in

Facebook dit qu’il a aidé à réduire de 50 % l’hésitation au vaccin COVID-19 parmi les utilisateurs, filtrant la désinformation sur le jab

Facebook a déclaré avoir supprimé environ 20 millions de contenus, émis des avertissements pour des millions d’autres et bloqué 3 000 comptes pour violation de ses politiques sur la désinformation COVID-19.

Facebook dit qu'il a aidé à réduire de 50 % l'hésitation au vaccin COVID-19 parmi les utilisateurs, filtrant la désinformation sur le jab

Facebook dit avoir supprimé quelque 20 millions de contenus qui visaient à partager des informations erronées sur les vaccins COVID-19. Image : Tech2

Facebook a déclaré que « l’hésitation » à vacciner est en baisse aux États-Unis et dans d’autres pays, et attribue ses efforts pour filtrer la désinformation et promouvoir des informations faisant autorité pour aider la tendance. En publiant son rapport trimestriel sur la transparence, Facebook a déclaré que les dernières données montraient que l’hésitation à la vaccination était en baisse de 50% parmi les utilisateurs américains du réseau social, avec des baisses significatives dans d’autres pays. La nouvelle survient un mois après une querelle publique entre Facebook et la Maison Blanche après que le président Joe Biden a affirmé que Facebook « tuait des gens » en permettant à la désinformation sur les vaccins de se propager.

Facebook a déclaré avoir supprimé quelque 20 millions de contenus, émis des avertissements pour des millions d’autres et bloqué 3 000 comptes pour violation de ses politiques sur COVID-19 désinformation, tout en connectant les utilisateurs à des sources fiables d’informations sur la santé.

« Nous nous concentrons sur les résultats, qui, selon nous, sont la bonne façon d’évaluer le résultat final », a déclaré aux journalistes le vice-président de l’intégrité de Facebook, Guy Rosen.

« Par exemple, pour les personnes aux États-Unis sur Facebook, l’hésitation à la vaccination a diminué de 50 %, et nous avons également vu les évaluations de vaccins augmenter dans le monde. »

Facebook dit qu'il a aidé à réduire de 50% l'hésitation au vaccin COVID19 parmi les utilisateurs en filtrant la désinformation sur le jab

Facebook dit avoir supprimé quelque 20 millions de contenus qui visaient à partager des informations erronées sur le COVID-19 vaccins. Image : Tech2

Les données proviennent d’une enquête de longue date auprès des utilisateurs de Facebook menée avec l’Université Carnegie Mellon et l’Université du Maryland.

« C’est tout un mouvement dans la bonne direction », a-t-il déclaré.

Rosen a noté que 18 millions de personnes ont utilisé les cadres de profil de Facebook prenant en charge les vaccins.

« Il est très important que les gens voient leurs amis et leur famille soutenir les vaccinations », a-t-il déclaré.
Facebook a déclaré que ses outils d’apprentissage automatique continuaient de progresser dans le filtrage des contenus inappropriés tels que les discours de haine.

Rosen a déclaré que la prévalence de la violation de contenu – qui, selon Facebook, est le meilleur moyen de mesurer son efficacité en matière de filtrage – n’était que de 0,05 % au deuxième trimestre de l’année.

Cela se traduit par cinq contenus inappropriés pour 1 000 vues, a-t-il noté.

« La prévalence est notre principale mesure … elle est importante car elle ne capture pas ce que nous avons supprimé mais ce que nous avons manqué et ce qui a finalement été vu par les gens », a déclaré Rosen.

Facebook n’a pas inclus de données sur la prévalence de COVID-19 désinformation, affirmant qu’il s’agit d’un paysage en évolution rapide.

« Nous avons maintenant plus de 65 revendications spécifiques que nous avons supprimées de nos plateformes autour de COVID-19 et les vaccins parce qu’ils sont faux et peuvent contribuer au risque de dommages physiques imminents pendant la pandémie », a déclaré la vice-présidente de la politique de contenu, Monika Bickert.

« Nous continuons d’ajouter à cette liste à mesure que de nouvelles tendances émergent. Par exemple, au cours du mois dernier, nous avons ajouté à notre liste des allégations selon lesquelles COVID-19 les vaccins causent la maladie d’Alzheimer, que les vaccins provoquent du magnétisme et que le fait d’être à proximité de personnes vaccinées pourrait causer des effets secondaires secondaires à d’autres.

Lire aussi : Hésitation vaccinale – Faut-il raconter des histoires de sceptiques morts de COVID ?

Hésitation à la vaccination : un regard sur deux siècles de sentiments anti-vaccins des gens

Hésitation vaccinale : réponses à six COVID-19 mythes sur les vaccins pour apaiser vos peurs

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂