dans

La Bolivie met en garde l’OEA contre des soupçons de fraude électorale

Le ministre bolivien de la Justice, Iván Lima, a déclaré que le secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA), Luis Almagro, et un groupe d’opposants politiques de l’ancien président Evo Morales ont été chargés de consolider le discours sur la fraude électorale en octobre 2019.

«Comme nous le savons, la différence de 10% entre Evo Morales et Carlos Mesa est venue à la fin de la journée, et Evo Morales avait une différence de 10% et avait dépassé 40% des voix et, pour cette raison, il était le président élu. du pays, pas même Almagro ou l’opposition bolivienne n’aimaient pas du tout cela », a déclaré dimanche le ministre de la radio Kawsachun Coca (21), cité par la chaîne bolivienne ATB.

Lima a assuré que le Secrétaire général de l’OEA a accéléré le processus de bouleversement en Bolivie en présentant le 10 novembre 2019 un rapport préliminaire indiquant qu’il y avait des irrégularités dans le processus électoral, ce qui a provoqué des mobilisations et des attaques chargées de diffamation, de racisme et de discrimination dans le pays. des rues.

Selon le ministre de la Justice, «il était clair qu’Almagro et l’OEA avaient un rôle dans cette construction du coup d’État, il fallait faire un discours moral à l’opposition bolivienne car on ne peut pas dire: ‘Moi, avec 4% des voix, sera président de ce pays et je resterai aussi longtemps que je veux  », car vous devez vous rappeler qu’ils n’ont pas pensé à organiser des élections le 18 octobre et n’ont pas pensé à rester un an, ils ont pensé rester un quelques années de plus et même mettre fin à la pandémie », a-t-il révélé.

A lire :  Human Traffic Director confirme que Sequel est `` prêt à partir ''

Le responsable a mentionné que la fraude électorale dénoncée par les opposants n’a pas été démontrée pendant cette période, ni dans les 10 mois du gouvernement de facto de Jeanine Áñez.

Après les élections générales boliviennes du 20 octobre 2019, des manifestations civiles ont eu lieu pendant trois semaines, jusqu’au 10 novembre, le commandant des forces armées boliviennes, Williams Kaliman, a suggéré à Morales de démissionner de son mandat présidentiel.

C’est ce qu’a fait le chef de l’État de l’époque et, le 11 novembre, l’ancienne sénatrice Jeanine Áñez a assumé la présidence, ce qui a provoqué une nouvelle vague de manifestations sociales contre le nouveau gouvernement.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • UNBRANDED Petit Réutilisable En Plastique Mini-Serre, Jardin Cloche Dôme, plantes Couvre Le Gel Garde Protection Contre le Gel de Jardin En
  • Phyts Make Up Phyt's Organic Make-up Rouge à Lèvres Soupçon de Rose 4,1g
    Description : Symbole de la féminité à son apogée, ces rouges à lèvres subliment avec élégance votre bouche et l'enveloppent de confort. Leurs textures tendres et fondantes, enrichies en Vitamine E anti-oxydante et en actifs nourrissants, offrent à vos lèvres un véritable soin. Du naturel au sophistiqué, ils
  • Forestier Suspension Forestier BAMBOO-Suspension cubique en Bambou et contre poids en métal L36.5cm Blanc
    Suspension monte et baisse cubique de petit format dans la collection Bamboo, composée d'un abat-jour en fibres naturelles de bambou de couleur naturelle et laquées ; d'un câble de suspension noir équipé d'une rosace époxy noire ainsi que d'un contre poids et d'une poignée pour ajuster sa hauteur. Cette