in

Daniel Radcliffe et son plus gros problème avec la célébrité

Curiosités

le protagoniste de Harry Potter il est devenu une star immédiate lorsqu’en 2001, il a joué dans son premier long métrage en tant que sorcier de Poudlard.

Harry Potter est arrivé au cinéma en 2001.©IMDBHarry Potter est arrivé au cinéma en 2001.

enfance de Daniel Radcliffe pourrait être comparé, tranquillement, à celui qui avait une autre figure comme celle de Macaulay Culkin. Les deux acteurs ont commencé à travailler très jeunes sur des projets qui sont devenus des phénomènes mondiaux qui ont emporté la normalité de leur vie. De projets comme Harry Potterpour RadcliffeOui Mon pauvre petit angepour Culkinla vie publique n’a jamais été la même et ils n’ont jamais pu marcher dans la rue sans être reconnus ou avoir constamment à interagir avec des étrangers.

Dans une interview avec Graham Norton, Daniel Radcliffe a révélé quelle était la pire partie de tout ce qu’il a dû vivre depuis qu’il a commencé à jouer dans la saga de Assistant de Poudlard dans le premier film distribué par Images de Warner Bros. en 2001. « Je pense que lorsque vous commencez à jouer jeune, les gens s’attendent à ce que vous soyez tout le temps un connard complet et c’est le genre d’attentes auxquelles vous êtes confronté. »a expliqué l’artiste, qui a ensuite souligné : « Toute ma vie j’ai travaillé pour ne pas être comme ça et m’en éloigner le plus possible ».

Dans ce sens, Daniel Radcliffe Il a reconnu qu’à plus d’une occasion, il a dû faire face à des situations dans lesquelles des personnes se sont comportées très grossièrement à son égard ou l’ont maltraité, et il n’a fait que leur répondre : « Oui! C’est bien! ». En riant, il a souligné que même si ce n’est généralement pas la norme et que « 99% du temps » les gens qui l’abordent dans la rue se comportent de manière agréable, il a dû vivre des situations inconfortables et abusives que personne ne voudrait vivre.

« De temps en temps, quelqu’un s’approche de moi et me dit : ‘Puis-je prendre une photo avec toi ?’ et je réponds, sans rien vouloir dire, ‘oui, bien sûr, si tu veux’, ce à quoi ils me disent : ‘Eh bien, je ne t’aurais pas demandé si je ne voulais pas’ »a rappelé le protagoniste de Harry Potter. Comme il l’a expliqué, c’est sa petite amie qui lui a fait entendre raison et c’est elle qui le guide petit à petit pour qu’il puisse se différencier à chaque fois que quelqu’un le maltraite. En tout cas, il a précisé que bien qu’il puisse le reconnaître plus facilement, il ne se baisse pas à leur hauteur pour leur répondre ou se comporte comme une mauvaise personne.

+Le cas de Rupert Grint, l’acteur qui ne sait pas dire non

Dans le même entretien avec Graham Norton, Daniel Radcliffe Il a reconnu que celui qui passe le plus mauvais moment est son ancien partenaire de tournage, Rupert Grint. L’acteur qui a joué Ron Weasley dans la saga des films sortis entre 2001 et 2011, il a fini par payer cher sa gentillesse envers les gens. « Je ne connais pas les détails en profondeur mais Rupert s’est retrouvé chez quelqu’un pour ne pas avoir arrêté de dire oui à des choses »il a pointé Daniel Radcliffe.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂