maron.

Le voyage en Grèce, réalisé et écrit par Michael Winterbottom. Produit par Melissa Parmenter. (Royaume-Uni, Grèce) – Première mondiale. De retour pour leur quatrième carnet de voyage cinématographique, Rob Brydon et Steve Coogan partent ensemble pour une excursion grecque inspirée de L’Odyssée d’Homère – et, naturellement, alimentée par des plaisanteries vives et les meilleures impressions imaginables de Werner Herzog. Avec Steve Coogan, Rob Brydon. Une sortie IFC Films.

CONCOURS NARRATIF INTERNATIONAL

Ainu Mosir, réalisé et écrit par Takeshi Fukunaga. Produit par Eric Nyari, Harue Miyake. (Chine, Japon, USA) – Première mondiale. Dans un village indigène du nord du Japon, Kanto, 14 ans, sensible, fait ses premiers pas vers la virilité alors qu’un débat se prépare au sein de la communauté sur une cérémonie controversée. Avec Kanto Shimokura, Debo Akibe, Emi Shimokura, Toko Miura, Lily Franky. En japonais avec sous-titres anglais.

Asie, réalisé et écrit par Ruthy Pribar. Produit par Yoah Roeh, Aurit Zamir. (Israël) – Première mondiale. L’Asie n’est pas votre maman moyenne. Elle est libre d’esprit, ouverte d’esprit et sans jugement; mais tout cela est mis à l’épreuve lorsque sa fille adolescente – qui se trouve avoir des capacités différentes – annonce qu’elle est prête à perdre sa virginité. Avec Alena Yiv, Shira Haas, Tamir Mulla, Gera Sandler. En hébreu, russe avec sous-titres anglais.

A lire :  Critique du film - Escape From Pretoria (2020)

Contactado, réalisé par Marité Ugás, écrit par Marité Ugás, Mariana Rondón. Produit par Mariana Rondón. (Pérou) – Première mondiale. Les anciens de Tribeca Mariana Rondón et Marité Ugás reviennent avec un drame captivant sur un prophète autoproclamé vieillissant qui revisite son passé en tant que gourou spirituel après qu’un jeune adepte désireux l’incite à retourner à la prédication. Avec Baldomero Cáceres, Miguel Dávalos, Lita Sousa, Samantha Castillo, Solange Tavares, Beto Benites. En espagnol avec sous-titres anglais.

Le Hater (Hejter), réalisé par Jan Komasa, écrit par Mateusz Pacewicz. Produit par Jerzy Kapu? Ci? Ski, Wojciech Kabarowski. (Pologne) – Première internationale. Tomek, une étudiante en droit déshonorée, fera ce qu’il faut pour impressionner Gabi et sa famille libérale. En prenant un emploi dans une entreprise sordide de relations publiques, il trouve qu’il excelle dans la diffusion de la désinformation politique, mais à quel prix? Avec Maciej Musia? Owski, Vanessa Alexander, Maciej Stuhr, Agata Kulesza, Danuta Stenka, Jacek Koman. En polonais avec sous-titres anglais.

Kokoloko, réalisé et écrit par Gerardo Naranjo. Produit par Gabriel Garcia Nava, Gerardo Naranjo. (Mexique) – Première mondiale. Dans un village balnéaire tropical, Marisol poursuit sa liberté personnelle tout en naviguant entre les deux hommes de sa vie – son amant et son cousin violent qui la garde en captivité. Avec Alejandra Herrera, Noé Hernández, Eduardo Mendizábal. En espagnol avec sous-titres anglais.

My Wonderful Wanda (Wanda, mein Wunder), réalisé par Bettina Oberli, écrit par Cooky Ziesche, Bettina Oberli. Produit par Lukas Hobi, Reto Schaerli. (Suisse) – Première mondiale. Wanda soigne le patriarche de la riche famille Wegmeister-Gloor. Lorsqu’une complication inattendue survient, des secrets de famille sont révélés et des dispositions sont prises pour essayer d’apaiser tout le monde dans ce drame familial mordant. Avec Agnieszka Grochowska, Marthe Keller, André Jung, Birgit Minichmayr, Jacob Matschenz, Anatole Taubman. En allemand, polonais avec sous-titres anglais.

Personne ne sait que je suis ici (Nadie sabe que estoy aquí), réalisé par Gaspar Antillo, écrit par Enrique Videla, Josefina Fernández, Gaspar Antillo. Produit par Juan de Dios Larraín, Pablo Larraín. (Chili) – Première mondiale. Memo vit dans une ferme de moutons chilienne isolée, cachant une belle voix chantante du monde extérieur. Un reclus au flair scintillant, il ne peut cesser de s’attarder sur le passé, mais que se passera-t-il une fois que quelqu’un aura enfin écouté? Avec Jorge García, Millaray Paz Lobos García, Luis Gnecco, Alejandro Goic, Gaston Pauls, Eduardo Paxeco. En anglais, espagnol avec sous-titres anglais. Une version Netflix.

She Paradise, réalisé par Maya Cozier, écrit par Maya Cozier, Melina Brown. Produit par Mishka Brown, Jeniffer Konawal, Kara Baker, Jolene Mendes, Marie-Elena Joseph. (Trinité-et-Tobago) – Première mondiale. Lorsque l’adolescente naïve Sparkle rejoint une équipe de danse de filles plus âgées confiantes, elle rencontre un nouveau monde séduisant mais troublant de sexe et d’argent dans cet instantané de la fraternité à Trinité-et-Tobago. Avec Onessa Nestor, Kimberly Crichton, Chelsey Rampersad, Denisia Latchman, Kern Mollineau, Michael Cherrie.

Sous-location, réalisé par Eytan Fox, écrit par Eytan Fox, Itay Segal. Produit par Gal Uchovsky, Micky Rabinovitz, Moshe Edery, Leon Edery. (Israël, USA) – Première mondiale. Dans cette dernière réconfortante d’Etyan Fox (Yossi), John Benjamin Hickey joue un écrivain de voyage gay qui troque New York pour Tel Aviv, où un charmant jeune homme l’aide à prendre du recul sur sa relation à long terme. Avec John Benjamin Hickey, Niv Nissim, Lihi Kornowski, Miki Kam, Omri Loukas, Tamir Ginsburg. En anglais, hébreu avec sous-titres anglais.

Rendez-vous avec le destin, réalisé et écrit par Prashant Nair. Produit par Manish Mundra. (Inde, France) – Première mondiale. Un milliardaire apprend qu’il y a quelque chose que l’argent ne peut pas acheter, un couple de caste inférieure tente de construire une nouvelle vie et un policier corrompu se trouve bien en dehors de la loi dans le triptyque mordant sournois de Nair sur les cours dans l’Inde contemporaine. Avec Ashish Vidyarthi, Suhasini Mani Ratnam, Viineet Kumar, Kani Kusruti, Jaideep Ahlawat, Palomi Ghosh. En anglais, hindi, télougou avec sous-titres anglais.

Articles sympas du Web:

  • Nuxe Trousse Mes Essentiels de Voyage Eté 2020
    Le laboratoire Nuxe vous propose une trousse contenant 5 indispensables en format voyage pour les emporter facilement en vacances ! Elle se compose de : Nuxe Very Rose Eau Micellaire Apaisante 3 en 1 est enrichie d'un complexe Skin-Respect composé à 100% d'ingrédients d'origine végétale. Elle respecte
  • Island Green Pantalon à ruban adhésif à respirateurs Island Green Mens 2020 Golf IGPNT1900 Stretch Breathable Dark Navy 42L
    42L - Dark Navy - Island Green utilise le tissu de la plus haute qualité pour des vêtements de golf faciles à porter, mais élégants.  Nous sommes fiers de l'utilisation de la fashiona...
  • Island Green Mens 2020 IGSHO1935 Tour Durable Golf Shorts Gris argenté 34" Waist
    34" Waist - Gris argenté - Les shorts de golf Island Green mens tour sont composés à partir de 100% Polyester offrant un grand confort pendant votre jeu. Dotés de poches avant renforcées, bouton vers le bas poches à l’arrière et fini avec l’étiquetage de couleur de contraste sur la boucle de ceinture droite et island green broderie

6 vérités sur l’autonomie de la batterie du Galaxy S20, de l’iPhone 11 et d’autres téléphones haut de gamme

Acer Swift 5 Review: Un petit miracle