dans

Israël prévoit des coups COVID pour les travailleurs palestiniens et les travailleurs des colonies

Israël a approuvé dimanche des plans visant à offrir des vaccins contre le COVID-19 aux Palestiniens avec des permis de travail israéliens, une mesure selon un groupe de défense des droits de l’homme n’allait pas assez loin pour protéger les Palestiniens en territoire occupé. Les Palestiniens ont reçu relativement peu de doses à ce jour et sont loin derrière Israël, qui a vacciné plus d’un tiers de sa population dans l’un des déploiements les plus rapides au monde.

Après avoir été critiqué pour ne pas avoir étendu sa campagne aux Palestiniens en Cisjordanie occupée et à Gaza, Israël a accepté ce mois-ci de donner aux responsables de la santé palestiniens 5 000 doses de Moderna Inc. Il en a depuis remis 2000. Dans un engagement beaucoup plus large, COGAT, une branche du ministère israélien de la Défense, a déclaré dimanche qu’elle offrirait des vaccins Moderna aux quelque 130 000 Palestiniens qui travaillent en Israël ou dans ses colonies de Cisjordanie.

Le programme commencera dans quelques jours, a déclaré COGAT. Des milliers de Palestiniens qui travaillent dans les secteurs des services et de l’industrie israéliens avaient déjà été vaccinés en privé par leurs employeurs en Israël, a déclaré Shaher Saad, secrétaire général du Syndicat des travailleurs palestiniens.

Il a dit que dans le cadre du nouveau programme israélien, les équipes médicales palestiniennes administreraient des tirs aux points de contrôle militaires de Cisjordanie. Israël a conquis la Cisjordanie, avec Jérusalem-Est et la bande de Gaza, lors de la guerre au Moyen-Orient de 1967. Les Palestiniens recherchent les territoires pour un futur État.

A lire :  Date A Live Saison 4- Date de sortie et tout ce que nous savons jusqu'à présent!

Israël compte les Palestiniens de Jérusalem-Est comme faisant partie de sa population et leur a offert des vaccins. Mais il fait valoir qu’en vertu des accords de paix d’Oslo, l’Autorité palestinienne (AP) est responsable de la vaccination à Gaza et dans certaines parties de la Cisjordanie où elle a une autonomie limitée. Omar Shakir, directeur d’Israël et de la Palestine à Human Rights Watch, a déclaré qu’Israël était tenu par le droit international de vacciner les Palestiniens vivant sous son contrôle effectif.

« Vacciner uniquement les Palestiniens qui entrent en contact avec des Israéliens renforce le fait que, pour les autorités israéliennes, la vie palestinienne n’a d’importance que dans la mesure où elle affecte la vie juive », a déclaré Shakir. Le COGAT a déclaré que les vaccinations étaient proposées « dans le cadre des efforts (pour) lutter contre la propagation du COVID-19 » et « afin de maintenir la santé publique et le fonctionnement de l’économie ».

S’adressant aux journalistes la semaine dernière avant l’annonce du plan, le tsar israélien du coronavirus Nachman Ash a déclaré que « d’un point de vue médical, nous pensons que vacciner les travailleurs palestiniens est tout à fait la bonne chose à faire ». La Cisjordanie et Gaza, qui abritent au total 5,2 millions de Palestiniens, ont reçu à ce jour environ 32 000 doses de vaccins – comprenant de petits dons d’Israël, de Russie et des Émirats arabes unis. Ils s’attendent à plus de doses de la Russie et du fabricant de médicaments AstraZeneca d’ici quelques semaines.

L’AP a fermé dimanche la plupart des écoles de Cisjordanie pour tenter d’arrêter une forte augmentation des infections à variantes de coronavirus. Les unités de soins intensifs pour les patients COVID-19 ont atteint 95% d’occupation sur le territoire, ont déclaré des responsables. (Reportage supplémentaire par Ali Sawafta à Ramallah; Édité par Kevin Liffey, Susan Fenton et Philippa Fletcher)

A lire :  Des dizaines de démocrates de Hong Kong accusés de subversion dans une grande répression de la sécurité nationale

(Cette histoire n’a pas été modifiée par le personnel de 45Secondes.fr et est générée automatiquement à partir d’un flux syndiqué.)

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Esprit n°431 : Israël et les palestiniens - Collectif - Livre
    Information / Culture - Occasion - Etat Correct - Dos un peu abîmé - Esprit - Revue - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Israël et territoires palestiniens - Amelia Thomas - Livre
    Moyen-Orient - Occasion - Bon Etat - Lonely Planet Guides - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • La mirage palestinien - Jean Gol - Livre
    Récit - Occasion - Bon Etat - CDi Israël - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.