dans

La Chambre approuve la destitution de Donald Trump

La Chambre des représentants des États-Unis a approuvé mercredi la destitution du président Donald Trump (13). Le résultat était déjà attendu, puisque la Chambre est majoritairement démocrate. Désormais, le départ définitif de Trump dépend du Sénat, où les deux tiers des voix sont nécessaires. Comme le Sénat est en suspension et que Trump quitte ses fonctions le 20, la définition n’a pas de date pour avoir lieu. Il y a eu 231 voix en faveur de la destitution et 197 voix contre.

La demande formelle d’ouvrir le dossier a été déposée lundi (11) et a mis Trump, pour la deuxième fois de son mandat – et à sept jours après avoir quitté la Maison Blanche – au risque d’être démis de ses fonctions.

L’accusation a été déposée après le refus du vice-président Mike Pence d’invoquer le 25e amendement, ce qui pourrait entraîner la destitution immédiate de Trump en raison de l’incapacité du gouvernement. L’invasion du Capitole a eu lieu au milieu d’une session qui confirmerait formellement la victoire de Biden à l’élection présidentielle de 2020 et a fait cinq morts.

C’est la première fois dans l’histoire des États-Unis qu’un président est soumis à deux processus de destitution – le premier d’entre eux, Trump a été condamné à la Chambre et acquitté au Sénat, avec une majorité républicaine. La différence maintenant est qu’après l’invasion du Capitole, les sénateurs républicains ont annoncé la rupture avec le président.

Le banc démocrate de la Chambre, qui a signé la demande, a officiellement accusé Trump d ‘ »incitation à l’insurrection », en référence à l’invasion du Capitole la semaine dernière. Le texte déclare que Trump aurait «commis des crimes et délits graves en incitant à la violence contre le gouvernement des États-Unis» et souligne également que le 14e amendement à la constitution du pays empêche toute personne impliquée dans «une insurrection ou une rébellion» de prendre ses fonctions. public dans le pays.

A lire :  La fête du circuit gay se poursuit avec la fête du Nouvel An alors que le coronavirus s'envole

La demande de destitution reprend certains des actes de Trump depuis l’élection présidentielle. « Trump a publié à plusieurs reprises de fausses déclarations selon lesquelles les résultats de l’élection présidentielle étaient le produit d’une fraude généralisée et ne devraient pas être acceptés par le peuple américain ou reconnus par les autorités étatiques ou fédérales. »

La demande cite également un appel lancé par le président américain au secrétaire d’État de Géorgie, Brad Raffensperger, dans lequel il lui a demandé de «trouver» suffisamment de voix pour transformer le résultat des élections dans l’État.

«Le président Trump a gravement menacé la sécurité des États-Unis et de ses institutions gouvernementales. Il a menacé l’intégrité du système démocratique, a interféré avec la transition pacifique du pouvoir et a mis en péril une branche du gouvernement. Ainsi, il a trahi son engagement en tant que président, entraînant des dommages à la population des États-Unis », ajoute le document.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Donald Trump, le candidat du chaos - Nicolas Bonnal - Livre
    Internationale - Occasion - Bon Etat - Dualpha GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
Meilleures Armes à Roblox Jailbreak (2021)

Meilleures armes à Roblox Jailbreak (2021)

Tom Holland a annoncé la bande-annonce de Cherry et faisait fureur sur les réseaux

Tom Holland a annoncé la bande-annonce de Cherry et faisait fureur sur les réseaux