in

Expliqué: Que sont les trous noirs supermassifs, celui qui a été photographié au centre de la Voie lactée

Pour la première fois, des astronomes ont capturé une image du trou noir supermassif ou SMBH, au centre de notre galaxie. C’est la première observation directe confirmant la présence du trou noir, connu sous le nom de Sagittarius A* (prononcé comme A-Star), comme le cœur de la galaxie de la Voie lactée.

Les trous noirs n’émettent pas de lumière, mais l’image montre l’ombre du trou noir entourée d’un anneau brillant, qui est en fait de la lumière courbée par la gravité du trou noir. Les astronomes ont déclaré que le trou noir est 4 millions de fois plus massif que notre soleil et tombe sous la catégorie supermassive. Que sont exactement les trous noirs supermassifs ?

Expliqué ce que sont les trous noirs supermassifs

Un rendu numérique imaginant à quoi ressemblerait un trou noir. Les trous noirs n’émettent pas de lumière et ne peuvent donc pas être photographiés à l’aide de méthodes conventionnelles.

Les trous noirs se répartissent en 4 catégories de base : stellaires, intermédiaires, supermassifs et miniatures. Parmi ceux-ci, les trous noirs intermédiaires et miniatures n’ont fait l’objet que d’hypothèses.

Lorsque les étoiles atteignent la fin de leur vie, elles ont tendance à gonfler, à perdre de la masse, puis à se refroidir soudainement pour former des naines blanches. Un trou noir stellaire se forme lorsqu’une énorme étoile brûle tout son carburant et s’effondre sur elle-même. Ces étoiles sont souvent 10 à 20 fois plus grosses que notre Soleil.

Les trous noirs stellaires se développent en prenant le contrôle d’autres étoiles ou en fusionnant avec d’autres trous noirs et en devenant un trou noir supermassif. Fondamentalement, lorsqu’un trou noir consomme plusieurs étoiles ou de nombreux trous noirs plus petits. Comme indiqué, un trou noir stellaire a une masse d’environ 10 à 20 fois celle de notre soleil. Un trou noir supermassif peut avoir des masses égales à des milliards de soleils, donc celui qui se trouve au centre de la Voie lactée est assez petit.

Expliqué ce que sont les trous noirs supermassifs (1)

Pour un trou noir supermassif, le Sagittarius A* est en fait un petit trou. L’autre SMBH que nous avons photographié, Messier 87, est 1000 fois plus massif. Crédit d’image: Télescope Event Horizon

Habituellement, les trous noirs supermassifs se trouvent au centre d’une galaxie. Il est postulé que la plupart des galaxies ont au moins un trou noir supermassif en leur centre. S’il y a plus d’un trou noir supermassif, ils s’effondrent probablement les uns dans les autres et forment un plus grand trou noir supermassif.

Peu importe leur taille de départ, les trous noirs peuvent se développer tout au long de leur vieaspirant le gaz et la poussière de tout objet qui se rapproche trop près, il est donc pratiquement impossible de déterminer quelle est la masse exacte d’un trou noir supermassif particulier.

Bien que les humains ne puissent pas voir les trous noirs même avec les télescopes les meilleurs et les plus puissants, ce que nous pouvons faire, c’est observer l’effet d’un trou noir sur les rayons lumineux. Lorsque des étoiles normales sont aspirées par des trous noirs, elles accélèrent et chauffent, émettant des rayons X qui sont détectés par des télescopes spatiaux à rayons X. C’est ainsi que nous en sommes arrivés à photographier le Sagittaire A*, ou tout autre trou noir d’ailleurs.

Parce qu’il est stipulé que presque toutes les galaxies ont au moins un trou noir supermassif, il est stipulé qu’il doit y avoir au moins 100 milliards de trous noirs supermassifs dans notre coin de l’univers. Sur ces milliards, nous n’avons pu en imager directement que deux, dont le Sagittaire A* de la Voie lactée.

Expliqué ce que sont les trous noirs supermassifs

Gauche : Sagittaire A* | À droite : Messier 87. Sur les 100 milliards de trous noirs supermassifs existants, ce sont les deux seuls que nous ayons pu photographier.

Le premier était le trou noir au centre de la galaxie elliptique géante, Messier 87un SMBH dont la masse est au moins 1000 fois supérieure à celle du Sagittaire A*.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂