dans

La Bibliothèque du Vatican numérise ses manuscrits depuis des années: elle mise désormais sur l’IA pour les protéger des cyberattaques

La Bibliothèque du Vatican abrite des dizaines de milliers de documents d’une valeur historique incalculable. L’institution numérise ses archives depuis 2012, dont 8300 sont des incunables (imprimé avant l’an 1500) et parmi lesquels on trouve le Codex Vaticanus, un codex du 4ème siècle avec presque tout le texte biblique.

Depuis, Malio Miceli, son CIO, a subi en moyenne 100 cyberattaques contre ce fichier. Désormais, l’institution veut la protéger grâce à l’intelligence artificielle, c’est pourquoi ils se sont associés à DarkTrace, une société qui, entre autres, propose un système de cybersécurité avec intelligence artificielle «basé sur le système immunitaire humain».

 

Une technologie de pointe pour protéger les archives du Moyen Âge

«El abismo del infierno», de Sandro Botticelli, est l’un des nombreux documents numérisés.

La bibliothèque du Vatican a été proposée en 2012 numérisez plus de 80 000 fichiers manuscrits dans le but de les préserver pour la postérité, ainsi que de permettre un accès plus facile pour les universitaires et les chercheurs. Ces 80 000 archives datent pour la plupart du Moyen Âge.

Ils sont actuellement numérisés environ 25% des documents, y compris un fragment illustré de l’Énéide de Virgile (plus de 1 600 ans), une illustration de la Divine Comédie de Dante (1 450 ans) et quelques notes et croquis de Michel-Ange lui-même. L’objectif, pour nous donner une idée, est numériser environ 40 millions d’images, donc ce n’est pas une chose simple.

Non seulement parce qu’il y a beaucoup de pages (l’institution estime qu’il faudra deux décennies pour terminer le projet), mais parce que chaque manuscrit est évalué séparément pour connaître son état de conservation et, par conséquent, éviter d’éventuels dommages. Le processus est réalisé avec des scanners professionnels équipés d’une sorte de berceaux qui empêchent les livres de s’ouvrir complètement et avec des appareils photo Hasselblad de 50 mégapixels.

Martyrologium de juillet Wandalbert Von Prum«Martirologio», par Wandalbert Von Prum.

Selon Miceli, « nous ne pouvons ignorer que notre infrastructure numérique intéresse les pirates informatiques. Une attaque réussie pourrait conduire à la collection volée, manipulée ou complètement effacée. » L’une des menaces potentielles est une attaque de ransomware qui, selon le CIO, a le «potentiel d’avoir un impact sur la réputation de la Bibliothèque du Vatican – une qu’elle maintient depuis des centaines d’années – et a des ramifications financières importantes qui pourraient avoir un impact sur notre capacité. pour numériser les manuscrits restants.  »

C’est là qu’intervient DarkTrace. Comme indiqué par l’entreprise dans le communiqué de presse, sa technologie fonctionne en formant une compréhension évolutive de l’activité normale au sein des systèmes de l’institution, ainsi, détecter les changements importants qui «peut indiquer qu’une cybermenace émerge». La bibliothèque du Vatican n’est pas son seul client, mais elle travaille également avec eBay, T-Mobile, Rolls Royce et Samsung, entre autres.

La partie positive de l’utilisation de l’intelligence artificielle est qu’elle ne dort pas, qu’elle fonctionne toujours et prend des décisions de manière autonome. Cependant, ce n’est pas parfait et il y a toujours une marge d’erreur., comme l’explique Miceli. Pour lui, le seul moyen de protéger complètement le fichier serait de le déconnecter du réseau, ce qu’ils n’envisagent pas de faire pour le moment.

 

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • LE ZIE DI MILANO bibliothèque sur pied fixée au mur ZIA ORTENSIA (H 202 cm / Noir - Hêtre massif et acier)
    Zia Ortensia est grande et mince. Elle aime l'ordre et range ses livres en piles horizontales. Dans un petit espace elle crée de grandes colonnes dentelées de livres. Elle peut y lire les titres sans plier son long cou. Elle regroupe ses lectures par auteur, par typologie de sujet, ou en fonction de la couleur de la couverture. C'est le livre lui-même qui devient la vraie déco, sans occuper trop de place. Sa structure en colonne lui permet en effet non seulement d'être posée sur le sol ou bien contre un mur, mais aussi d'être suspendue afin de profiter, d'un coup d'œil, de toute la collection de lectures. Capacité : sa capacité est simple à calculer : la bibliothèque accueille une file de livre aussi longue que sa hauteur. Matériaux : hêtre massif naturel ou teint en noir, étagères en acier recouvert d'époxy blanc. Finitions : pour le cirage on utilise que des produits à base d'eau, naturels et sans additifs chimiques. Montage : Zia Ortensia est très simple à monter : les étagères s'insèrent dans la structure sans aucun outils . La base aussi en trois partie à unir avec deux chevilles en bois, se relie à la colonne avec deux vis, deux rondelles et une clé à molette fournie avec la bibliothèque.
  • LE ZIE DI MILANO bibliothèque sur pied fixée au mur ZIA ORTENSIA (H 202 cm / Naturel - Hêtre massif et acier)
    Zia Ortensia est grande et mince. Elle aime l'ordre et range ses livres en piles horizontales. Dans un petit espace elle crée de grandes colonnes dentelées de livres. Elle peut y lire les titres sans plier son long cou. Elle regroupe ses lectures par auteur, par typologie de sujet, ou en fonction de la couleur de la couverture. C'est le livre lui-même qui devient la vraie déco, sans occuper trop de place. Sa structure en colonne lui permet en effet non seulement d'être posée sur le sol ou bien contre un mur, mais aussi d'être suspendue afin de profiter, d'un coup d'œil, de toute la collection de lectures. Capacité : sa capacité est simple à calculer : la bibliothèque accueille une file de livre aussi longue que sa hauteur. Matériaux : hêtre massif naturel ou teint en noir, étagères en acier recouvert d'époxy blanc. Finitions : pour le cirage on utilise que des produits à base d'eau, naturels et sans additifs chimiques. Montage : Zia Ortensia est très simple à monter : les étagères s'insèrent dans la structure sans aucun outils . La base aussi en trois partie à unir avec deux chevilles en bois, se relie à la colonne avec deux vis, deux rondelles et une clé à molette fournie avec la bibliothèque.
  • LE ZIE DI MILANO bibliothèque sur pied fixée au mur ZIA ORTENSIA (H 156 cm / Naturel - Hêtre massif et acier)
    Zia Ortensia est grande et mince. Elle aime l'ordre et range ses livres en piles horizontales. Dans un petit espace elle crée de grandes colonnes dentelées de livres. Elle peut y lire les titres sans plier son long cou. Elle regroupe ses lectures par auteur, par typologie de sujet, ou en fonction de la couleur de la couverture. C'est le livre lui-même qui devient la vraie déco, sans occuper trop de place. Sa structure en colonne lui permet en effet non seulement d'être posée sur le sol ou bien contre un mur, mais aussi d'être suspendue afin de profiter, d'un coup d'œil, de toute la collection de lectures. Capacité : sa capacité est simple à calculer : la bibliothèque accueille une file de livre aussi longue que sa hauteur. Matériaux : hêtre massif naturel ou teint en noir, étagères en acier recouvert d'époxy blanc. Finitions : pour le cirage on utilise que des produits à base d'eau, naturels et sans additifs chimiques. Montage : Zia Ortensia est très simple à monter : les étagères s'insèrent dans la structure sans aucun outils . La base aussi en trois partie à unir avec deux chevilles en bois, se relie à la colonne avec deux vis, deux rondelles et une clé à molette fournie avec la bibliothèque.