in

John Carpenter animera le marathon Godzilla sur Shout TV

Plus tôt cette semaine, John Carpenter a taquiné une collaboration spéciale sur le thème de Godzilla avec Shout Factory. Nous n’avons pas eu à attendre trop longtemps pour la grande révélation. Carpenter sera l’hôte du week-end Masters of Monsters de Shout Factory TV en novembre !


Le grand marathon débutera le 3 novembre et sera composé de quatre films que Carpenter considère comme ses favoris ! Pendant la lecture des films, Carpenter fera des apparitions spéciales pour parler de ce qui rend les films si spéciaux et importants. Nerdist partage un aperçu de ces apparitions, où Carpenter explique l’origine du rugissement emblématique de Godzilla.

Les films et les temps d’antenne sont ci-dessous…

Gojira (1954), 3 novembre à 18 h 00 et 20 h 00 PT

FILM VIDÉO DU JOUR

Le film qui a tout déclenché, le premier long métrage du grand homme ! Le film monstre de 1954 suit le paléontologue Kyohei Yamane pour enquêter sur l’île d’Odo, qui a été victime d’attaques de bateaux de pêche par une force mystérieuse. La créature se fait bientôt voir et il est révélé qu’elle a été dérangée en raison des tests de bombes à hydrogène sous-marines. Le film met non seulement en place les pouvoirs de Godzilla, tels que son souffle atomique et son rugissement emblématique, mais cimente également sa nature destructrice globale. Avec les pouvoirs et les effets désastreux du monstre sur les insulaires, Godzilla est établi non seulement comme un monstre maladroit, mais comme une forte allégorie des effets horribles de la guerre et des armes nucléaires. Le film est toujours considéré comme Godzilla à son apogée, avec son ton sombre et ses scènes de catastrophe obsédantes.

Rodan (1956)le 4 novembre à 18h et 20h PT

Le premier film couleur de Toho et la naissance de l’un des rivaux les plus anciens de Godzilla. Rodan est une histoire de nature qui vient se battre. Lorsqu’une société minière creuse trop profondément, des créatures commencent à émerger des profondeurs pour faire des ravages sur l’humanité. Deux de ces créatures sont des monstres géants ressemblant à des Ptéranodons ; ainsi Rodan est mis au monde. Comme Godzilla, il est conclu que les créatures Rodan ont été réveillées de leur sommeil souterrain à la suite d’essais de bombes nucléaires à proximité.

Ghidorah, le monstre à trois têtes (1964), 5 novembre à 18h et 20h PT

La naissance du pire ennemi de Godzilla. Après une pluie de météorites, un prophète de Vénus avertit l’humanité qu’une grande menace se prépare et que seuls Godzilla, Rodan et Mothra peuvent l’arrêter. Comme vous pouvez le deviner, ce monstre est le roi Ghidorah, le dragon doré à trois têtes qui a détruit l’ancienne maison du prophète sur Vénus. Le film est considéré comme une bagarre de monstres classique, Ghidorah s’intégrant parfaitement dans la gamme des monstres Toho !

La Guerre des Gargantuas (1966)le 6 novembre à 18h et 20h PT

Saviez-vous que Frankenstein faisait également partie de l’univers des monstres Toho ? La Guerre des Gargantuas est considéré comme une quasi-suite de 1965 Frankenstein conquiert le monde, qui présentait un monstre géant de Frankenstein combattant Baragon. Ce film, cependant, présente plusieurs Frankensteins qui sont destinés à s’affronter. Alors que Frankenstein n’était pas considéré comme un monstre de longue date dans l’univers Toho, La Guerre des Gargantuas est toujours considéré comme un classique culte par les fans de Toho.


Les monstres géants attaquent tous !

Les films de monstres classiques et un hôte avec dévouement et connaissances comme Carpenter vont de pair comme les films de monstres et le pop-corn ! Le programme sera diffusé en direct sur Scream Factory TV, Shout Cult, Shout Factory TV et TokuShoutsu. TokuShoutsu proposera également une soirée de surveillance pour War of the Gargantuan sur leur chaîne Twitch. Plus d’informations peuvent être trouvées sur mastersofmonsters.com.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂