dimanche, juillet 21, 2024
AccueilActualitéElton John et d'autres célébrités répondent au rappeur DaBaby après que les...

Elton John et d’autres célébrités répondent au rappeur DaBaby après que les commentaires anti-gays soient devenus viraux

L’icône musicale Elton John dénonce les commentaires anti-gays du rappeur populaire DaBaby ce week-end lors d’un festival musical à Miami.

Alors qu’il se produisait à Rolling Loud, le rappeur de 29 ans a déclaré à la foule : « Si vous ne vous présentez pas aujourd’hui avec le VIH, le sida, l’une de ces maladies sexuellement transmissibles mortelles qui vous feront mourir dans deux, trois semaines, allume ton portable. »

DaBaby se produit sur scène lors du Hot 107,9 Birthday Bash à State Farm Arena le 15 juin 2019 à Atlanta, Géorgie. Paras Griffin / Getty Images

Il a également fait plusieurs commentaires grossiers et désobligeants sur les femmes et les hommes homosexuels. Comme capturé dans une vidéo désormais virale de sa performance, DaBaby a doublé ses commentaires.

« Toutes les lumières se sont allumées, homo ou hétéro, a-t-il dit. « Tu veux savoir pourquoi ? Parce que même mes fans gays n’ont pas de putain de SIDA, des stupides a– n—–s. Ils n’ont pas le SIDA. Mes fans gays, ils prennent soin d’eux. Ils ne vont pas pour ce truc… Ce ne sont pas des drogués dans la rue.

Mardi, le rappeur « Masterpiece » a partagé des excuses apparentes sur Twitter, tout en réitérant apparemment ses sentiments envers la communauté LGBTQ.

« Quiconque a déjà été affecté par le SIDA/VIH, vous avez tous le droit d’être contrarié, ce que j’ai dit était insensible même si je n’ai pas l’intention d’offenser qui que ce soit », il a dit. « Alors mes excuses. »

Il a ajouté: « Mais la communauté LGBT … Je ne suis pas en train de vous tromper, n’est-ce pas. Vos affaires sont vos affaires. »

Mercredi, John, un défenseur de longue date du VIH et du sida, a partagé ses réflexions sur les réseaux sociaux dans un fil Twitter sur la rhétorique.

« Nous avons été choqués de lire les informations erronées sur le VIH et les déclarations homophobes faites lors d’une récente émission DaBaby », a commencé le chanteur de « Rocket Man », âgé de 74 ans. « Cela alimente la stigmatisation et la discrimination et est à l’opposé de ce dont notre monde a besoin pour lutter contre l’épidémie de sida. »

Elton John assiste à la soirée des Oscars Vanity Fair 2019 le 24 février 2019 à Beverly Hills, en Californie.Dia Dipasupil / Getty Images

« Les faits sont les suivants : le VIH a touché plus de 70 millions de personnes dans le monde : hommes, femmes, enfants et les personnes les plus vulnérables de nos communautés », a-t-il poursuivi. « Vous pouvez vivre longtemps et en bonne santé avec le VIH. Le traitement est si avancé qu’avec une pilule par jour, le VIH peut devenir indétectable dans votre corps et vous ne pouvez donc pas le transmettre à d’autres personnes. »

John a ajouté qu’un homme noir gay a 50% de chances à vie de contracter le VIH.

« La stigmatisation et la honte autour du VIH et de l’homosexualité sont un énorme moteur de cette vulnérabilité. Nous devons briser les mythes et les jugements et ne pas les alimenter », a-t-il déclaré. « Les faussetés homophobes et sur le VIH n’ont pas leur place dans notre société et notre industrie et en tant que musiciens, nous devons répandre la compassion et l’amour pour les personnes les plus marginalisées de nos communautés. Le travail d’un musicien est de rassembler les gens. »

Le gourou de la beauté « Queer Eye » Jonathan Van Ness, qui a révélé en 2019 qu’il était séropositif, s’est également prononcé contre les commentaires.

Jonathan Van Ness prend la parole sur scène lors de la soirée de visionnage des Oscars de la Fondation Elton John AIDS le 9 février 2020.Rich Polk / Getty Images

L’homme de 34 ans a déclaré sur Twitter, « Ce stigmate du VIH/SIDA est ce qui tue les gens et il est propagé par ce genre de désinformation que les gens vont croire #UequalsU. »

Le hashtag « UequalsU » signifie « indétectable égal non transmissible ». Selon l’organisation de défense des médias LGBTQ GLAAD, cela signifie que « si une personne séropositive suit son traitement, sa charge virale est indétectable et ne présente effectivement aucun risque de transmission du VIH ».

« La rhétorique utilisée par DaBaby est inexacte, blessante et préjudiciable à la communauté LGBTQ et aux quelque 1,2 million d’Américains vivant avec le VIH », a déclaré DaShawn Usher, directeur associé des communautés de couleur de GLAAD, à 45secondes.fr par e-mail.

.

« Il est essentiel que DaBaby et ses fans apprennent que les personnes vivant avec le VIH aujourd’hui, lorsqu’elles suivent un traitement efficace, mènent une vie longue et saine et ne peuvent pas transmettre le VIH. Alors que DaBaby a fait des tentatives désordonnées pour  » s’excuser « , des mesures doivent être prises pour une responsabilité totale et des changements pour faire mieux à l’avenir « , a ajouté Usher.  » Cela confirme en outre ce que GLAAD a rapporté l’année dernière dans l’étude sur l’état de la stigmatisation du VIH et la désinformation sur le VIH est répandue, et il y a beaucoup de travail à faire pour éduquer le public, y compris les artistes.

En 2020, cette étude a révélé que seulement la moitié des adultes américains se sentent bien informés sur le VIH et que des niveaux élevés de stigmatisation perçue autour du virus existent toujours. Environ 90 % des adultes américains ont convenu qu’« il existe une stigmatisation autour du VIH », « les gens jugent rapidement les personnes séropositives » et que « les gens font des suppositions lorsqu’une personne est testée pour le VIH ».

Dua Lipa se produit au Festival de musique et d’art Osheaga au Parc Jean-Drapeau le 5 août 2018 à Montréal, Canada. Mark Horton / Getty Images

Récemment, DaBaby a été en tête des charts avec la pop star Dua Lipa pour leur remix collaboratif de sa chanson « Levitating ». La version mettant en vedette DaBaby figure au Billboard Hot 100 depuis 42 semaines, régnant actuellement à la troisième place après avoir culminé à la deuxième place.

Lipa, qui compte un énorme public LGBTQ, s’est prononcée mardi contre son partenaire musical.

« Je suis surprise et horrifiée par les commentaires de DaBaby », a écrit la pop star de 25 ans sur son histoire Instagram. «Je ne reconnais vraiment pas cela comme la personne avec qui j’ai travaillé. Je sais que mes fans savent où se trouve mon cœur et que je suis à 100% avec la communauté LGBTQ. Nous devons nous unir pour lutter contre la stigmatisation et l’ignorance autour du VIH/SIDA.

La chanteuse Demi Lovato a fait écho à ces sentiments en partageant une infographie sur l’incident avec une photo qui dit « Le VIH n’est pas une maladie gay ».

« Les gens chauds écoutent la version originale de la lévitation », a légendé Lovato, encourageant apparemment les fans à sauter le remix avec DaBaby.

Un représentant du rappeur n’a pas répondu à la demande de 45secondes.fr pour un commentaire supplémentaire.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. ?

Top Infos

Coups de cœur