ecouteur

Ecouter de la musique altère la créativité (comme le savait bien Beethoven)

Aïe, encore une idée reçue qui prend du plomb dans… les oreilles : écouter de la musique en travaillant réduit la capacité créatrice de l’auditeur.

Sur ce sujet les avis sont partagés, les uns ne peuvent pas travailler en musique, d’autres ne pourraient s’en passer (d’autant plus qu’ils travaillent en open-space et se servent de facto de la musique pour s’isoler).

Quatre chercheurs britanniques ont mesuré la performance de 15 femmes et 15 hommes exposés à 3 types de ‘bruits’ :
– chansons dans une langue qui n’est pas leur langue maternelle,
– chansons sans parole,
– chansons dans leur langue maternelle et bruits de bibliothèque.

L’efficience du travail de chaque participant est mesuré par la performance dans le CRAT (Compoud Remote associate Task) qui grosso modo permet de mesurer la créativité d’un individu (trouver un mot reliant trois autres mots – par exemple vue, orgue, virgule le mot les réunissant tous étant point).

L’équipe de chercheurs a noté une baisse sensible de la performance créative dans les trois situations par rapport à une situation normale (aucun bruit, aucune musique). Et ce même chez les cobayes ayant déclaré que la musique avait amélioré leur performance pendant les tests.

Pour les universitaires, le pourquoi du comment n’est pas évident. Les changements de ton et de rythme affecteraient certains process cognitifs impliqués dans la créativité (association, subvocalisation, représentation visuo-spatiale…).

Quoiqu’il en soit leur conclusion est sans appel… finis les casques sur la tête des designers/concepteurs/créateurs !
Mauvaise nouvelle. Ou pas.

0

Nous rejoindre