dans

Fortnite : Apple retire le titre de l’App Store

Fortnite

Apple a retiré Fortnite, le battle royale d’Epic Games, de l’App Store après que le développeur ait mis en place jeudi son propre système de paiement in-app qui contourne les 30 % de frais standards d’Apple.

Cette décision marque une prise de position significative dans la querelle entre Epic et l’une des places de marché de logiciels mobiles les plus dominantes au monde. Elle intervient également à un moment particulièrement délicat pour Apple, le fabricant d’iPhone étant confronté à des problèmes de concurrence concernant le fonctionnement de l’App Store et les règles qu’il impose à certains développeurs.

Après le retrait de l’application, Epic a révélé une série de réactions soigneusement calculées, dont une action en justice antitrust visant à établir le monopole de l’App Store d’Apple et une vidéo de protestation diffusée sur YouTube et au sein même de Fortnite, se moquant de la publicité iconique “1984” du fabricant d’iPhone et appelant les fans de jeux à mettre en avant le hashtag #FreeFortnite en soutenant sa lutte contre Apple.

Une décision forte et refllechie selon Apple

Apple a déclaré au média américain The Verge qu’elle prévoit de travailler avec Epic pour “résoudre ces violations” mais qu’elle n’a pas l’intention de créer un “arrangement spécial” pour la société. Voici l’intégralité de la déclaration de la société :

A lire :  Smartphone : Huawei chipe la première place mondiale à Samsung

“Aujourd’hui, Epic Games a pris la malheureuse décision de violer les directives de l’App Store qui s’appliquent de la même manière à tous les développeurs et qui sont conçues pour assurer la sécurité du magasin pour nos utilisateurs. En conséquence, leur application Fortnite a été retirée du magasin. Epic a activé dans son application une fonctionnalité qui n’a pas été examinée ou approuvée par Apple, et ils l’ont fait dans l’intention expresse de violer les directives de l’App Store concernant les paiements in-app qui s’appliquent à chaque développeur qui vend des biens ou des services numériques.

Epic a des applications sur l’App Store depuis une décennie, et a bénéficié de l’écosystème de l’App Store – y compris ses outils, ses tests et sa distribution qu’Apple fournit à tous les développeurs. Epic a accepté librement les conditions et les directives de l’App Store et nous sommes heureux qu’ils aient bâti une entreprise aussi prospère sur l’App Store. Le fait que leurs intérêts commerciaux les amènent maintenant à faire pression pour obtenir un arrangement spécial ne change rien au fait que ces directives créent des conditions équitables pour tous les développeurs et rendent le magasin sûr pour tous les utilisateurs. Nous ferons tout notre possible pour travailler avec Epic pour résoudre ces violations afin qu’ils puissent retourner Fortnite sur l’App Store.”

Un modèle économique qui prête à confusion

Epic a également mis en place son propre système de paiement dans la version Android de Fortnite, ce qui a conduit Google à prendre des mesures similaires et à retirer le jeu du Play Store. Les utilisateurs d’Android peuvent cependant toujours télécharger Fortnite en utilisant le propre lanceur d’application d’Epic, qu’il distribue indépendamment par le biais de n’importe quel navigateur web mobile.

A lire :  Précommandez l'iPhone 12 Pro Max maintenant sur Amazon, voici toutes les informations sur la précommande!

L’approche d’Epic semble destinée à provoquer une réaction d’Apple (et dans une bien moindre mesure de Google), comme l’a explicitement exposé le studio Fortnite dans sa nouvelle mise à jour d’iOS comment l’utilisation du système de paiement in-app d’Epic permettrait d’obtenir des prix plus bas. Par exemple, 1 000 V-bucks, ce qui équivaut à peu près à 10 dollars dans le jeu Fortnite, ne coûtent plus que 7,99 dollars si vous utilisez le paiement direct Epic au lieu du traitement de paiement standard d’Apple. Normalement, ce montant de devises coûte 9,99 $. Selon Epic, dans ce cas, ce sont les clients qui conservent les économies supplémentaires, et non l’entreprise. Le nouvel arrangement est donc un mouvement pro-consommateur plutôt qu’un jeu de pouvoir cupide.

Shroud

Twitch : Shroud est de retour !

Af

Covid-19 : comment les compagnies aériennes survivent à la crise ?