in

DaBaby a critiqué la ligne offensante sur le sida dans les paroles de Giving What It’s Supposed to Give

29 juillet 2021, 11:53

Partage facebook


Partager sur Twitter

DaBaby rappe sur le sida et aborde ses propos homophobes dans son nouveau single et visuel.

DaBaby est à nouveau sous le feu des critiques et maintenant, c’est à cause de ses paroles et de sa vidéo « offensives » « Giving What It’s Supposed to Give ».

Dimanche (25 juillet), DaBaby a été appelé pour une série de déclarations problématiques et homophobes il a fait à Rolling Loud à Miami. Pendant le concert en direct, le joueur de 29 ans a déclaré : « Si vous ne vous présentez pas aujourd’hui avec le VIH/SIDA, allumez un briquet de téléphone portable. Les gars, si vous ne sucez pas la bite sur le parking, mettez un briquet de téléphone portable en haut. » Il a ensuite tenté de défendre ses propos.

Depuis lors, plusieurs personnes ont appelé DaBaby pour ce qu’il a dit. Il a depuis présenté des excuses en quelque sorte à « toute personne touchée par le sida/le VIH », mais a refusé de s’excuser auprès de la communauté LGBTQ+. Maintenant, DaBaby a suscité une nouvelle indignation en publiant une nouvelle chanson dans laquelle il plaisante sur le sida et une vidéo dans laquelle il double ses commentaires précédents.

LIRE LA SUITE: Dua Lipa dénonce les commentaires homophobes de DaBaby et ne le suit plus sur Instagram

DaBaby a claqué

DaBaby a critiqué « offensant » Donner ce qu’il est censé donner, les paroles et la vidéo. Image: Billion Dollar Baby Productions

Dans le clip « Giving What It’s Supposed to Give », DaBaby brandit une pancarte avec le mot « AIDS » dessus en même temps qu’il rappe : « Bitch, we like AIDS, I’m on your ass, we on ton cul, salope, nous n’irons pas loin (Allez-y).  » Il reçoit également du sexe oral dans la vidéo et cela se termine par une non-excuse concernant les récentes déclarations homophobes de DaBaby.

Dans les derniers plans de la vidéo, les mots : « Ne combattez pas la haine par la haine », écrits aux couleurs du drapeau de la fierté, apparaissent à l’écran. DaBaby ajoute ensuite: « Mes excuses d’être moi de la même manière que vous voulez la liberté d’être vous. » Bien sûr, être homophobe n’est pas la même chose que vouloir la liberté d’être LGBTQ+ sans faire face aux préjugés.

En réponse à la vidéo, le journaliste Hugh McIntyre a tweeté : « DaBaby a sorti un nouveau clip aujourd’hui, et il le termine avec cette carte de titre : Abso-putain-lutely not. » La star des médias sociaux queer, Matt Bernstein, a également ajouté: « D’une manière ou d’une autre, cela a empiré. C’est une parole de la nouvelle chanson de Dababy. »

En réponse à la nouvelle réaction, DaBaby s’est adressé à Instagram pour écrire: « Vous avez déjà écrit une vidéo, vous et 3 autres la produisez, vous la réalisez en la mettant en vedette ET en y rappant, filmez la vidéo pendant 16 HEURES jusqu’à 4 heures du matin, prenez une douche et sautez dans un jet pour @rollingloud et avec seulement 2 heures de repos, offrez l’une des MEILLEURES performances de tout le festival, mais aussi la performance la plus controversée et la plus émouvante. »

Il a poursuivi: « En raison de choses jugées « insensibles » dites pendant votre performance, même si vous êtes un ANIMATEUR, essayez de vous excuser et d’expliquer que vous ne vouliez aucun mal et que vous n’étiez divertissant que comme vous êtes payé pour le faire, et n’avez aucun problème avec la préférence sexuelle de quelqu’un qui est en dehors de la vôtre, seulement pour qu’un nombre substantiel de personnes refusent de comprendre votre logique, accompagnent un sujet tendance et jouent avec votre personnage et fassent tout leur possible pour retirer de l’argent de vos poches et de la nourriture la bouche de tes enfants. »

DaBaby a également écrit: « & Coïncidemment, la vidéo que vous tourniez jusqu’à 4 heures du matin le JOUR DE @rollingloud aborde TOUS les sujets controversés qui font la une des journaux, vous allez donc à contre-courant dans la direction opposée de chaque personne effrayée autour de vous et restez fidèle à vous-même & DROP DAT BITCH au plus fort de l’agitation & montrez une fois de plus au monde que vous NE POUVEZ PAS ÊTRE BAISÉ AVEC L’ESPRIT ? Je l’ai fait. Je viens de le faire. L’œuvre de Dieu. »

Depuis qu’il a fait ses premiers commentaires, des stars comme Dua Lipa et Elton John ont appelé DaBaby. GLAAD a également publié une déclaration condamnant ses actions, dans laquelle ils écrivent : « La rhétorique utilisée par DaBaby est inexacte, blessante et préjudiciable à la communauté LGBTQ et aux quelque 1,2 million d’Américains vivant avec le VIH.

Il a poursuivi: « Il est essentiel que DaBaby et ses fans apprennent que les personnes vivant avec le VIH aujourd’hui, lorsqu’elles suivent un traitement efficace, mènent une vie longue et en bonne santé et ne peuvent pas transmettre le VIH. Bien que DaBaby ait tenté au hasard de s’excuser, des mesures doivent être prises pour la pleine responsabilité et les changements pour faire mieux à l’avenir. »

La déclaration s’est terminée: « Cela confirme en outre ce que GLAAD a rapporté l’année dernière dans le Étude sur l’état de la stigmatisation du VIH que la stigmatisation et la désinformation autour du VIH sont répandues, et qu’il y a beaucoup de travail à faire pour éduquer le public, y compris les artistes. »

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂