dans

La constellation de satellites planifiée constitue une menace de collision, selon la NASA: Rapports

La Constellation De Satellites Planifiée Constitue Une Menace De Collision,

La NASA a exprimé des « inquiétudes substantielles » concernant une constellation prévue de satellites à large bande, affirmant que le vaisseau spatial commercial augmenterait le risque de collisions dans une tranche importante de l’orbite terrestre.

Le 30 octobre, la NASA a soumis une lettre de commentaires officielle à la Federal Communications Commission (FCC) des États-Unis concernant une demande de la société texane AST & Science d’exploiter un réseau de 243 satellites à environ 720 kilomètres au-dessus de la surface de la Terre. , comme l’a rapporté Eric Berger d’Ars Technica la semaine dernière.

Cette constellation, appelée SpaceMobile, fournira un service haut débit directement aux téléphones portables, si tout se passe selon le plan de l’entreprise. Pour y parvenir, les satellites SpaceMobile porteront de très grandes antennes – un équipement qui couvre une superficie d’environ 9 700 pieds carrés (900 mètres carrés), a écrit Berger.

Jonque spatiale expliquée: la menace des débris orbitaux (infographie)

Les satellites SpaceMobile auront donc des sections transversales assez importantes, augmentant la probabilité de conjonctions, ou de survols proches, avec d’autres engins spatiaux dans leur col des bois orbitaux, indique la lettre de la NASA, que vous pouvez trouver ici.

Et l’agence spatiale se soucie un peu de cette région orbitale, car elle abrite le «A-Train», un groupe de 10 missions d’observation de la Terre opérées par la NASA, l’US Geological Survey et plusieurs partenaires internationaux qui voyagent autour de la Terre dans le même chemin. L’altitude moyenne du A-Train est de 438 miles (705 km), mais les satellites s’approchent de la Terre jusqu’à 429 miles (690 km) et jusqu’à 460 miles (740 km).

A lire :  Amazon lancera 3236 satellites dans l'espace

« Par conséquent, la constellation AST serait essentiellement colocalisée avec le train A si l’altitude d’orbite proposée est choisie », lit-on dans la lettre de commentaire, qui a été signée par Samantha Fonder, représentante de la NASA au Commercial Space Transportation Interagency Group.

Les calculs de la NASA suggèrent que le glissement en toute sécurité parmi les satellites SpaceMobile pourrait nécessiter 1 500 «actions d’atténuation», ou manœuvres de vaisseau spatial, et 15 000 «activités de planification» par an pour les manutentionnaires de l’A-Train, a écrit Fonder. Cela équivaut à environ quatre manœuvres et 40 activités de planification chaque jour.

En outre, « il s’agit d’un régime d’orbite qui a une grande densité d’objets de débris (résultant du test Fengyun 1-C ASAT et de la collision Iridium 33-COSMOS 2251) et subit donc de fréquentes conjonctions avec des objets de débris », ajoute la lettre, faisant référence , respectivement, à un test anti-satellite chinois en 2007 et à un smashup de 2009 entre un satellite opérationnel et un satellite mort.

La NASA souhaiterait donc que AST & Science « envisage des régimes d’orbite alternatifs pour cette constellation, peut-être notamment en dessous de la constellation A-Train, afin de permettre une situation de sécurité de vol plus gérable pour une constellation de tels grands satellites ». lettre lit.

AST & Science, pour sa part, soutient que SpaceMobile ne posera pas de risque de collision indu. Les calculs de la société indiquent que chacun des satellites du réseau n’a qu’une chance sur 5000 d’entrer en collision avec un autre vaisseau spatial au hasard, sans aucune mesure d’atténuation, au cours de sa vie opérationnelle, a rapporté Berger dans un autre article d’Ars Technica la semaine dernière. Si AST & Science obtient 243 satellites en altitude, la probabilité d’un smashup aléatoire à l’échelle de la constellation serait donc d’environ 1 sur 20.

A lire :  Comment le cannabis vous fait-il planer?

Le fondateur d’AST & Science, Abel Avellan, a également souligné que l’entreprise savait ce qu’elle faisait, même si elle n’avait pas encore lancé de satellites en orbite. (La société construit un prototype réduit d’un vaisseau spatial SpaceMobile et prévoit de le lancer dans la seconde moitié de 2021, a déclaré Avellan à Berger.)

« Nous ne sommes pas un groupe de cowboys qui lancent des satellites », a déclaré Avellan à Berger. « C’est un projet sérieux et bien financé. »

En effet, AST & Science a récemment encaissé environ 128 millions de dollars dans un récent cycle d’investissement de «série B», a déclaré Avellan à Berger, et les partenaires de la société comprennent Samsung, Rakuten et le groupe Vodafone.

Vous pouvez en apprendre beaucoup plus sur SpaceMobile et l’objection de la NASA au plan de constellation d’AST & Science dans les deux histoires de Berger, que vous pouvez trouver ici et ici.

SpaceMobile n’est bien sûr pas la seule grande constellation à large bande en vue. Amazon vise à lancer environ 3200 satellites à large bande en orbite terrestre basse, et OneWeb a déjà lobé 74 satellites Internet pour une constellation prévue d’au moins 648 vaisseaux spatiaux (bien que la société ait récemment fait faillite, ce qui pourrait compliquer ces ambitions).

SpaceX a lancé près de 900 satellites pour sa mégaconstellation Starlink et déploie déjà une campagne de test bêta publique pour son service haut débit. Et il y aura de nombreux autres lancements Starlink à venir: la société d’Elon Musk a déjà l’autorisation de la FCC d’exploiter 12 000 satellites Starlink en orbite terrestre.

A lire :  Qu'est-il arrivé à la femme qui a changé l'industrie scientifique à l'âge de 22 ans: de la création de la «Baie des pirates» de la science à l'accusation d'espionnage russe par les États-Unis

Les vaisseaux Starlink volent considérablement plus bas que le train A, parcourant l’espace à environ 550 km au-dessus de la surface de la planète.

Mike Wall est l’auteur de « Là-bas« (Grand Central Publishing, 2018; illustré par Karl Tate), un livre sur la recherche de la vie extraterrestre. Suivez-le sur Twitter @michaeldwall. Suivez-nous sur Twitter @Spacedotcom ou Facebook.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

1604787017 Dcac57109e1432dfc77d6331299b114c.jpg

Giants Bench Golden Gate suite à des plaintes concernant l’utilisation

"effet De Masse": Remaster Et Suite Sont à Venir

"Effet de masse": Remaster et suite sont à venir