dans

Fear Street Part 1: La bande-annonce de 1994 taquine l’adaptation terrifiante de RL Stine de Netflix

La trilogie et la terreur commencent dans Shadyside, 1994. La nouvelle bande-annonce de la première partie de la trilogie d’horreur de Netflix, Fear Street Part 1: 1994, taquine les frayeurs, la violence brutale et les tropes de films d’horreur à gogo dans l’adaptation de Netflix du best-seller séries de livres. Les images taquinent le premier volet de l’été de la peur dans l’adaptation très attendue de la plate-forme de streaming de l’œuvre de l’auteur américain RL Stine.

Transportant le public dans les glorieuses années 90, Rue de la peur Partie 1 : 1994 reprend, bien sûr, en 1994, lorsqu’un groupe d’adolescents découvre que les événements terrifiants qui hantent leur ville depuis des générations peuvent tous être liés – et qu’ils peuvent être les prochaines cibles. Réalisé par Leigh Janiak, avec un scénario co-écrit par Phil Graziadei et Janiak, et d’après une histoire originale de Kyle Killen, Graziadei et Janiak, Rue de la peur Partie 1 : 1994 met en vedette Kiana Madeira comme Deena, Olivia Welch comme Samantha, Benjamin Flores Jr. comme Josh, Julia Rehwald comme Kate, Fred Hechinger comme Simon, Maya Hawke comme Heather et Ashley Zukerman comme Sheriff Nick Goode.

Basée sur la série d’horreur à succès de RL Stine, la trilogie suit le cauchemar à travers la sinistre histoire de Shadyside et sera très différente des autres œuvres célèbres de l’écrivain séminal, Chaire de poule. L’air beaucoup plus vicieusement effrayant, Rue de la peur Partie 1 : 1994 a récemment été classé R « pour la violence sanglante forte, le contenu de drogue, le langage et un certain contenu sexuel », promettant une adaptation toujours plus terrifiante que celle à laquelle le public est peut-être préparé.

À la lumière de la cote R, l’auteur RL Stine a révélé qu’il avait déjà vu la trilogie dans son intégralité et a dit aux fans de se préparer. « Les fans de Fear Street vont se régaler – et des surprises majeures », a-t-il déclaré à propos de l’adaptation. « Les lecteurs savent que la série de livres est classée PG. Mais les films sont classés R. Cela signifie beaucoup plus de sensations fortes – et beaucoup plus de terreur ! J’ai vu la trilogie épique de Leigh Janiak sortir sur Netflix en juillet et je peux vous dire le les peurs et les CRIS sont plus que ce à quoi je m’attendais. Quel plaisir de voir les horreurs de Shadyside prendre vie ! »

La deuxième Rue de la peur reprendra en 1978 au Camp Nightwing, qui est divisé par les campeurs et les conseillers qui viennent de la ville prospère de Sunnyvale et les campeurs et le personnel d’entretien qui viennent de la ville opprimée de Shadyside. Mais lorsque les horreurs de l’histoire commune de leurs villes prennent vie, ils doivent s’unir pour résoudre un mystère terrifiant avant qu’il ne soit trop tard. Enfin, le troisième Rue de la peur ramènera le public jusqu’en 1666. En 1666, une ville coloniale est en proie à une chasse aux sorcières hystérique qui aura des conséquences mortelles pour les siècles à venir, et c’est aux adolescents en 1994 d’essayer de mettre enfin un terme à leur ville malédiction, avant qu’il ne soit trop tard.

le Rue de la peur La trilogie est publiée exclusivement sur Netflix au cours du mois de juillet. La rue de la peur, première partie : 1994 sortira le 2 juillet, avec La rue de la peur, deuxième partie : 1978 le 9 juillet, avant de conclure avec La rue de la peur, troisième partie : 1666 le 16 juillet.

Sujets : Rue de la peur

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂