dans

La France défend la « liberté de publication » contre « l’intimidation » de la Turquie

La France Défend La "liberté De Publication" Contre "l'intimidation" De

, 28 oct. () –

Le gouvernement français a souligné que « malgré les intimidations », la France « ne renoncera jamais à ses principes et valeurs, en particulier la liberté d’expression et la liberté de publication », peu après le président turc Recep Tayyip Erdogan, a critiqué la dernière couverture du magazine satirique «Charlie Hebdo».

La publication des caricatures de Muhammad et la couverture consacrée cette semaine à Erdogan ont fait monter les tensions politiques entre Paris et Ankara. Le président turc a également accusé son homologue français, Emmanuel Macron, d’être «hostile» en général aux musulmans pour avoir critiqué «le séparatisme islamiste».

Le porte-parole de l’exécutif français, Gabriel Attal, a insisté ce mercredi à l’issue du Conseil des ministres sur le fait que la France est l’objet d’une «menace terroriste croissante» alimentée par des «appels à la haine». Cependant, a-t-il ajouté, il continuera à « lutter sans relâche contre l’islamisme et toutes ses variables ».

Attal a souligné qu’il y avait « une très grande unité européenne » autour des positions de la France, après que ces derniers jours plusieurs pays alliés et même la Commission européenne se soient manifestés pour défendre Macron et s’interrogent sur l’escalade des critiques lancées depuis la Turquie. .

Cette montée des critiques politiques s’est également traduite par une vague de mobilisations contre la France dans plusieurs pays à majorité musulmane. Le gouvernement français a recommandé aux citoyens de prendre des précautions extrêmes à l’étranger pour ces manifestations.

La porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a réaffirmé ce mercredi que l’ambassadeur de France à Ankara, appelé à des consultations le 25 octobre, restera pour l’instant en France. « La date de son retour en Turquie n’a pas encore été déterminée », a-t-il déclaré.

A lire :  La France dépasse le "pic épidémique" de la deuxième vague de cas après avoir ajouté 22 888 infections et 386 décès

L’une des voix françaises qui s’est prononcée le plus frontalement contre la Turquie ces dernières heures a été celle de l’ancien président François Hollande qui, dans des déclarations à Franceinfo, a même remis en question la présence du pays eurasien au sein de l’OTAN.

En ce sens, il a souligné que ses «comportements agressifs» font de sa continuité dans l’Alliance atlantique un «problème». « Cette question ne peut être écartée », a prévenu l’ancien dirigeant socialiste, qui a quitté l’Elysée justement pour faire place à Macron.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

Ubisoft S'associe à Netflix Pour Les Adaptations D'assassin's Creed

Ubisoft s’associe à Netflix pour les adaptations d’Assassin’s Creed

Harry Styles Appelle Les Fans à Voter Pour Joe Biden

Harry Styles appelle les fans à voter pour Joe Biden aux élections américaines