jeudi, juin 13, 2024
AccueilActualitéInsolite : On peut désormais se faire livrer une pizza au sommet...

Insolite : On peut désormais se faire livrer une pizza au sommet du monde Everest par un drone

Révolution sur l’Everest : le premier drone de livraison atteint 6 000 mètres !

Dans un exploit technique sans précédent, DJI, en collaboration avec Nepalese Airlift, 8KRAW et des guides locaux, vient de réaliser la première livraison par drone au monde sur le Mont Everest, à une altitude impressionnante de 6 000 mètres. Cette prouesse ouvre des perspectives révolutionnaires pour la logistique en haute montagne et la préservation de l’environnement.

Lire aussi :

Un vol pionnier pour le DJI FlyCart 30

En avril de cette année, DJI a déployé son modèle FlyCart 30, conçu pour transporter jusqu’à 15 kg de charge utile. Ce drone a été testé dans des conditions extrêmes de haute altitude, relevant le défi de transporter trois bouteilles d’oxygène et environ 1,5 kg d’autres fournitures depuis le Camp de Base, situé à 5 300 mètres, jusqu’au Camp 1, à 6 000 mètres d’altitude.

  • Performances du drone sous conditions extrêmes :
    • Températures entre -15°C et 5°C
    • Vitesse des vents jusqu’à 15 m/s
    • Tests de résistance au vent, à la basse température et à la capacité de charge

ChatGPT : La grosse alerte lancée par les employée d’OpenAi sur des accords curieux signés avec la firme

La sécurité et l’efficacité avant tout

La principale mission de ce vol était de démontrer que les drones peuvent livrer rapidement et en toute sécurité des fournitures aux alpinistes, tout en rapportant les déchets au camp de base. Le DJI FlyCart 30 a réussi à faire l’aller-retour en seulement 12 minutes, traversant le dangereux Khumbu Icefall, l’un des passages les plus périlleux de l’ascension.

Élément Description
Capacité de charge 15 kg
Altitude de vol 5 300 m à 6 000 m
Temps de trajet 12 minutes aller-retour

Réduction des risques pour les sherpas

Traditionnellement, les sherpas sont chargés de transporter des fournitures et de nettoyer les déchets sur l’Everest, souvent au péril de leur vie. Mingma Gyalje Sherpa, un guide de haute montagne, souligne que traverser l’Icefall peut prendre jusqu’à 6-8 heures par jour. L’année dernière, trois sherpas de son équipe y ont perdu la vie. L’utilisation de drones pourrait réduire considérablement ce risque.

Un pas vers la durabilité en haute montagne

Au-delà de l’amélioration de la sécurité, l’utilisation de drones pour la livraison et le nettoyage sur l’Everest a également une dimension écologique importante. Ce système permet de maintenir les camps propres et de réduire l’empreinte environnementale des expéditions, s’inscrivant dans une démarche de conservation de l’environnement et de pratiques durables en montagne.

L’avenir de la logistique en montagne

Avec cette innovation, DJI ne propose pas seulement un outil plus sûr et plus efficace pour les expéditions montagneuses. L’entreprise initie aussi un changement fondamental dans la manière de concevoir la logistique en environnements extrêmes. Ce succès pourrait encourager l’adoption de technologies similaires dans d’autres régions montagneuses du monde, transformant ainsi radicalement les opérations sur le terrain.

Tempête économique à l’horizon avec l’imposition de droits de douane sur les véhicules électriques chinois en Europe

Cette initiative marque le début d’une nouvelle ère pour l’alpinisme et la conservation de l’environnement en haute montagne. DJI et ses partenaires montrent qu’il est possible de conjuguer innovation technologique et respect de la nature, redéfinissant ainsi les possibilités de la logistique moderne en montagne.

Source : DJI

Top Infos

Coups de cœur