in

Critique du deuxième épisode de What if…? (Et si…?) Par Marvel

Nous continuons avec les réalités alternatives dans un voyage stellaire plein d’émotions avec la critique du deuxième épisode de Et si…?

Voyons, peut-être que pour certains, le premier chapitre de cette série Marvel a été peu « modifiable ». Bien que si vous y réfléchissez bien, avec Carter comme Captain America (ou plutôt la Grande-Bretagne), beaucoup de choses changent. Eh bien, la vérité et la vérité, c’est que si vous lisez ceci critique du deuxième épisode de Et si… ? (Et si…?) Chargé de spoilers, vous verrez que nous sommes confrontés à une toute autre aventure.

[affimax keyword= »Avengers » engine= »afx » merchants= »amazon,9,19″ template= »grid »]

 

Dans ce chapitre, nous abordons l’historique de la question suivante. Et si T’Challa était Star-Lord ? Au lieu que Yondu soit personnellement en charge de la mission de récupérer le fils du Céleste, ce seraient ses sbires, un tantinet idiots, qui commettraient l’erreur de faire venir le futur roi du Wakanda. A partir de là, tous les événements se déroulent de manière très, très inégale.

D’une part, les hommes de main de Ronan, qui recherchent le pouvoir de la Pierre d’Infinité de Morag, reconnaissent Star-Lord comme un crack. De plus, même Korath veut rejoindre les Raiders, qui ont beaucoup changé sous l’influence de T’Challa. Maintenant, au lieu de voler pour leur propre bien, ils essaient d’améliorer la galaxie en obtenant des choses de mauvaises personnes.

 

Le chapitre se concentre sur la récupération des braises de la genèse, capables de régénérer une planète entière avec seulement une petite partie d’entre elles. De cette façon, les Raiders pourraient aider pratiquement toute la galaxie. Le problème? Le Collectionneur, qui a acquis tant de pouvoir qu’il est la plus grande menace galactique, avec l’Ordre Noir sous son commandement.

T’Challa l’explorateur

Bon, ce chapitre 2 de What if… ?, pour moi, il améliore beaucoup ce que j’ai vu dans le premier. Alors que le précédent était une version du film Captain America (avec ses ajouts) qui changeait de rôle, dans celui-ci, nous voyons une histoire totalement nouvelle, dans laquelle de nombreux personnages bien-aimés apparaissent d’une manière que personne n’imagine.

[affimax keyword= »Captain America » count= »7″ merchants= »amazon,9,19″ template= »carousel »]

Déjà au générique on voit Josh Brolin, avec le spoil que cela implique : Thanos est là. Cependant, cette version du titan fou est liée aux Raiders grâce aux arguments convaincants de T’Challa. Bien sûr, tout au long du chapitre, les souhaits de désintégrer la moitié de l’univers sont une blague pleine d’esprit. Et nous ne pourrions pas être plus d’accord avec cette facette.

D’un autre côté, comme Thanos est de bonne humeur, Nebula est présenté différemment. Elle a également un rôle important, en tant que femme fatale du groupe, sans les ajouts robotiques que son père l’a forcée à transplanter dans la ligne principale. Bien sûr, l’ajout comique de la relation père-fille se manifeste également à de nombreux moments.

 

Dernier point mais non le moindre, Drax. Grâce à l’intervention de Star-Lord sa planète n’a pas été détruite, et maintenant il travaille comme barman à la cantine. Le bonhomme a l’air heureux. Comme vous pouvez le voir, beaucoup de changements dans l’histoire, et beaucoup d’humour bien mis en œuvre dans le chapitre.

Yondu, comment peut-il en être autrement, est génial tout au long de l’épisode. Il n’y a vraiment rien qui dit « ça m’a énervé », puisque tout ce qui est montré coïncide avec l’intrigue que l’Observateur vous raconte. Eh bien, Thanos est un peu plus doux que dans nos souvenirs, mais nous le négligeons pour ne pas faire oublier Star-Lord.

[affimax keyword= »Gamora » count= »2″ template= »grid »]

Nous sommes face à un chapitre très complet, dont la dose d’action, de sérieux et de comique est parfaitement équilibrée, à l’image du rasoir de Gamora. Un délice visuel et narratif pour les téléspectateurs, qui apprécieront l’épisode qu’ils soient fans de Marvel ou de la première incursion. Bien que je sois désolé pour Peter, puisque son histoire n’est pas qu’elle se termine très bien dans cette chronologie.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂