dans

La controverse entre les jeux croisés fait que Sony est la seule entreprise à appliquer la clause

Fortnite PS5 PlayStation 5 1

Mettre à jour: Maintenant que les médias sociaux comprennent mieux ce que signifie réellement la politique de jeu croisé mise en œuvre par PlayStation, le contrecoup s’est déplacé vers le fait que Sony est la seule organisation à l’appliquer. Pour être juste, c’est au moins un meilleur point focal pour la frustration des fans – même si la clause a généralement un sens d’un point de vue commercial.

Le patron d’Epic Games, Tim Sweeney, s’exprimant devant le tribunal aujourd’hui, a confirmé que Sony est la seule plate-forme à avoir une politique qui pourrait potentiellement la récompenser par des redevances si le rapport entre les revenus d’un jeu et le temps de jeu PlayStation est disproportionné. «Si quelqu’un jouait principalement sur PlayStation, mais payait sur iPhone, cela pourrait déclencher une compensation», a-t-il expliqué.

Sweeney n’a cependant pas révélé si Epic Games avait déjà dû payer ces frais avec Fortnite ou l’un de ses autres titres. L’inquiétude légitime de certains joueurs est que cette clause peut dissuader certains éditeurs de prendre en charge le crossplay, bien que le nombre de Tous les jeux PS5, PS4 Crossplay grandit chaque mois. Nous aurions besoin d’informations supplémentaires de la part des éditeurs pour savoir si tel est le cas.

Il convient de noter que PlayStation est tout à fait dans le train de crossplay ces jours-ci: MLB The Show 21 est le premier jeu de sport à notre connaissance à prendre en charge cette fonctionnalité, et il est développé par une équipe interne de Sony.

Ailleurs, il a également été souligné que les éditeurs ne peuvent pas transférer de monnaie virtuelle vers et depuis les plates-formes PlayStation. Attendez-vous à ce que davantage de linge sale soit diffusé au cours des prochains jours, alors que la bataille juridique en cours entre Apple et Epic Games renverse toutes sortes de secrets de l’industrie.


Histoire originale: Ah, le vieux procès d’Epic Games et d’Apple frappe encore une fois! De nouvelles diapositives de feuille de calcul impliquent apparemment que Sony charge les développeurs de mettre en œuvre le jeu croisé avec les plates-formes PlayStation – mais comme c’est souvent le cas avec ces légalités, ce n’est pas techniquement vrai. Vous vous souvenez peut-être qu’une clause de Resident Evil Village a enflammé Twitter il y a quelques semaines, seulement pour que la langue réelle soit totalement mal interprétée.

Alors, que se passe-t-il ici? Eh bien, le document fait référence à quelque chose appelé «  Partage des revenus multiplateformes  », et c’est essentiellement une clause qui garantit que Sony reçoit des redevances par les développeurs s’il existe un rapport disproportionné entre le temps de jeu PlayStation et les revenus globaux du jeu dans une version crossplay. Vous êtes toujours confus, n’est-ce pas?

Alors, imaginons que Fortnite fouette 1000000 € de V-Bucks en un mois, mais seulement 50000 € ont été dépensés via le PS Store. Cela ne représente que 5% des revenus globaux du jeu achetés via PlayStation, n’est-ce pas? Supposons maintenant que, dans ce scénario, 75% du temps de jeu global de Fortnite était sur PS5 et PS4. Dans ce cas, l’éditeur serait tenu de payer des redevances Sony basées sur le total des revenus gagnés et la part de jeu globale de PlayStation.

Pourquoi, demandez-vous peut-être, Sony fait-il cela? Eh bien, parce que si 75% du temps de jeu de Fortnite est joué via le PSN mais que seulement 5% de ses revenus sont gagnés sur la vitrine de Sony, alors la clause existe pour protéger le détenteur de la plate-forme, car elle fournit l’infrastructure et la base de joueurs tandis que d’autres , dans cet exemple, en profiterait.

Mais disons que Fortnite génère 1000000 USD de revenus par mois et 900000 USD sont dépensés sur le PS Store. Cela représente 90% des revenus globaux du jeu. Alors, que se passe-t-il si 95% du temps de jeu du jeu est enregistré sur PlayStation? Eh bien, dans ce scénario, les développeurs n’auraient pas à payer de redevances car cela s’inscrit dans les limites de ce que Sony considère comme équitable.

C’est une clause intéressante, mais elle a du sens du point de vue de PlayStation: si elle fournit la majorité de la base de joueurs, il va de soi qu’elle s’attendrait à une part à peu près comparative des revenus. Il convient de noter que, pour la grande majorité des gens, ils sont plus susceptibles d’acheter des microtransactions sur le système sur lequel ils jouent, nous serions donc choqués s’il y avait jamais une différence suffisamment grande entre la part des revenus et le temps de jeu pour appliquer les redevances. sur un développeur.

La façon dont cela a été encadré sur les réseaux sociaux a été trompeuse, beaucoup pensant que Sony charge les développeurs de mettre en œuvre le jeu croisé en premier lieu. D’après la diapositive, ce n’est pas le cas. Il convient également de souligner que ces documents sont datés de 2019 et que la société n’a pas encore précisé si cette clause existe toujours ou non.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • MAKITA Ponceuse à bande sans-fil 18 V 9 x 533 mm (machine seule) en coffret MAKPAC - MAKITA - DBS180ZJ
    La ponceuse à bande DBS180 18 V est équipée d'un moteur sans charbon offrant les mêmes performances que le modèle filaire 9032. Cette machine est également conçue avec un éclairage LED réglable manuellement afin de s'adapter à l'angle du bras de ponçage ou à la forme de la pièce. Cette ponceuse à bande 18 V est connectable aux aspirateurs pour un travail plus propre. Elle permet un changement de bande abrasive rapide et sans outil. Enfin, pour plus de contrôle, le frein électrique arrête la machine dès qu'on lâche la gâchette.Bras de ponçage :Dotée d'un bras de ponçage réglable qui pivote sur 160° pour faciliter le rangement. Un démarrage intempestif est impossible lorsque le bras de ponçage est replié à plus de 90°.Polyvalence :Quant à la molette de réglage de la vitesse, elle propose plus de polyvalence pour une utilisation sur le bois ou l'acier.Sans chargeur et sans batterie. Compatible avec les bandes abrasives de la version filaire 9032.Contenu :1 x Ponceuse à bande sans-fil DBS180 18 V1 x Adaptateur10 x Bande abrasive G801 x Patin acier avec liège 9 mm1 x Moulage MAKPAC1 x Coffret de transport MAKPAC 2Caractéristiques :Puissance nominale : 530 WTension : 18 VComposition chimique batterie : Li-IonVitesse de la bande maximale : 600 - 1700 m/minDimensions de la bande abrasive : 9 x 533 mmDimensions (Longueur x largeur x hauteur) : 500 x 96 x 116 mmPoids : 1,8 à 2,1 kgVibration 3ax ponçage (ah) : 2,5 m/s²Pression sonore (Lpa) : 77 dB (A)Équipé de série :Moteur sans charbon :Ce moteur sans charbons à pilotage électronique est d'une efficacité supérieure et offre presque la même performance qu'un modèle avec fil.Lithium-Ion eXtreme Technology :Batterie Lithium-Ion pour une grande efficacité.Vitesse variable :La machine possède un régime réglable et constant pour travailler avec des vitesses adaptées aux matériaux.Frein électrique ou mécanique :Permet une décélération de la rotation plus rapide qui améliore l'ergonomie de la machine.Récupération des poussières :Système d'aspiration des poussières pour un travail facilité et plus propre.Avec éclairage :Éclairage intégré pour une meilleure précisions même dans les endroits sombres.MAKPAC :Fourni avec un coffret solide MAKPAC.
  • ISEO Verrou double entrée A2P1 Cavith 1403 finition or - ISEO - 14030001
    Le verrou est le complément sécurité par excellence. Sa capacité à s'adapter sur tous types de portes (bois, métal, PVC et alu), ainsi que sa facilité de mise en oeuvre, en font un produit très polyvalent : porte d'appartement, de cave ou même de locaux sensibles.Verrou CAVITH Évolution 1403Le verrou Évolution 1403 est idéal pour renforcer votre porte grace à sa robustesse et à son cylindre de haute sécurité. Son cylindre à 8 goupilles, bague tournante anti-arrachement et ses contres-goupilles anti-crochetage en font un atout de qualité en terme de sécurité.CaractéristiqueFinition : BronzeDimension coffre : 67x97 mmMatière coffre : Acier emboutiLongueur cylindre : 45 mmDiamètre cylindre : 29 mmCylindre : 8 goupilles (5 axiales et 3 radiales), contre-goupilles diabolo anti-crochetage et protection anti-perçageDimension pêne : 110x38x9 mmCourse du pêne : 20 mmMatière pêne : Acier zamack nickeléAxe de perçage : 50 mmNombre de clé : 3 clés à pompes et paracentrique + carte de propriétéRéférence fournisseur : 10740001Type de fixation : En appliqueType de point : MonopointType de produit : Verrou à cylindre intérieur/extérieurEntrée extérieure en acier traité anti-corrosionBague tournante anti-arrachement en acier cémentéchromé diamètre 34 mm
  • ISEO Verrou CITY 26 à double entrée cylindre de 60mm - ISEO - 10022601
    Le verrou est le complément sécurité par excellence. Sa capacité à s'adapter sur tous types de portes (bois, métal, PVC et alu), ainsi que sa facilité de mise en oeuvre, en font un produit très polyvalent : porte d'appartement, de cave ou même de locaux sensibles. Verrou CITY 26 Le verrou Iseo gamme CITY 26 est idéal pour renforcer la sécurité de votre porte grace à son cylindre à goupilles anti-crochetage et sa simplicité d'utilisation. Caractéristique Finition : Bronze Dimension coffre : 90x56 mm Matière coffre : Acier embouti Longueur cylindre : 60 mm Diamètre cylindre : 23 mm Cylindre : 5 goupilles en laiton à contre-goupilles diabolo anti-crochetage Dimension pêne : 110x38x9 mm Course du pêne : 20 mm Matière pêne : Acier zamack nickelé Axe de perçage : 45 mm Nombre de clé : 3 clés Référence fournisseur : 13020701 Type de fixation : En applique Type de point : Monopoint Type de produit : Verrou à cylindre intérieur/extérieur Type de variure : Varié