dans

Daimler perd un nouveau procès en matière de brevet contre le japonais Sharp

Après le procès intenté par Nokia, Daimler a perdu une autre poursuite devant les tribunaux allemands pour contrefaçon de brevet liée aux technologies de communication mobile. Le plus récent a été remporté par le japonais Sharp.

Mercedes-Benz vient de lancer la dernière génération de la Classe S, qui regorge de nouvelles fonctionnalités, dont plusieurs écrans à l’intérieur de l’habitacle.

Plus d’écrans signifie naturellement plus de technologie, à savoir les communications mobiles et la connectivité.

Cependant, le constructeur de Stuttgart a des problèmes liés aux brevets, ayant déjà perdu deux procès en Allemagne en seulement trois semaines.

Le premier procès a eu une issue favorable pour le finlandais Nokia et ce dernier sollicite une compensation financière pour l’utilisation de sa technologie de communication mobile.

Pour aggraver les choses, Daimler a de nouveau perdu un nouveau procès, également lié à des brevets technologiques, et cette fois pour les Japonais de Sharp.

Selon Automotive News, le procès de Sharp contre Daimler est très similaire à celui de Nokia.

Le fabricant allemand utilise la technologie mobile dans ses modèles (il n’a pas été précisé dans lequel) sans acquérir de licences auprès des titulaires de brevets.

Daimler fait face aux entreprises technologiques

Apparemment, il existe un pool de titulaires de brevets – principalement des entreprises technologiques – qui se battent pour leurs droits de brevet. Jusqu’à présent, Nokia et Sharp ont réussi à gagner des poursuites contre Daimler.

En fin de compte, comme avec Nokia, Sharp peut interdire la vente de voitures Mercedes-Benz en Allemagne.

Cependant, Daimler a décidé de faire appel de la sentence. Cela signifie que Sharp doit payer une caution d’environ 5,5 milliards d’euros pour indemniser Daimler en cas de perte de l’action.

A lire :  Et il y en a sept. Lewis Hamilton (à nouveau) remporte le titre des pilotes de Formule 1

Il est à noter que la caution de Nokia était de sept milliards d’euros qui n’ont pas encore été déposés, donc l’interdiction de vente n’a pas encore été imposée à Daimler.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

Tout ce que nous savons sur la grande saison 2

La Toyota GR Yaris est-elle moins agressive? Ce kit est la solution