dans

Comment unir les gens nous rend heureux

L’être humain est un être social. Nous vivons en société et ce mode de vie a permis à l’homme de progresser sur le plan technologique. Cependant, à mesure que nous progressons dans la complexité de notre société, à la fois socialement et technologiquement, nous augmentons notre individualisation et nous nous séparons d’une communauté. La communauté, qui est la communion et le rassemblement de personnes diverses, est perdue et nous entrons dans l’isolement.

L’idée de propriété privée a créé un besoin pour nous d’avoir notre propre maison. L’accumulation de richesses a également généré de la compétitivité, car nous sommes désormais en concurrence pour voir qui est meilleur dans un certain aspect. Ainsi, des expressions telles que «n’abandonnez jamais», «c’est seulement avec votre sueur que vous accomplissez des choses», «de mieux en mieux», etc., sont créées.

Ces deux idées créent un gros problème pour nous: l’isolement. Nous habitons actuellement en copropriété, mais nous ne connaissons pas nos voisins. Nous nous isolons de plus en plus dans notre réalité, sans nous connecter avec les autres. Nous perdons tout intérêt pour la vie de l’autre et nous nous concentrons sur l’acquisition de plus de choses, car après tout, ce sont elles (les choses) qui nous apporteront le bonheur. Dans une logique de consommation, on commence à lutter pour acquérir des choses et les gens sont abandonnés ou isolés.

Cependant, si nous comprenons que le bonheur de l’autre est aussi mon bonheur, nous apprendrons que le réseau est une grande source de joie et de bien-être. Mais quel est ce réseau?

A lire :  Les marques contribuent à améliorer l'estime de soi des femmes

Le net
Le réseautage, dans cet aspect de la sociabilité, signifie la structure dans laquelle différents individus entretiennent plusieurs types de relations, qu’elles soient d’amitié, d’affaires, familiales ou sexuelles. Dans ce réseau se trouvent les personnes qui nous apporteront soutien et soutien dans les moments difficiles et que nous aiderons également.

En nous connectant avec les gens, nous pouvons éprouver de la gratitude, aider les autres, de la compassion, des joies, partager des peines et voir d’autres réalités. Lorsque nous perdons ce contact avec l’autre, nous perdons une grande richesse. Nous perdons l’expérience de l’autre et tout le trésor qu’il apporte.

Cette expérience perdue génère des sentiments d’abandon et de souffrance. Parce que nous avons perdu la connexion avec les gens, nous avons perdu notre union et maintenant nous sommes des êtres individualisés chez nous et au travail. Dans la nature, les animaux vont toujours ensemble, car c’est une forme de protection et un mode de vie plus sûr.

Comme indiqué précédemment, l’isolement que nous créons crée de plus en plus de problèmes, que nous croyons être individuels, en raison de notre logique individualiste. Ainsi, l’existence de la dépression et de l’anxiété, qui s’accroissent de plus en plus dans notre société, est traitée comme un problème individuel, alors qu’elle reflète en fait un problème de société plus large. Si nous sommes plus éloignés et en compétition les uns avec les autres tout le temps, il est naturel que nous soyons plus anxieux et que nous soyons isolés et déprimés.

La dépression peut même être associée à des taux d’anxiété, qui sont générés par ce besoin d’atteindre un statut, de gagner plus d’argent et d’être reconnu.

A lire :  Apprenez à augmenter l'estime de soi en quelques jours

Cependant, si nous sommes dans notre réseau, la vie devient plus facile. Les communautés s’entraident et nous sommes soutenus selon nos mérites. Cela vous paraît-il utopique? Si oui, sachez que de telles communautés existent déjà et que cela les fait vivre plus longtemps et avec une meilleure qualité de vie. Dans un documentaire intitulé Happy, qui a sur YouTube, vous pouvez voir comment les réseaux et la connexion avec les gens peuvent apporter une vie avec plus de bonheur, de joie et de bien-être.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Okapi n°976 : Tout se qui nous rend heureux - Collectif - Livre
    Annales - Occasion - Bon Etat - Okapi - Revue - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.