dans

Charles Chaplin: 6 grands films à ne pas manquer

Même pour ceux qui ne connaissent pas complètement l’histoire du cinéma, le nom de Charlie Chaplin et son cachet représentent l’une des icônes les plus reconnaissables de l’histoire du XXe siècle, représentant l’un des artistes les plus remarquables d’Hollywood.

Chaplin était un artiste qui a servi sur grand écran pendant de nombreuses décennies. Depuis ses débuts dans le cinéma muet avec son personnage attachant « Charlot », reflet de la grande dépression économique qui illumina le spectateur par sa ruse et sa bonne humeur, atteignant les plus beaux et émouvants discours en talkies.

Vous pourriez aussi être intéressé par: « Jeune femme prometteuse »: le côté brut de la vengeance

La figure de Charlie Chaplin est celle qui a réussi à survivre au passage du temps sur les comédiens de l’époque. Qu’il s’agisse de ses courts métrages ou de ses longs-métrages, ses œuvres restent jusqu’à présent un véritable délice audiovisuel, réussissant encore à se connecter avec un public contemporain comme seules quelques productions classiques y parviennent.

1.- La ruée vers l’or (1925)

La bande pour laquelle Chaplin a cherché à être reconnu. Toujours fidèle à sa façon d’allier tragédie et humour, nous voyons Charlot comme un chercheur d’or du Yukon qui a été piégé dans une cabane avec deux autres collègues, nouant une amitié étroite avec l’un d’eux. Le film a certains de ses moments les plus emblématiques, comme la danse avec une paire de pains ou l’image de Chaplin mangeant sa propre chaussure.

2.- L’enfant (1921)

Un film qui a marqué les débuts de réalisateur de Chaplin dans lequel son personnage rencontre un petit garçon qu’il décide de nommer John, dont la mère l’a abandonné. Au fil des ans, elle devient une actrice célèbre et cherche un moyen de le retrouver pour le ramener à ses côtés, sans oublier que Charlot (Chaplin) et le garçon ont appris à se voir comme père et fils.

3.- Lumières de la ville (1931)

Bien qu’il ait été réalisé à une époque où le cinéma était déjà au milieu de la transition des histoires muettes aux histoires sonores, Chaplin a refusé d’abandonner sa façon de faire des films, étant « City Lights » considéré comme l’une des meilleures comédies muettes jusqu’à aujourd’hui.

Dans cette histoire, Charlot tombe amoureux d’une jeune marchande de fleurs aveugle. Cherchant un moyen de l’aider, il décide de prendre toutes sortes d’emplois à risque afin de l’aider à retrouver la vue, peu importe ce que cela lui coûte.

4.- Temps modernes (1936)

La dernière apparition de Charlot au cinéma, puisque Chaplin jurerait de ne jamais le faire parler lors de la transition vers les talkies. Considéré comme un commentaire fort contre l’industrialisation et les conditions de travail pendant la Grande Dépression, il présente une histoire dans laquelle le protagoniste est renvoyé de son travail d’usine en raison d’une dépression nerveuse.

Nous verrons Chaplin être envoyé en prison pour rencontrer plus tard des individus tout aussi désespérés que lui et après sa libération, il cherchera à revenir vers elle à tout prix étant donné le confort d’avoir un toit sur lui et de la nourriture.

5.- Le grand dictateur (1940)

Ce n’était pas le premier film de propagande contre le régime nazi, mais c’est l’un des plus mémorables et célébrés. Chaplin assume un double rôle de dictateur de la nation fictive de Tomanie et de barbier juif qui se trompe pour lui et est porté aux plus hauts échelons du pouvoir. Le discours final dans lequel Chaplin invite les nations du monde à la paix et à la liberté est incontournable.

6.- Les feux de la rampe (1952)

Le dernier film que Charles Chaplin a tourné aux États-Unis avant d’être banni du pays lors de sa promotion, présentant une histoire aux connotations semi-autobiographiques.

Le film se déroule à Londres après la Première Guerre mondiale. Un comédien chevronné nommé Calvero (Chaplin) emmène une jeune femme chez lui après avoir tenté de se suicider. Elle souffre maintenant d’un trouble psychologique qui lui fait penser qu’elle est paralysée, alors Calvero l’aidera à retrouver sa passion pour la danse, tout en essayant de se remettre de son propre alcoolisme.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Le Creuset moule LE CREUSET a manque rond fond amov
    En acier renforcé de haute qualité, le moule répartit uniformément la chaleur et ne se déforme pas. Avec son revêtement anti-adhérent résistant et garanti sans PFOA, les aliments n'attachent pas, pour un résultat parfait et un nettoyage rapide. Les larges bords et les inserts en silicone permettent de sortir, avec des gants, vos créations du four en toute sécurité.
  • 1001 films (11e édition)
  • Essentielb Moule à manqué ESSENTIELB avec renfort 2
    Un incontournable ! Avec votre moule à manqué en silicone réalisez et démoulez facilement toutes vos préparations.  Polyvalent et créatif : adaptez votre recette, il s'utilise pour des préparations sucrés ou salés pour accompagner vos entrées, vos plats ou vos dessert. Démoulage facile : ils ne nécessitent aucun graissage avant utilisation. Leur souplesse permet un démoulage facile et sans cassure. Bord renforcé : le cerclage rigide intégré permet une bonne tenue du moule et une meilleure prise en main