in

Des complots homophobes pour infecter délibérément la communauté LGBT avec le COVID-19

L’homophobe alt-right avait l’intention d’infecter «10 à 20» personnes LGBT + avec COVID-19. (GABRIEL BOUYS / AFP via Getty)

Un homophobe de droite en Nouvelle-Zélande fait l’objet d’une enquête pour un complot visant à infecter délibérément la communauté LGBT + et les personnes de couleur avec le COVID-19.

Selon la publication queer New Zealand Express, l’homme a posté sur un site Web alt-right affirmant qu’il avait contracté «la grippe woohoo», et a écrit qu’il avait «vraiment mal à la gorge» et qu’il était incapable d’arrêter de tousser.

Il a ensuite expliqué qu’il voulait cibler la communauté LGBT + et les communautés de couleur en propageant le virus dans un bar gay d’Auckland et dans une église.

L’homophobe anonyme a déclaré qu’il visait à infecter 10 à 20 personnes au bar, et a demandé des conseils sur la façon de «s’intégrer sans risquer d’être frappé».

Il a également dit qu’il prévoyait de visiter plusieurs églises avec des congrégations de couleur, et dans un autre message a demandé s’il serait «trop suspect» de se rendre dans les églises car la plus proche de lui était «majoritairement blanche».

La police a été informée et a déclaré à la publication qu’elle prenait les menaces «extrêmement au sérieux».

Un porte-parole de la police a déclaré que les autorités «continuaient à enquêter sur un message anonyme publié sur un forum en ligne».

Ils ont déclaré: «La nature de ce message anonyme est préoccupante et la police prend ce genre de questions très au sérieux.

«La police est limitée dans ses commentaires à ce stade, car nos enquêtes sont en cours.»

Nouvelle-Zélande minister for health a répondu à l’enquête: « Le ministère soutient la police en tant qu’organisme approprié pour enquêter sur cet incident, car elle sera la mieux placée pour découvrir ce qui s’est passé et déterminer quelles autres actions sont nécessaires.

Le pays a réduit ses nouveaux cas quotidiens de COVID-19 à des chiffres uniques sous la direction de la Première ministre Jacinda Arden qui, après les élections d’octobre, dirigera désormais un parlement avec la plus forte proportion de députés LGBT + au monde.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂