dans

Cinq habitudes qui nuisent à la fertilité masculine

L’isolement social requis par la pandémie du nouveau coronavirus a introduit des habitudes dangereuses qui, en plus d’être nocives pour la santé en général, peuvent avoir un impact sur la fertilité masculine et produire des conséquences négatives pour ceux qui veulent avoir un enfant dans le futur. Selon l’urologue crédité par la Société brésilienne de procréation assistée (SBRA), Fábio Firmbach Pasqualotto, le mode de vie sédentaire, l’obésité, le stress, l’alcoolisme et l’insouciance avec les examens de routine sont des facteurs de risque de fertilité masculine qui doivent être évités ou contrôlés.

Une enquête récente menée par la Fondation Oswaldo Cruz (Fiocruz), en partenariat avec l’Université fédérale du Minas Gerais (UFMG) et l’Université d’État de Campinas (Unicamp), a révélé que les Brésiliens sont moins attentifs à leur santé pendant la période d’isolement. L’anxiété, la dépression, l’inactivité et une consommation élevée d’alcool et de tabac sont parmi les principaux impacts causés par la pandémie.

Selon Pasqualotto, pour s’assurer que la santé reproductive est à jour après la pandémie, il est nécessaire d’éviter les excès, de maintenir des habitudes saines et d’être toujours à jour avec les examens de routine. Voici cinq attitudes quotidiennes acquises, modifiées ou négligées pendant la pandémie qui peuvent altérer la qualité du sperme et compromettre la fertilité masculine.

Le stress est un facteur social très important qui, même pendant le traitement par FIV, doit être contrôlé afin de ne pas interférer négativement dans le traitement. Selon le médecin, il est lié à l’aggravation de la qualité de l’éjaculat.

De plus, le stress peut affecter la production de testostérone et avoir un impact négatif sur la production de spermatozoïdes, en plus d’aggraver la libido. Une baisse de la libido, en plus de réduire la fréquence des rapports sexuels, peut affecter le volume de l’éjaculat et le taux de grossesse.

A lire :  Zoom pour Android obtient un arrière-plan virtuel, supprime le support Chromebook

Le manque d’activité physique diminuera la production de testostérone de la même manière que le stress. Il ne faut pas oublier que le sperme est une cellule qui a besoin d’oxygène. L’exercice physique à doses modérées augmente l’oxygénation des tissus, ce qui améliore la qualité du sperme.

Les données de l’enquête Fiocruz ont révélé une augmentation de la consommation continue d’alcool par les personnes isolées ou en quarantaine. La plus forte augmentation de la consommation au Brésil a été observée, selon l’étude, chez les hommes (18,4%) et chez les personnes âgées de 30 à 39 ans.

Bien qu’il s’agisse d’un sujet controversé dans la littérature médicale, il est connu que la consommation régulière d’alcool peut affecter la qualité du sperme et diminuer la quantité et la motilité des gamètes mâles, réduisant les chances de grossesse spontanée.

De plus, il convient de noter que l’alcool en excès est nocif pour la santé, peut entraîner une réduction de l’érection et, s’il est ingéré de manière chronique, provoquer des changements hormonaux dus à des problèmes hépatiques. En revanche, des études montrent qu’à petites doses, il peut avoir un effet bénéfique en désinhibant et en améliorant l’érection chez certaines personnes.

Une mauvaise alimentation et le surpoids qui en résulte peuvent avoir un impact négatif sur le potentiel reproducteur masculin.

Les résultats de plusieurs études indiquent que le surpoids peut interférer avec la production hormonale en transformant la testostérone en estradiol dans la graisse périphérique, en altérant la production de spermatozoïdes (quantité, mobilité et qualité), en plus de provoquer une diminution de la qualité du sperme, conduisant à infertilité. En conséquence, il y a un impact important sur la libido et la qualité de vie des personnes obèses.

A lire :  Tinder Swipe Night: C'est la fin du monde et vous devez faire des choix critiques pour vous trouver un match

En ce sens, l’idéal est de toujours maintenir une alimentation équilibrée associée à la pratique d’exercices physiques réguliers pour maintenir le poids et avoir une plus grande chance d’atteindre la paternité tant attendue.

Les examens de routine peuvent prévenir les maladies et diagnostiquer des troubles qui interfèrent avec la fertilité, comme la varicocèle. Selon le médecin, la maladie, qui affecte le nombre et la qualité des spermatozoïdes, est présente chez jusqu’à 20% de la population masculine, mais jusqu’à 40% des cas d’infertilité masculine peuvent y être liés.

La source du problème est très probablement liée à une augmentation de la température des testicules ou à des changements dans les spermatozoïdes dus au stress oxydatif. De plus, l’augmentation du niveau d’espèces réactives de l’oxygène dans le sperme peut entraîner des changements dans la fragmentation de l’ADN, diminuant le risque de devenir enceinte ou augmentant les possibilités d’avortement. Il est à noter qu’en plus de la varicocèle, plusieurs facteurs peuvent compromettre la fertilité masculine, parmi lesquels des causes hormonales, génétiques et environnementales.

Covid-19 – Fábio Pasqualotto met également en garde les hommes contre les impacts possibles du nouveau coronavirus sur le système reproducteur masculin qui peuvent altérer la fertilité. Selon lui, certaines études montrent que Covid-19 peut entraîner un processus inflammatoire dans les testicules et provoquer une orchite chez jusqu’à 20% des hommes infectés. Cependant, le médecin souligne que d’autres études sont encore nécessaires pour étayer les résultats, car la maladie n’a pas été retrouvée chez une bonne partie des patients.

Il précise également que, comme la maladie peut entraîner une inflammation des testicules, elle doit affecter la production de testostérone qui, à son tour, en plus d’augmenter le risque d’infertilité, peut entraîner un dysfonctionnement érectile des patients.

A lire :  Horoscope du mardi 28 juillet: prédictions sur l'amour, le travail et l'argent

Enfin, l’urologue laisse un message aux hommes concernant les soins de santé reproductive en ce moment de pandémie. «Chacun doit être conscient de l’adoption d’habitudes saines qui améliorent la qualité de vie, comme l’augmentation de la pratique d’exercices physiques; adopter une alimentation saine; un bain de soleil pour aider à augmenter les niveaux de vitamine D dans le corps; contrôler le poids, car l’obésité peut entraîner une diminution de la testostérone chez l’homme; en plus de visiter périodiquement l’urologue et le cardiologue pour faire des examens urologiques et cardiologiques périodiques », conclut Pasqualotto.

—–
——

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Topdeal Ensemble de table à manger cinq pièces noir et blanc
    Jardin piscine Mobilier de jardin et jeux Salon, table et chaise de jardin Salon de jardin TOPDEAL, Cet ensemble de table à manger, composé de 5 pièces, a un design moderne et élégant et est parfait pour ceux qui cherchent à ajouter une touche de style à leur intérieur. Le dessus de table
  • COSTWAY Chaise de Bureau avec Accoudoirs Rembourrés Relevable et Coussin de Massage Support Lombaire Réglable Pivotante Noir Charge 120KG (Noir)
  • Topdeal Ensemble à dîner cinq pièces Blanc
    Jardin piscine Mobilier de jardin et jeux Salon, table et chaise de jardin Salon de jardin TOPDEAL, Cet ensemble de table à manger contemporain, composé de 5 pièces, a un design moderne et élégant et est parfait pour ceux qui cherchent à ajouter une touche de style à leur intérieur. Le cadre

Levi Davis, star du rugby et de Celebrity X Factor, est bisexuel

Pourquoi les humains ne peuvent-ils pas digérer le maïs?