in

«Jouer gratuitement», «payer pour gagner», «payer pour jeûner» et autre jargon des joueurs: ce que signifient ces termes (expliqués avec des exemples)

Vous souvenez-vous quand vous êtes allé dans un magasin, acheté un jeu et c’est tout? Quel temps. Vous rentriez à la maison avec votre album, vous le mettriez dans la console et vous alliez jouer. Le jeu complet, pas d’histoires ou de micropaiements rares, pas de skins, pas de danses, pas de nouveaux niveaux, ou na ‘de na’. S’il est vrai qu’il existe encore des jeux qui maintiennent cette essence, ce n’est un secret pour personne que les choses ont beaucoup changé et que maintenant, la chose normale est de trouver des jeux F2P qui sont P2W ou P2F.

Si ces acronymes ressemblent à un modèle de lave-vaisselle, ne vous inquiétez pas, car aujourd’hui, nous allons voir ce que cela signifie pour un jeu d’être libre de jouer (F2P), Payer pour gagner (P2W), payer trop vite (P2F), payer pour progresser (P2Pro) ou payer pour jouer (P2Play), entre autres termes. Parce que ni tout F2P n’est P2W ni tout P2F est P2W. Nous accompagnerons le tout avec des exemples pour faciliter l’identification des mécaniques.

Jouez gratuitement, payez pour gagner, etc.

Commençons par le début. Un « jeu premium » est un jeu qui coûte de l’argent, que nous devons acheter avec des simoléons constants et sains. C’est le cas de ‘The Witcher 3’, par exemple, un jeu que l’on achète et voilà, on peut jouer du début à la fin. Une autre chose est qu’alors le extensions de contenu, qui peuvent être payés ou non et sont vraiment facultatifs.

Un autre cas de «jeu premium» est «Call of Duty» ou «Battlefield V». La différence avec ‘The Witcher 3’ est que ces jeux ont des microtransactions qui, dans ce cas, sont strictement cosmétiques. Certaines choses que vous pouvez débloquer en jouant et en téléchargeant, mais beaucoup d’autres, comme les skins, sont déverrouillées avec de l’argent réel (qui est généralement échangé contre un type de devise premium dans le jeu). Autrement dit, vous pouvez payer pour avoir plus de choses, mais elles n’ont pas d’implication au niveau du jeu, elles ne donnent pas d’avantage. C’est un cosmétique.

La tendance habituelle des « jeux premium » est la suivante: achetez le jeu complet et / ou achetez le jeu complet et puis pouvoir accéder aux microtransactions pour débloquer des objets cosmétiques. La chose la plus normale est que l’histoire ou les jeux à un joueur appartiennent au premier modèle, tandis que les jeux en ligne tendent davantage vers le second.

Dans les jeux premium, il existe un modèle intéressant, qui est le payer pour jouer ou P2Play. Bien qu’il soit littéralement traduit par «payer pour jouer» et puisse être compris comme le modèle de «The Witcher 3», il se réfère généralement à un jeu en tant qu’abonnement, voir «World of Warcraft». Dans ces jeux, généralement des MMORPG, Vous devez payer pour le jeu de base et, en plus, des frais mensuels pour y accéder. Cela ne veut pas dire qu’en plus de ces décaissements, il ne peut y avoir de micropaiements, généralement de nature cosmétique, ou de DLC payants sous forme d’extensions.

Le fait qu’un jeu soit payé ne signifie pas qu’il est exempt de microtransactions

Ensuite, nous avons des jeux gratuits qui, comme son nom l’indique, sont des jeux gratuits. Contrairement aux « jeux premium », l’accès à ces jeux n’implique pas d’acompte. C’est le cas de «League of Legends», «Valorant», «Clash of Clans» et «Destiny 2», par exemple. Évidemment, étant des jeux gratuits, ils doivent gagner de l’argent d’une autre manière, et pour cela, il existe différents mécanismes, tels que l’achat d’objets cosmétiques, une progression plus rapide ou des choses qui vous donnent directement un avantage sur les autres joueurs. Donc:

  • Payer pour gagner (P2W): un mécanicien Payer pour gagner cela se produit généralement dans un jeu gratuit où le joueur peut acheter des choses, comme une arme très puissante ou une voiture plus rapide qui peut ou non être disponible pour les joueurs non payants. De ce façon, le joueur qui paie a un avantage sur le reste des joueurs, appelé « freemium ». Un exemple bien connu était le MMO « APB Reloaded », qui vous permettait d’acheter du matériel haut de gamme pour de l’argent réel.
  • Payer trop vite (P2F): un mécanicien payer trop vite est normalement (mais pas exclusivement) un jeu gratuit dans lequel le joueur peut payer de l’argent réel pour avancer plus vite. À toutes fins pratiques, un joueur qui ne paie pas pourrait obtenir le même résultat que celui qui paie en investissant beaucoup plus de temps. C’est le cas de «Clash of Clans» (et de la grande majorité des jeux mobiles) ou de «Genshin Impact». Vous pouvez passer votre vie à collecter des matériaux et à progresser, ou vous pouvez payer pour obtenir tous les personnages en premier, améliorer les bâtiments ou obtenir des matériaux. C’est le modèle le plus fréquent.
  • Payer pour progresser (P2Pro): c’est un mécanicien dérivé du pay to fast, rien que ça généralement temporaire. Un mécanicien payer pour progresser Cela peut être un bonus d’expérience ou acheter un objet qui vous fera perdre plus de butin pendant l’heure suivante en battant des ennemis. Un jeu qui fait cela est ‘Black Desert Online’, qui permet acheter des bonus d’expérience pour les différents points de compétence qui, oui, ne durent que quelques heures ou quelques jours.
Clash royale

Ce sont les mécanismes. Le problème est que la ligne qui sépare l’une de l’autre est souvent floue. Par exemple, dans ‘Clash of Clans’ ou ‘Clash Royale’ un joueur payant sera beaucoup plus fort qu’un joueur gratuit et donc plus difficile à vaincre, ce qui pourrait être envisagé. Payer pour gagner. Dans «  Genshin Impact  », cependant, il n’y a pas de PvP (joueur contre joueur), donc ceux qui paient auront de meilleurs personnages, de meilleurs équipements et de meilleurs moments dans les donjons, mais c’est quelque chose auquel un joueur qui se consacre corps et âme le jeu et je ne veux pas payer vous pouvez également obtenir sur le long terme. C’est un mécanisme similaire, mais avec des implications différentes.

Dans tous les cas, et heureusement ou malheureusement, ces mécanismes sont facultatifs. Sauf dans les jeux Payer pour gagner très agressif, le plus normal est que le joueur, avec patience, ténacité et beaucoup de temps, puisse réaliser la même chose que ceux qui sont prêts à passer par la case. Ces joueurs sont d’ailleurs appelés « baleines ».

Cet article fait partie d’une section hebdomadaire de Jose García consacrée à l’approche de la technologie d’un point de vue plus détendu, personnel et informel que nous publions tous les samedis à 45secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂