dans

Défendre la Terre contre des astéroïdes dangereux: questions-réponses avec Lindley Johnson de la NASA

Lindley Johnson, officier de la défense planétaire de la NASA et directeur de programme du bureau de coordination de la défense planétaire.

Lindley Johnson, officier de la défense planétaire de la NASA et directeur de programme du bureau de coordination de la défense planétaire. (Crédit d’image: Lonnie Anderson / Sandia National Laboratories)

C’est un lancer de dés cosmique. Il ne fait aucun doute qu’un astéroïde ou une frappe de comète pourrait causer des ravages considérables et affecter profondément la vie sur Terre.

Le plus gros coup ces derniers temps a été l’objet qui a explosé au-dessus de Tunguska, en Sibérie, en juin 1908 avec un impact énergétique de cinq à 15 mégatonnes. Puis il y a eu cette explosion aérienne spectaculaire et destructrice en février 2013 au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk. le Explosion de Tcheliabinsk a généré une onde de choc qui a brisé les fenêtres au sol et les éclats de verre volants qui en ont résulté ont blessé plus de 1000 personnes.

Bien que ces accrochages soient rares, les connaisseurs les appellent services de reveil.

Infographie: L’énorme explosion de météores russes est la plus importante depuis 1908

Contrecarrer un objet entrant qui a la Terre dans son réticule signifiera dévier ou perturber l’objet dangereux. C’est une tâche de défense planétaire, une «science planétaire appliquée» pour aborder le risque d’impact des objets géocroiseurs (NEO).

Lindley Johnson est l’officier de défense planétaire de la NASA et le directeur du programme du bureau de coordination de la défense planétaire. Un e-mail de lui comprend la ligne sur le travail: «Hic Servare Diem», en latin pour «Ici pour sauver la journée».

45secondes.fr s’est entretenu avec Johnson pour discuter des événements récents et de ce qui est à l’ordre du jour de la défense planétaire dans l’année à venir.

45secondes.fr: Quel est l’impact du 1 décembre défaite du télescope de 305 mètres de l’Observatoire d’Arecibo sur vos efforts de radar planétaire pour les observations de NEO?

Johnson: La National Science Foundation a pris la décision difficile de la démanteler pour des raisons de sécurité et de la démanteler. Mais le télescope a décidé de le faire seul. Son observation radar planétaire n’est pas unique, comme nous l’avons à notre Goldstone [Solar System Radar in California’s Mojave Desert] aussi. Ce qui était unique Arecibo était la taille de la parabole et la puissance qu’elle a générée, ce qui lui a donné une portée plus longue que celle que nous avons chez Goldstone.

45secondes.fr: Nous avons donc capacité perdue?

Johnson: Nous avons perdu cette capacité, mais nous n’avons pas perdu la capacité du radar planétaire. Mais cela fait de Goldstone une capacité plus critique pour nous qu’elle ne l’était. Nous avions des chevauchements et des redondances avant la perte d’Arecibo, mais maintenant nous avons Pierre en or. Je pense que non seulement la NASA, mais aussi d’autres agences, entreprendront bientôt une étude sur l’avenir de notre capacité de radar planétaire. Je pense que la perte d’Arecibo fournira l’incitation à rassembler cela, un effort concerté de la part de plusieurs agences.

A lire :  Anika Chebrolu, fille amérindienne de 14 ans, gagne 25000 € pour sa recherche sur le traitement du COVID-19

En relation: Astéroïdes potentiellement dangereux (images)

Dommages subis au télescope de 305 mètres de l'observatoire d'Arecibo.  La partie supérieure des trois tours de support du télescope s'est rompue.  Lorsque la plate-forme d'instruments de 900 tonnes est tombée, les câbles de support du télescope ont également chuté.

Dommages subis au télescope de 305 mètres de l’observatoire d’Arecibo. La partie supérieure des trois tours de support du télescope s’est rompue. Lorsque la plate-forme d’instruments de 900 tonnes est tombée, les câbles de support du télescope ont également chuté. (Crédit d’image: NSF / Université de Floride centrale)

45secondes.fr: Comment se déroule le lancement l’année prochaine de la NASA Test de redirection d’astéroïdes double (DART) arrive?

Johnson: C’est environ les deux tiers du chemin grâce à son intégration et à son test maintenant au laboratoire de physique appliquée [APL, at Johns Hopkins University in Maryland]. Il commence à ressembler à un véritable vaisseau spatial. Mais il y a certainement eu des défis avec COVID-19 et la livraison par les fournisseurs de toutes les pièces. L’un des gros morceaux restants à livrer est le déploiement des panneaux solaires. Mais le calendrier d’intégration a été réorganisé. Les choses semblent positives tout au long des tests en cours. Nous sommes en assez bonne forme pour faire expédier DART à Vandenberg [Air Force Base in California] pour répondre au lancement de fin juillet.

45secondes.fr: Une mise à jour sur le Cubesat italien léger de l’Agence spatiale italienne pour l’imagerie des astéroïdes, le LICIACube construit pour témoigner de l’impact de DART?

Johnson: Ils ont aussi eu leurs défis, peut-être encore plus. Nous espérons qu’ils pourront respecter le calendrier. LICIACube pourrait être intégré à APL, ou il pourrait également être intégré à Vandenberg si nécessaire.

Imagerie de l’astéroïde JO25 2014, générée avec des données radar collectées à l’aide du radar du système solaire Goldstone de la NASA dans le désert de Mojave en Californie. (Crédit d’image: NASA / JPL-Caltech / GSSR)

45secondes.fr: En tant que première mission de défense planétaire de la NASA, qu’espérez-vous apprendre de DART?

Johnson: Il confirmera pour nous quelle est la viabilité du technique d’impacteur cinétique est pour détourner l’orbite d’un astéroïde et déterminer qu’elle reste une option viable, au moins pour les astéroïdes de plus petite taille, qui sont le risque d’impact le plus fréquent.

45secondes.fr: Vous avez participé à une série d’exercices «de table» impliquant l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA) et d’autres organisations sur la nature, les risques et les mesures à prendre en cas de rencontre de la Terre avec un astéroïde ou impact de la comète. Quelle est leur valeur pour votre travail?

A lire :  Une analyse de la NASA montre le record de 2020 pour l'année la plus chaude de tous les temps

Johnson: Il y en aura certainement d’autres à venir, et peut-être l’année prochaine. Nous introduisons différents scénarios, comme combien de temps avant l’impact avez-vous? Ou quelle est la taille de l’objet? À ce jour, les exercices ont été réalisés avec une communauté relativement petite. Je pense que dans un exercice futur, notre objectif principal est de faire participer une communauté plus large du groupe de travail sur les protocoles d’urgence relatifs aux menaces d’impact des objets géocroiseurs, représentant un certain nombre d’autres agences qui n’ont pas été impliquées dans les exercices précédents. Ce groupe de travail a été formé au début de 2019 pour travailler sur les actions de l’objectif 5 dans la stratégie et le plan d’action nationaux pour les objets géocroiseurs.

Vue artistique du vaisseau spatial DART (Double Asteroid Redirection Test) de la NASA et du chien de garde LICIACube de l’Agence spatiale italienne avant l’impact sur le système binaire Didymos. (Crédit d’image: NASA / Johns Hopkins APL / Steve Gribben)

45secondes.fr: Le JPL Center for NEO Studies est le centre de la NASA pour calculer les orbites des astéroïdes et des comètes et leurs chances d’impact sur la Terre. Des données sur les boules de feu et les bolides sont incluses sur leur site Web, dont certaines proviennent de satellites militaires classifiés. Comment se déroule cet échange de données entre la NASA et l’armée?

Johnson: Les voies et les capacités sont plus simples qu’elles ne l’étaient auparavant. Nous travaillons toujours à le rendre plus rapide, plus automatisé. Au cours de cette dernière année, certaines d’entre elles étaient quelque peu manuelles, les données étant retardées plus longtemps que nous ne le souhaiterions. Si vous consultez le site Web, vous verrez un ajout régulier d’événements dans notre base de données.

Le vaisseau spatial NEO Surveyor proposé par la NASA. (Crédit d’image: NASA / JPL-Caltech)

45secondes.fr: Vous voudriez obtenir ces données beaucoup plus tôt?

Johnson: Dans les heures suivant l’événement, sinon plus rapidement.

45secondes.fr: des échantillons d’astéroïdes ramenés sur Terre – qu’ils proviennent du Japon Vaisseau spatial Hayabusa2 et de la NASA OSIRIS-REx – Quelle est leur valeur pour votre bureau de défense planétaire?

Johnson: Ils nous aident certainement à comprendre la nature et la composition de ces objets. Faire en sorte que ces engins spatiaux les observent de près fait partie d’une approche étape par étape, depuis leur télédétection… puis la collecte d’un échantillon pour analyse en laboratoire ici sur Terre. Cela confirme ce que nous pensons savoir sur la composition d’un astéroïde.

A lire :  La Terre est plus chaude que jamais - Que se passe-t-il ensuite?

C’est bien sûr d’un grand intérêt pour la communauté scientifique. Mais il est également utile de comprendre comment les techniques d’atténuation pourraient être plus efficaces. Pour la télédétection de ces objets, vous ne savez jamais si les lignes et les gribouillis sont correctement interprétés. Lorsque vous vous approchez, vous pouvez confirmer un certain nombre de choses. C’est donc une sorte d’approche bootstrap.

En relation: Les plus grandes rencontres d’astéroïdes de tous les temps!

Cette carte montre les événements de boules de feu rapportés, avec l’énergie optique rayonnée totale approximative et l’énergie d’impact totale calculée pour chacun d’eux. (Crédit d’image: Alan B. Chamberlin / JPL-Caltech)

45secondes.fr: Avez-vous de nouveaux mots sur votre proposition de vaisseau spatial NASA Near Earth Object Surveyor, un télescope infrarouge spatial capable de détecter des astéroïdes proches de la Terre?

Johnson: D’un point de vue technique, tout le monde s’accorde à dire que ce projet est prêt à passer à la phase B, une conception préliminaire. L’incertitude actuelle est ce que sera le futur budget. Notre programme de défense planétaire ne dispose pas d’un budget suffisant pour le nombre d’années qu’il faudra pour se développer Arpenteur NEO jusqu’à présent.

45secondes.fr: En regardant en arrière et en regardant l’avenir, comment évaluez-vous le programme de défense planétaire de la NASA?

Johnson: Le programme de la NASA se poursuit. En utilisant les capacités au sol en 2020, il semble que le nombre de objets géocroiseurs trouvés atteindra 2800 [for the year], un nombre record pour nous. La plupart d’entre eux sont assez petits, bien inférieurs au seuil de 140 mètres auquel nous travaillons.

Le niveau dont nous trouvons les astéroïdes de 140 mètres et plus reste assez stable, à environ 500 par an. Notre projection du nombre de ces objets est d’environ 25 000, et nous n’en avons trouvé qu’un peu plus du tiers jusqu’à présent, peut-être 38% environ. Nos modèles nous disent que nous en avons environ 15 000 de plus à trouver. À 500 par an, vous faites le calcul, cela fait 30 ans que nous devons traverser ce genre d’opérations aujourd’hui. Nous pouvons le faire plus rapidement. Nous savons que nous avons la technologie pour le faire plus rapidement, et c’est ce que NEO Surveyor propose.

Leonard David est l’auteur du livre « Moon Rush: The New Space Race », qui a été publié par National Geographic en mai 2019. Écrivain de longue date pour 45secondes.fr, David fait des reportages sur l’industrie spatiale depuis plus de cinq décennies. Suivez-nous sur Twitter @Spacedotcom ou sur Facebook. Cette version de l’histoire publiée sur 45secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Autosur TÜV DCTA Saint-Étienne Sud Contrôle technique de véhicules avec ou sans contre visite dès 57,90 € avec Autosur TÜV DCTA Saint-Étienne Sud
    Prendre soin de son véhicule avec une prestation réalisée dans un garage spécialisé
  • Autosur TÜV DCTA Roubaix Contrôle technique avec contre-visite en option selon le type de véhicule dès 57 € chez Autosur TÜV DCTA Roubaix
    Vérifier et contrôler son véhicule dans un centre de contrôle technique de référence pour rouler en toute sécurité
  • QAZQA Goupille de mise à la terre en acier avec matériel de montage
    Commandé en semaine avant 20h, livré le lendemain! Livraison et retour gratuits. Ampoule incluse:Nee Spécifications: Fonctions supplémentaires:Luminosité variable, variateur non inclus Broche de terre galvanisée à chaud universelle avec matériel de montage. Cette broche de mise à la terre vous permet de fixer
Egoland.jpg

Egoland, l’événement Rust qui balaie Twitch et YouTube

Samsung Galaxy Note21

Ce concept spectaculaire imagine à quoi ressemblerait le Samsung Galaxy Note21